Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Hugo Lapalus, Tour de Ski, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Hugo Lapalus (FRA) - Modica/NordicFocus

Ski de fond

Ski de fond | Hugo Lapalus : « Le podium de l’Alpe Cermis me fait rêver »

Hugo Lapalus, huitième de la mass-start classique de Val di Fiemme (Italie), s’est confié à Nordic Magazine sur sa course de lundi et ses ambitions pour la montée finale de l’Alpe Cermis.

Ski de fond : Hugo Lapalus a envie de faire encore mieux

Huitième de la mass-start classique de Val di Fiemme (Italie) ce lundi à l’occasion de la cinquième étape du Tour de Ski 2021/2022, Hugo Lapalus enchaîne les très bonnes prestations. D’ailleurs, le fondeur de La Clusaz (Haute-Savoie) se verrait bien monter sur la boîte ce mardi au bout de la montée finale de l’Alpe Cermis.

Le jeune homme de 23 ans s’est confié à Nordic Magazine sur ses espoirs pour cette dernière étape du Tour, qui se dispute dans quelques heures. Entretien.

  • Quelles sont vos ambitions pour l’ascension de l’Alpe Cermis de ce mardi ?

Je vais tout faire pour aller chercher la meilleure performance possible. Le podium me fait rêver, surtout que la forme est là. Je vais poser le cerveau en bas de la montée et je vais donner tout ce que j’ai. C’est une course que j’affectionne particulièrement. Il y a des costauds en face comme Denis Spitsov, Sjur Roethe ou Alexander Bolshunov par exemple qui vont très vite dans cette bosse. Il va falloir que je sois bien placé à l’entame de la montée pour accrocher une belle place.

« Je pense que c’était une des courses les plus difficiles de la saison » Hugo Lapalus, à Nordic Magazine

  • Revenons à la course d’hier, où vous avez brillé, en terminant huitième : racontez-nous votre journée en compagnie des leaders…

Je pense que c’était une des courses les plus difficiles de la saison. J’ai toujours essayé d’être bien placé pour jouer au maximum avec les meilleurs. Et puis, quand c’est parti au quatrième tour, il a fallu serrer les dents et être costaud dans la tête parce que c’était dur pour tout le monde à ce moment-là. Je me sentais plutôt bien aujourd’hui, j’ai produit le ski que je voulais, donc je suis très content. En plus, on avait un matériel de dingue, le staff a fait un boulot de malade. Quand tout est aligné, c’est cool de sortir une belle course comme cela.

Hugo Lapalus, Tour de Ski, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Hugo Lapalus (FRA), Denis Spitsov (RUS), Alexander Bolshunov (RUS) – Modica/NordicFocus
  • Il y a eu cette chute au premier tour où Martin Collet et Clément Parisse sont tombés notamment : où étiez-vous quand l’incident s’est produit ?

Dans ce stade, tout le monde veut changer de traces parce qu’avec l’aspiration on rentre très vite sur les autres. C’est tombé juste devant moi, j’ai dû faire un écart pour les éviter. J’ai eu un gros coup de stress ! Quand j’ai vu que Martin et Clément étaient tombés, j’étais très déçu pour eux. J’espérais surtout qu’ils n’avaient rien de cassé. Cela a d’ailleurs encore plus tendu le peloton, à mon avis. C’est un peu regrettable en plus pour eux parce qu’ils étaient en forme et je suis convaincu qu’on aurait pu faire un beau tir groupé. Martin va bien, Clément a un peu mal au bras, mais il devrait être présent [aujourd’hui].

  • Comment avez-vous géré votre course après l’accélération d’Iivo Niskanen dans le quatrième tour ?

Quand il a attaqué, il y a un deuxième groupe qui s’est formé avec Alexander Bolshunov notamment. J’ai vraiment hésité à aller les chercher parce qu’il restait encore beaucoup de kilomètres à parcourir. J’ai pris dix secondes à me demander ce que je devais faire. J’ai finalement préféré continuer à souffler et faire ma course, pour ne pas me mettre dans le rouge dans les derniers tours. Le groupe a finalement pété (sic) et j’ai pu revenir sur Erik Valnes, donc je pense que j’ai choisi la bonne stratégie. J’ai trouvé cela énorme de jouer avec lui dans la dernière montée, car c’est un des cadors du ski de fond mondial.

« La forme était là hier, ce qui n’était pas forcément le cas au début du Tour, donc cela fait très plaisir »Hugo Lapalus, à Nordic Magazine

  • Cette huitième place, c’est aussi votre meilleure performance en classique en coupe du monde : comment analysez-vous cette prestation ?

Cela fait du bien de performer en classique. Je n’étais pas trop en forme à Lenzerheide (Suisse) lors de l’individuel où j’ai terminé vingt-septième. Je voulais donc vraiment refaire une belle course en classique. Le fait d’avoir joué devant, c’est très bien pour la suite et cela me met en confiance. La forme était là [hier], ce qui n’était pas forcément le cas au début du Tour, donc cela fait très plaisir.

Hugo Lapalus, Tour de Ski, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Hugo Lapalus (FRA) – Modica/NordicFocus
  • Vous aviez terminé huitième aussi de la mass-start skate d’Oberstdorf (Allemagne) vendredi : peut-on dire que vous avez trouvé votre rythme de croisière ?

Je ne vais pas me plaindre (rires) ! Je suis très content de ces deux top 10. C’est en tout cas très encourageant pour la suite, surtout que j’avais du mal à performer lors des mass-starts. En plus, il y avait quasiment tout le monde qui était présent. L’année dernière, j’avais fait neuvième à Toblach. J’étais très content, mais il n’y avait pas les Norvégiens, donc je me disais que j’aurais dû finir cinq ou six places derrière. Là, il y en avait pas mal qui jouaient en plus les sélections pour les Jeux donc je suis encore plus fier de ce résultat.


Le Tour de Ski dans Nordic Magazine


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

L'ancien fondeur de haut niveau suédois, Rickard Noberius, va désormais officier en tant que médecin de l'équipe nationale de ski de fond.

Ski nordique

Ce mercredi débute le 53e Congrès de la FIS à Milan. Voici les principaux enjeux de cet événement tant attendu.

Ski nordique

Dans le cadre du projetde haut niveau du biathlon menant aux Jeux Paralympiques de Milan-Cortina 2026, la Fédération Française Handisport, recherche un entraîneur de...

Vu de Norge

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Ski de fond

Le Russe Alexander Bolshunov, victime d'une opération des dents fin avril, veut avoir une préparation estivale sans pépin physique. Son entraîneur met tout en...

Ski de fond

06:30. Il y a des reconversions qui réussissent mieux à certains qu’à d’autres. À 23 ans, le Norvégien Idar Andersen a été sacré sur...

Ski de fond

Découvrez la liste des Slovènes sélectionnés pour la coupe du monde 2022/2023 de ski de fond.

Combiné nordique

Découvrez, au complet, l'équipe nationale allemande pour la coupe du monde de combiné nordique 2022/2023.