Ski de fond | Pékin 2022 : Ilia Chernousov veut représenter la Suisse

Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Dans une interview accordée à nos confrères helvètes de Blick, Ilia Chernousov annonce son souhait de participer aux prochaines olympiades sous les couleurs rouges et blanches de la Suisse.

 

Ski de fond : un Chernousov aux ambitions olympiques

Il y a quelques jours, on apprenait la prochaine naturalisation suisse du fondeur russe Ilia Chernousov. Du coup, le mari de la biathlète suisse Selina Gasparin – avec qui il a deux enfants – compte intégrer l’équipe helvète de ski de fond. Et d’annoncer déjà ses ambitions.

En effet, celui qui compte déjà une médaille olympique — c’était à Sochi avec le bronze sur le 50 km — rêve de nouveau de JO. Ce serait alors sous les couleurs de la confédération.

Il explique à nos confrères de Blick : « Je suis motivé, mais ce ne sera pas facile. Je vais devoir m’entraîner beaucoup cet été pour revenir au niveau coupe du monde. L’objectif serait de pouvoir concourir pour la Suisse aux Jeux olympiques de Pékin en 2022. Ce serait bien si c’était possible. »

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Déjà, le désormais ex-fondeur pour la Russie – qu’il a quitté à cause des nombreux scandales de dopage… et par amour – a obtenu l’accord de la FIS. « Il y a tous les documents et leur accord. Cette étape a été franchie. » Il doit maintenant entreprendre les démarches avec l’administration suisse.

Pour le moment, les contacts avec Swiss-Ski ne sont pas très avancés, Chernousov précisant que l’obtention de la nationalité est un passage obligé pour la suite de l’aventure.

 

« Je suis tombé amoureux de la Suisse »

Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique

Selina Gasparin et Ilia Chernousov le jour de leur mariage

 

À 33 ans, le vainqueur de la Marcialonga version 2018 est un homme amoureux. Mieux, il admire son épouse : « Elle est forte, non seulement jolie, mais aussi très solide. Elle a tellement d’énergie et de motivation, c’est incroyable. Je suis très heureux d’avoir rencontré une si grande femme. »

En plus de Selina Gasparin, Ilia Chernousov est tombé sous le charme de la Suisse. « Ici, je me sens chez moi. On aime beaucoup être à la maison avec les enfants à Lenz. La vue, notre petit jardin… et les gens sont très gentils. […] C’est différent de la Russie. Tout le monde est très ouvert ici. Dès le début, je me suis senti le bienvenu. Avec le sport, j’espère pouvoir donner quelque chose en retour. »

Les Russes lui en veulent-ils de quitter la mère patrie ? « Mes amis en Russie réagissent positivement, indique-t-il. Au contraire, on me demande depuis longtemps pourquoi je n’ai pas commencé à courir pour la Suisse en coupe du monde. Les gens ne comprennent pas qu’il faut du temps avant que cela ne puisse se produire. »

 

À lire aussi :

 

Photo : Visma Ski Classics.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.