Ski de fond : Klæbo n’a toujours pas signé avec la Norvège

Johannes Hoesflot Klæbo, ski de fond, norvège

SKI DE FOND – Le skieur norvégien Johannes Hoesflot Klæbo n’a toujours pas signé de contrat avec la fédération de ski de son pays. Il a jusqu’au 10 juin pour le faire. 

 

Alors que la date butoir pour la signature du contrat entre les athlètes et la fédération de ski norvégienne était prévu au 1er mai, Johannes Hoesflot Klæbo a le droit à un délai supplémentaire jusqu’au 10 juin. Cette prolongation a pour origine la manière dont l’athlète se présente sur les réseaux sociaux.
La frontière entre le milieu professionnel et privé ne semblait pas clair aux yeux du Norvégien. « Nous voulons préciser à quel moment Johannes se présente à titre privé et donc quand il peut représenter ses partenaires personnels. La frontière n’est pas claire », explique le père du fondeur, Haakon Klæbo, à VG.

 

Distinction public/privée

En bref, le problème vient du moment où le skieur pourra mettre en avant ses propres sponsors et quand il devra porter les couleurs de la fédération et de ses partenaires, sur les réseaux sociaux, par exemple. Mais pas seulement : « Espen Bjervig de la fédération nationale de ski estime que le désaccord porte principalement sur les médias sociaux. Nous avons là un avis légèrement différent. Notre opinion est que le désaccord est beaucoup plus large », ajoute Haakon Klæbo à nos confrères de la NRK. Rappelons que le triple médaillé olympique aux 360 000 abonnés sur Instagram et 44 000 fans sur Facebook, édite aussi chaque semaine un vlog (blog vidéo) sur Youtube.

Auparavant, ces points n’étaient pas discutés. Un athlètes représentait son pays pendant les compétitions et quand celle-ci se terminait, Sa vie privé prenait le relais.

Mais les réseaux sociaux ont changé la donne. Désormais, les deux territoires ne font plus qu’un. Les sportifs se racontent en permanence via leurs différents comptes.

Nul doute que le débat s’invitera prochainement en France.

 

 

Photo : Nordic Focus Photo Agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.