Ski de fond : la coupe du monde face au coronavirus

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Incertitude sur la coupe du monde de ski de fond : plus que jamais alors que la situation sanitaire se dégrade, le calendrier dépend des autorités de chaque pays organisateur.

 

Ski de fond : entre inquiétude et espoir

« Je pense que nous aurons des compétitions, mais je ne suis pas sûr que nous pourrons organiser tout le calendrier. » Ainsi s’exprime, mercredi matin, le directeur du ski de fond à Fédération internationale de ski, Pierre Mignerey, dans VG. Si le coup d’envoi de la saison sera bien donné à Ruka à la fin du mois de novembre, la suite du programme est plus incertaine. Si la Finlande a donné son feu vert pour l’organisation à huis clos de la coupe du monde, on ignore ce que décideront les autres pays devant accueillir des épreuves.

C’est que la situation sanitaire en Europe se dégrade jour après jour. En France, le président de la République, Emmanuel Macron, doit s’exprimer à 20 heures à la télévision. Selon les médias, il devrait annoncer un reconfinement dès le 29 octobre pour une durée d’un mois.

Au-delà de l’organisation même des compétitions, de nombreuses questions cherchent encore des réponses. Par exemple, que se passera-t-il si un des athlètes venaient à être touché par le virus ? « Il n’y aura pas de règles FIS distinctes. Nous suivons les réglementations nationales. Chaque cas positif au coronavirus sera signalé aux autorités. Dans certains pays, cela peut avoir des conséquences sur le reste de l’équipe et dans d’autres non », répond Pierre Mignerey.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

En Norvège, plusieurs fondeurs ont en tout cas exprimé leur inquiétude. Pour Maiken Caspersen Falla, le calendrier proposé par la FIS les « exposent à des risques extrêmes ». « Nous allons voyager dans tant d’endroits et d’aéroports où le risque d’infection est élevé », a-t-elle dénoncé dans la presse.

Dans le même temps, tous veulent croire que l’hiver se déroulera de la meilleure des façons… tout en sachant qu’il leur faudra s’adapter.

 

Photo : Nordic Focus.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.