Ski de fond : la FIS va attribuer des points dans les relais

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Nouveauté : les participants aux relais se verront attribuer des points qui compteront pour le classement général. Une mauvaise idée selon la jeune star norvégienne Johannes Hoesflot Klæbo.

 

Ski de fond : Klæbo pas emballé du tout

Et si remporter le classement général en coupe du monde de ski de fond dépendaient aussi de ses coéquipiers ? C’est en tout cas ce que regrette le Norvégien Johannes Hoesflot Klæbo depuis que la Fédération internationale de ski a décidé d’attribuer des points individuels dans les relais. Concrètement, un succès rapportera 25 points à chaque athlète, puis 20, 15, 12 points et ainsi de suite aux membres des équipes suivantes.

Pour le triple champion olympique, c’est un handicap dans sa reconquête du gros globe de cristal qui a été attribué au Russe Bolshunov. Sur la saison, ce sont en effet 100 points qui sont en jeu. « C’est bien que la FIS essaie des choses nouvelles, mais je doute qu’il s’agisse d’une bonne idée. Imaginez-vous  possible qu’un nouveau Dario Cologna puisse émerger sans équipe de relais ? », a-t-il commenté auprès de la chaîne de télévision TV2.

Il n’est pas le seul à penser ainsi. « La coupe du monde est avant tout une compétition individuelle. La route vers le succès sera encore plus difficile pour les concurrents qui n’ont pas d’équipe pour se battre dans un relais, et cela peut sembler injuste », ajoute son compatriote Simen Hegstad Krueger.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Erik Bjornsen (USA) dans le dernier relais de Lillehammer – Vianney Thibaut/NordicFocus

 

Même si, on l’imagine, ce sont les grandes nations comme la Norvège, la Russie et la Suède qui feront la meilleure récolte.

« Je comprends qu’ils veulent que les meilleurs skieurs prennent le départ de chaque course, mais je ne sais pas si c’est la meilleure façon de procéder », complète Sjur Roethe.

La patron du ski de fond norvégien n’est pas d’accord. « Ces dernières années, le relais est devenu plus un exercice de championnat du monde que de coupe du monde », déclare ainsi Espen Bjervig qui admet avoir laissé sur le banc de touches ses grandes stars. Une manière de les protéger en allégeant un programme très chargé.

 

Photo : Nordic Focus.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.