Ski de fond : la GTJ 200 est de retour

SKI DE FOND - La GTJ 200 version 2020 aura lieu les 6 et 7 mars sur le massif jurassien, entre Giron (Ain) et Le Gardot (Doubs).

SKI DE FOND – La GTJ 200 version 2020, une des plus longues courses de ski de fond du monde, aura lieu les 6 et 7 mars sur le massif jurassien, entre Giron (Ain) et Le Gardot (Doubs).

 

Le retour de la GTJ 200 au calendrier

Les fondus de ski de fond longue distance ont de quoi se réjouir : la deuxième plus grande course du monde est de retour au calendrier cet hiver !

La GTJ 200, pour Grande traversée du Jura 200 km, devrait ravir les amoureux des efforts au long cours avec deux journées de compétition programmées les 6 et 7 mars 2020… Une date qui tombe un mois après La Transjurassienne et une semaine après la Traversée du Massacre.

Revivez l’édition record de la GTJ 200 de 2015

Au programme : un prologue de 15 km au départ de Giron dans l’Ain pour composer les deux groupes qui s’élanceront le lendemain à 3h (pour les « plus lents ») et 5h (pour les plus rapides) pour 185 km d’efforts.

« Cette solution nous permet de resserrer la course et d’améliorer la sécurité des coureurs, explique l’organisateur en chef Patrick Bohard. Mais pour les élites, le prologue n’est pas anodin en vue du classement final. »

 

110 à 120 équipes de trois au départ

Entre 110 et 120 équipes pourraient prendre le départ de cette édition 2020, toujours composées de deux skieurs/skieuses et d’un assistant ravitaillement. « On a décidé de maintenir cette formule d’équipe de trois même si de plus en plus de monde nous sollicite pour constituer un relais à plusieurs personnes… »

SKI DE FOND - C'est ce week-end qu'a lieu la 4e édition de la GTJ 200, une course de 200 km à travers le Massif jurassien, entre Giron (01) et Grand-Combe-Châteleu (25). François d'Haene

 

Dans un temps compris habituellement entre 11h30 à 21h de course, les courageux aventuriers rejoindront le site nordique du Gardot, sur les hauteurs de Morteau, avec quelques gros morceaux à grimper le long du chemin comme la montée du Mont d’or, celle des Cernets en fin de course…

« La course a mûri, les coureurs aussi, estime Bohard, connu pour ses exploits en ultra-trail (et ultra-ski). Les gens sont capables de faire des longues distances à ski de fond. La course va être proposée du début à la fin sans qu’on ait à faire de la voiture entre deux points pour éviter des portions non enneigées. On pourra changer de monture : mettre les baskets comme lors de la traversée des Rousses, chacun choisira ses moyens de déplacement. » Mais la priorité reste la traversée intégrale en skating sur le parcours mythique de la GTJ…

Autre nouveauté, un repas chaud devrait être proposé en milieu de course pour « apporter du confort aux coureurs ».

L’ouverture des inscriptions est programmée le premier octobre sur le site de l’épreuve www.gtj200.com

 

Photo archives

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.