Ski de fond : la justice suisse donne raison à Legkov

ski de fond, ski nordique, jeux olympiques

SKI DE FOND | DOPAGE – La justice suisse a donné tord au Comité international olympique qui contestait la décision du Tribunal arbitral du sport d’annuler les sanctions contre Alexander Legkov.

 

Le 1er novembre 2017, la commission disciplinaire du Comité international olympique (CIO) avait disqualifié le Russe Alexander Legkov des Jeux de Sochi. Ses médailles lui avait été retirées et il avait été déclaré non admissible à recevoir une accréditation à quelque titre que ce soit pour toutes les éditions des JO.

Le rapport McLaren venait de mettre en lumière le système de dopage systématique en Russie

Avec d’autres (dont Maxim Vyllegzhanin), il avait fait appel de cette décision auprès du Tribunal arbitral du sport, en même temps que d’autres athlètes.

En février 2018, le TAS lui avait donné raison, estiment les preuves insuffisantes. Ses médailles lui ont été rendues. Cette décision avait aussitôt été contestée par Lausanne.

Mais le tribunal fédéral suisse vient de rejeter son appel.

Dans un communiqué de presse, le CIO parle de « déception » et renonce à faire appel des 27 autres cas. Il se réserve néanmoins le droit de «rouvrir ces dossiers si de nouvelles preuves étaient produites », ajoute-t-il.

Le 6 janvier dernier, Alexander Legkov, qui a mis fin à sa carrière d’athlète de haut niveau,  a remporté La Rampa con i Campioni qui emprunte la montée de l’Alpe Cermis, dans la Val di Fiemme.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.