Ski de fond : La magie de la Ski-24 opère malgré la neige

SKI DE FOND - La 6e édition de la Ski-24 a été marquée par d'importantes chutes de neige au col des Mosses ce week-end. Dans ces conditions, le team Jobstation Rossignol n'a pu battre son record malgré 512 km parcourus.

SKI DE FOND – La 6e édition de la Ski-24 a été marquée par d’importantes chutes de neige au col des Mosses ce week-end. Dans ces conditions, le team Jobstation Rossignol n’a pu battre son record malgré 512 km parcourus.

 

La Ski-24 version 6 restera, comme ses consœurs dans toutes les mémoires. Après un hiver 2016-2017 marqué par un cruel manque de neige, l’or blanc a fait un retour remarqué et plus que bienvenu ces 4 derniers mois. D’ailleurs, l’hiver n’était pas terminé ce week-end au col des Mosses avec quelques 40 centimètres de neige tombée avant et pendant LA manifestation du nordique suisse de cette fin de saison.

SKI DE FOND - La 6e édition de la Ski-24 a été marquée par d'importantes chutes de neige au col des Mosses ce week-end. Dans ces conditions, le team Jobstation Rossignol n'a pu battre son record malgré 512 km parcourus.

Pourtant, samedi 31 mars, c’est sous un large soleil que 181 enfants (record de participation) prennent le départ de la mini ski-24, 1h30 durant.

Midi, l’heure du grand départ a sonné pour la ski-24. Soleil, spectateurs enthousiastes et nombreux, pistes parfaitement préparées et surtout, ambiance de folie lancent les élites, amateurs, jeunes et moins jeunes, pour une nouvelle aventure humaine hors du commun.

Les tours de piste s’enchaînent, le ciel ce couvre gentiment, mais les sourires restent.

 

Le bal des frontales

Au beau milieu de la nuit, les lampes frontales sont bien utiles mais n’empêchent pas aux skieurs de se faire quelques frayeurs avec l’arrivée de nouveaux flocons et d’un vent pas toujours agréable. Peu importe, les skieurs poursuivent leur défi et n’hésitent pas à venir se réchauffer sur la piste de danse de l’Espace nordique des Mosses.

SKI DE FOND - La 6e édition de la Ski-24 a été marquée par d'importantes chutes de neige au col des Mosses ce week-end. Dans ces conditions, le team Jobstation Rossignol n'a pu battre son record malgré 512 km parcourus.

Parce que bien au-delà d’une simple course de ski de fond, la ski-24 est une vraie fête permettant à tout un chacun d’y trouver son compte.

 

Trois olympiens au départ

Plus de 750 personnes auront pris part à cette 6e édition et parmi eux, 3 olympiens 2018 qui ont vécus la ski-24 de manière différente mais avec le même résultat puisque chacun s’imposera dans sa catégorie respective. Nathalie Von Siebenthal, 3 fois diplômée en Corée du Sud, remporte la catégorie Mixte entourée de sa famille. Famille également pour Erwan Kaeser avec une victoire en catégorie Défi aux côtés de son frère et de son père.

SKI DE FOND - La 6e édition de la Ski-24 a été marquée par d'importantes chutes de neige au col des Mosses ce week-end. Dans ces conditions, le team Jobstation Rossignol n'a pu battre son record malgré 512 km parcourus. SKI DE FOND - La 6e édition de la Ski-24 a été marquée par d'importantes chutes de neige au col des Mosses ce week-end. Dans ces conditions, le team Jobstation Rossignol n'a pu battre son record malgré 512 km parcourus.

Enfin Candide Pralong, athlète du team Jobstation Rossignol remporte la victoire du classement général avec 512 kilomètres. Etant donné les conditions de neige peu glissantes durant la nuit, le record de 572 kilomètres restera cependant inaccessible.

 

50 fidèles parmi les fidèles

A l’heure du bilan, tous les signaux sont au vert. Ils sont désormais 50 participants à avoir pris part aux 6 éditions. Par contre, la fidélité des équipes est un facteur cher au comité d’organisation et depuis 2013, nous retrouvons une quarantaine d’équipes toujours présentes.

SKI DE FOND - La 6e édition de la Ski-24 a été marquée par d'importantes chutes de neige au col des Mosses ce week-end. Dans ces conditions, le team Jobstation Rossignol n'a pu battre son record malgré 512 km parcourus.

« Pourquoi on vient ? Pour le défi mais surtout pour l’ambiance indescriptible qui perdure d’année en année. Le ski de fond dans ces conditions moi je dis oui et je serai là pour les 10 prochaines années c’est certain » témoigne, à peine la ligne d’arrivée franchie, un participant aux yeux remplis d’émotion.

 

Même si l’objectif rêvé de 1000 participants n’est pas atteint, la Ski-24 numéro 6 peut à nouveau être classée dans la catégorie grands crus.

 

Info et photo : Ski-24 / Benoit Dessibourg / Facebook

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.