Ski de fond : la première promotion du Féclaz Formation Longue Distance révélée

La Savoyarde, ski de fond
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – Il y a deux mois, le ski-club de La Féclaz, le e-Liberty Ski Team et le Team Crédit Agricole Franche-Comté annonçaient s’associer pour créer le Féclaz Formation Longue Distance, un centre de formation pour les fondeurs se dirigeant vers le circuit Visma Ski Classics. Ce jeudi matin, les responsables du projet en ont dit plus et ont révélé les 20 noms composant la première promotion. 

 

C’est lors d’une conférence de presse virtuelle que Marc Desseux, directeur sportif du ski-club de La Féclaz, Émilien Buisson, coach de e-Liberty Ski Team, Pierre Tichit, son alter ego du Team Nordique Crédit Agricole Franche-Comté, Pierre Belingheri et Maxime Grenard, entraîneurs du centre de formation, ont dévoilé la liste des 20 fondeurs (12 hommes et 8 femmes) de la première promotion du Féclaz Formation Longue Distance [VOIR CI-DESSOUS].

« Un certain nombre de jeunes sortent de la catégorie U20 sans avoir rempli les objectifs fixés au niveau fédéral et se retrouvent sans projet. L’idée est donc de s’adresser à eux en leur proposant une continuité, explique Marc Desseux, qui dirige toute la partie administrative du projet. Dans notre système, les jeunes ne changent ni de club ni de comité, leur point d’ancrage reste donc le même. »

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

L’idée du Féclaz Formation Longue Distance est de servir de pouponnière pour les emmener les athlètes dans les Pro Team.

 

La Szvoyarde, ski de fond

Thomas Bruas Photographie

 

Partenaires du projet, les deux équipes professionnelles françaises « auront une sorte d’exclusivité. Dans la convention signée avec les athlètes, il y a un engagement de travailler en priorité avec le e-Liberty Ski Team et le Team Nordique Franche Comté Crédit Agricole », révèle le directeur du SC La Féclaz.

Pierre Belingheri, qui s’occupera principalement du sportif, s’est félicité du nombre de candidatures (41 !). Un chiffre inattendu. La sélection a donc été compliquée à opérer. « Laisser des jeunes sur le bord de la route est un crève-cœur. On n’était pas habitué à cela… », confie Marc Desseux.

Trois grands critères ont joué dans leur choix des 20 noms : le niveau sportif, la volonté et l’investissement ainsi que l’état d’esprit. « La notion de double projet est très importante pour nous, indique Marc Desseux. Un très bon fondeur qui n’aurait que le ski de fond en tête nous intéresse moins qu’un autre au double projet. On a des partenaires prêts à accompagner nos jeunes en contrat d’insertion ou de professionnalisation. On va les annoncer très certainement au mois de septembre. »

« L’équilibre des athlètes est très important pour leur performance », ajoute Émilien Buisson, coach du e-Liberty Ski Team.

 

Une opportunité pour les Pro Team

Pour Pierre Tichit, entraîneur au Team Nordique Franche Comté Crédit Agricole, « le centre formation est idéal parce qu’il nous permet de nous concentrer sur l’international tout en dispensant une formation béton pour nos jeunes ». « On ne peut pas se projeter si on oublie la formation. Avec le centre de La Féclaz, on sait que notre avenir est préparé et qu’on ne se retrouvera pas, dans quelques années, sans nouveaux athlètes », développe Émilien Buisson.

En attendant, les deux coachs précisent que la passerelle ne sera pas automatique entre le Féclaz Formation Longue Distance (FFLD) et leurs équipes professionnelles. Cela dépendra de beaucoup de critères dont le premier est, bien sûr, les places disponibles : un arrêt pourrait, par exemple, entraîner le recrutement d’un élément issu du FFLD. « Le but est tout de même de construire des stages en commun. Pour le moment, un est prévu avec chaque Pro Team », ajoute Émilien Buisson.

 

La Savoyarde, ski de fond

Thomas Bruas Photographie

 

Préparer les jeunes à la longue distance

Concernant le fonctionnement du centre de formation, un premier rassemblement physique, après les visioconférences du confinement, devrait avoir lieu la semaine prochaine. Ensuite, « l’idée est de partir sur plusieurs stages renforcés par des regroupements qui permettent un suivi le plus précis possible, sur les périodes hors temps scolaire. À partir de septembre, et la grosse plus-value se trouve ici, il y aura, hors stages, un suivi à la semaine jusqu’en avril, avec des séances du mardi au samedi. C’est donc un suivi continu toute l’année qu’on propose », développe Pierre Belingheri.

« L’idée est d’avoir un camp de base autour de La Féclaz qui est un lieu central en France avec Grenoble, Annecy et Chambéry pas très loin. C’est important pour le double projet. Dans le futur, il y aura une retenue collinaire pour enneiger le stade de La Féclaz ainsi qu’une salle de musculation, importante pour la préparation. Des logements T1 ou des colocations pourront également être occupés par les jeunes. La Féclaz va devenir le point de fixation du nordique en France juste derrière Prémanon », se félicite Marc Desseux.

Lors des différents stages, rassemblements et suivis personnalisés, le but sera de faire découvrir la longue distance aux athlètes. « En décembre, les athlètes courront sur le circuit national sous les couleurs de leurs comités avant de passer à la longue distance en janvier avec le marathon de Bessans, sous le maillot du FFLD », rapporte Marc Desseux.

« On est convaincus de pouvoir titiller les meilleurs français sur le circuit national des longues distances. On focalise à 90% sur ce circuit mais nous voulons aussi briller sur les Visma Challengers françaises [les Belles Combes, la Savoyarde et la Transjurassienne, ndlr.] », explique en conclusion Pierre Belingheri.

 

La Savoyarde, ski de fond

Thomas Bruas Photographie

 

La liste complète de la première promotion du Féclaz Formation Longue Distance

  • Brice Milici (2000 – Mont Blanc – Megève)
  • Paul Bardet (2001 – Savoie – CS Féclaz)
  • Sidonie Perrillat-Monnet (2000  Mont Blanc – Grand Bornand)
  • Marie-Lou Pierrat (2001 – Massif Vosges – Vagney Roche)
  • Etienne Monnier (2000 – Savoie – CS Féclaz)
  • Thomas Bruas (1998 – Savoie – CS Féclaz)
  • Eliot Serrat (2001 – Alpes Provence – Montgenèvre)
  • Manolin Volluet (2001 – Savoie – CS Féclaz)
  • Jennifer Lambert (1998 – Savoie – CS Féclaz)
  • Mathis Garel (2001 – Savoie – CS Féclaz)
  • Charly Rousset (1996 – Savoie – CS Féclaz)
  • Quentin Joly (2000 – Massif Jurassien – Haut Jura Ski)
  • Simon Vuillet (2000 – Massif Jurassien – Grand Vaux)
  • Marie-Lou Blondeau (2000 – Massif Jurassien – Mont Noir)
  • Océane Bépoix (1999 – Massif Jurassien – Morbier)
  • Gaelle Bernet (2000 – Massif Jurassien – Bois d’Amont)
  • Solène Favire (2000 – Suisse – La Brévine)
  • Arnaud Guex (1999 – Suisse – Goupils Alpes Vaudoises)
  • Maiwenn Jomier (2001 – Mont Blanc – Dragons Annecy)
  • Nathan Jouannon (2000 – Alpes Provence – Vallouise)

 

Photos : Thomas Bruas Photographie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.