Ski de fond : la Sancy Blanche malgré tout

Une,Team Grenoble Isère Nordique, ski de fond, hiver, sports d'hiver, Rémi Salacroup, Thibault Mondon, Paul Laurès, Forez-Mézenc-Sancy, Aline Arnould, Eléa Kopf , Fanny Roche, Marathon Ski Tour, Sancy Blanche,

SKI DE FOND – Les skieurs et skieuses du Dauphiné domptent une Sancy Blanche … sur fond vert.

 

Au départ de la station de Chastreix-Sancy, 125 courageux avaient répondu présents ce dimanche à la Sancy blanche, course populaire de ski de fond, malgré le déluge de la veille.

C’est en effet sur un ruban de neige que s’est élancé le peloton en direction de la Tour d’Auvergne.

Décalée sur la mi-mars pour des raisons d’agenda du Marathon Ski Tour, cette 31e édition a payé ce report printanier au prix fort.

Alors que les conditions s’annonçaient encore très correctes en début de semaine, avec 50 cm de neige sur le flanc Ouest du Sancy, un terrible redoux a obligé les organisateurs a modifier à plusieurs reprises le parcours en raison de véritables rivières qui descendaient la montagne.

Samedi soir, ils étaient à nouveau contraints de changer leur plans et se rabattre sur la piste noire de la Vendeix – domaine nordique de La Stèle (la Tour d’Auvergne), à parcourir à cinq reprises avec une dénivelée très importante et une descente sinueuse, rapidement creusée en véritable toboggan.

Chaque descente conduisait à des rebondissements dans le classement et à une vague d’abandons en queue de peloton.

 

Les Dauphinois s’imposent

Dès le premier tour, c’est justement dans cette descente que s’est échappé le duo du Team Grenoble Isère Nordique, Thibault Mondon et Rémi Salacroup, qui allaient ensuite mener la course de bout en bout pour terminer main dans la main.

A l’issue de la deuxième descente, le Cévenol Paul Laurès dégageait une confortable avance sur le groupe des poursuivants et s’installait sur la 3e marche du podium.

Les descentes suivantes, de plus en plus techniques, ont ensuite permis de distribuer les places d’honneur.

 

Aline Arnould devant

Chez les filles, Aline Arnould (SNO) a pris la tête de la course dès le départ et a creusé son avance au fil des tours sur l’Ardèchoise Fanny Roche et la Grenobloise Eléa Kopf (GUC).

Malgré les affres du ciel, tout le monde était soulagé d’avoir pu participer (en tant que bénévole ou compétiteur) à cette édition du marathon de la Sancy Blanche.

On retiendra que le triptyque Forez-Mézenc-Sancy a pu être réalisé au complet pour cet hiver 2018 : le challenge des marathons d’Auvergne a donc été jugé sur les trois épreuves, ce que l’enneigement n’avait plus permis depuis 2014.

Du côté du Marathon Ski Tour, l’ultime étape 2018 se déroulera sur le marathon des Glières ce dimanche 18 mars.

 

La vidéo de La Sancy Kid : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1620385414720031&id=921245037967409

 

Télécharger (PDF, 3KB)

Télécharger (PDF, 7KB)


Retrouvez cet article et bien d’autres sur l’application de Nordic Magazine.
Pour plus d’informations, cliquez sur la bannière ci-dessous :

Ski nordique, ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski, hiver, coupe du monde, Martin Fourcade


 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.