Ski de fond : la Suède dans les pas de la Norvège

Frida Karlsson, ski de fond, Ruka
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Comme la Norvège, l’équipe suédoise de ski de fond ne se déplacera pas à Davos (Suisse) et à Dresde (Allemagne) pour les deux prochaines étapes de la coupe du monde. La participation au Tour de Ski est en suspens.

 

Ski de fond : pas de fondeurs suédois à Davos et Dresde

La Suède, comme la Norvège, sera absente des coupes du monde de Davos (Suisse) et de Dresde (Allemagne) prévues les deux week-ends précédant Noël. Pas de Frida Karlsson, de Linn Svahn, de William Poromaa, de Jonna Sundling, d’Ebba Andersson ou de Maja Dahlqvist sur le circuit mondial avant le Tour de Ski, au mieux.

Là encore, c’est la peur du coronavirusqui a causé cette décision. « Nous avons décidé de renoncer aux prochaines compétitions de la coupe du monde à Davos et à Dresde. C’est une décision qui a été très difficile mais elle est prise en mettant la santé des fondeurs au centre de notre attention. Peu importe à quel point nous voulions concourir, cette décision semble être la seule bonne chose quand tout est mis sur la table », explique Daniel Faahraeus, responsable du ski de fond à la l’Association suédoise de ski, dans un communiqué.

 

ski de fond, Ruka

Frida Karlsson (SWE), Natalia Nepryaeva (RUS), Tatiana Sorina (RUS), Maja Dahlqvist (SWE), Linn Svahn (SWE), Ebba Andersson (SWE), Tiril Udnes Weng (NOR), Lotta Udnes Weng (NOR), Rosie Brennan (USA) – Modica/NordicFocus

 

« Nous n’excluons rien » pour le Tour de Ski

La communication fédérale explique que, si aucun Suédois n’a été infecté à Ruka, rien ne garantit que ce sera le cas en Suisse et en Allemagne, notamment à cause des trajets que se rendre sur les lieux de compétition. « Si les choses tournent mal, la maladie peut avoir des conséquences potentiellement graves pour la personne positive à la Covid-19. Aucun de nous n’est disposé à prendre ce risque », précise Per Andersson, le docteur de l’équipe nationale de ski de fond, qui précise pour la SVT : « Certains ont une forte fièvre depuis longtemps ou une fatigue inexpliquée qui a duré plusieurs mois. »

Le médecin suédois explique que la décision norvégienne, prise ce mardi, de ne pas non plus aller en Europe continentale, n’a eu aucun impact sur cette annonce. « Nous discutions de cela depuis longtemps, avant même Ruka », révèle-t-il. Concernant le Tour de Ski, qui s’ouvrira le 1er janvier, une décision sera prise prochainement : « Nous n’excluons rien », annonce Per Andersson.

 

 

Rappelons enfin que sept des dix meilleures nations du classement doivent se présenter au départ d’une coupe du monde pour que les courses soient considérées comme telles. Les défections Suédoises et Norvégiennes ne remettent donc pas en cause ce statut.

 

À lire aussi :

 

Photo : Nordic Focus.

1 Commentaire

    Laissez un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.