Ski de fond : La Transjurassienne 2020 annulée

SKI DE FOND - C’est officiel. Pour ses 40 ans, La Transjurassienne, plus grande course de ski de fond en France, se disputera sur 68 km entre Lamoura et Mouthe. Près de 4000 skieurs attendus.
Rollerski, Biathlon, saut à ski, ski de fond, combiné nordique, ski nordique

SKI DE FOND – L’hiver 2020 aura finalement eu raison de bien des courses, dont la plus grande épreuve de ski de fond en France, La Transjurassienne. Ce midi, responsables de Transorganisation et élus ont annoncé la terrible nouvelle depuis l’hôtel de la région Bourgogne Franche-Comté à Besançon. Le salon du nordique et les animations sont maintenues.

 

La Transjurassienne 2020 annulée

Aura lieu, n’aura pas lieu ? Jusqu’à ce midi, les rumeurs ont circulé sur les réseaux au sujet du maintien ou non de la plus grande course de ski de fond en France.

En début d’après-midi à l’hôtel de la région Bourgogne Franche-Comté à Besançon, le verdict est finalement tombé tel un couperet : La Transjurassienne 2020 n’aura pas lieu ! Il s’agit de la septième annulation dans l’histoire de l’épreuve phare du massif jurassien.

SKI DE FOND - L’hiver 2020 aura finalement eu raison de bien des courses, dont la plus grande épreuve de ski de fond en France, La Transjurassienne. Ce midi, responsables de Trans’organisation et élus ont annoncé la terrible nouvelle depuis l’hôtel de la région Bourgogne Franche-Comté à Besançon….

« Nous sommes contraints d’annuler La Transjurassienne, a déclaré la mort dans l’âme le président Pierre-Albert Vandel. Nous étions sur le terrain en reconnaissance ce matin, nous avons envisagé toutes les options possibles, c’était risqué ».

Les pluies diluviennes du week-end ont rudement compliqué la tâche des organisateurs : la combe du Lac de Lamoura, habituel site de départ de La Transjurassienne, s’est par exemple transformé en un petit lac… Et malgré les précipitations neigeuses attendues, ce ne sera pas suffisant pour maintenir un événement qui accueille chaque année plus de 4000 skieurs ! Pas d’autre choix que l’annulation comme ont en fait les frais tant de courses depuis le début d’hiver : ronde des Cimes, Envolée Nordique, Nordique des Crêtes, Foulée Blanche, Traversée de la Haute-Joux…


Et le président de saluer le travail des bénévoles « qui se sont investis dans un projet qui va avorter, idem pour les salariés. »

Le soutien des collectivités

La mine grave, la présidente de la région Marie-Guite Dufay enchaînait : « C’est triste et dur d’annoncer une nouvelle comme celle-ci. Nous entrons dans une phase, pour tout ce qui est lié aux activités nordiques, dans l’après réchauffement climatique. Il y a des adaptations à trouver et je tiens à rendre un double hommage à tous ceux qui portent La Transjurassienne et aux stations dont les investissements vont vers le tourisme quatre saisons. »

Tout en précisant : « Ce qui ne veut pas dire que nous arrêtons le tourisme hivernal. La période hivernale existe encore mais elle est réduite ! »

Cyril Bréro n’a pas non plus caché sa peine… lui, l’ancien journaliste très attaché à La Transjurassienne, aujourd’hui vice-président du Conseil départemental du Jura en charge des Sports : « Je suis sous le choc. Je sais ce que c’est d’annoncer une année sans Transju’ et je rends un hommage aux bénévoles de cette épreuve qui doit continuer à travers Transorganisation. Une année sans Transju, c’est une année avec une image sportive dégradée pour le Jura. On espère que d’ici les vacances de février, les conditions permettront de skier dans le Jura… »

SKI DE FOND - L’hiver 2020 aura finalement eu raison de bien des courses, dont la plus grande épreuve de ski de fond en France, La Transjurassienne. Ce midi, responsables de Trans’organisation et élus ont annoncé la terrible nouvelle depuis l’hôtel de la région Bourgogne Franche-Comté à Besançon….

Le président Vandel a également présenté la cloche de La Transju où sont inscrits les noms des vainqueurs, « notre coupe du monde à nous »

 

Financièrement parlant, une annulation impacte lourdement une organisation. Sur ce point, Pierrot Vandel et son équipe peuvent compter sur les collectivités : « Le Département du Jura attribue une subvention de 40 000 euros qui passe à 20 000 euros en cas d’annulation car on ne veut pas vous laisser tomber », assurait M. Bréro.

Même soutien du côté du Département du Doubs via Ludovic Faugaut, son homologue : « Ne soyez pas désolés. Vous pouvez être fiers du travail accompli jusqu’au bout. Mais vous êtes responsables. C’est la décision sans doute la meilleure. Nous serons attentifs à vous accompagner pour rebondir en 2021 sur une autre Transjurassienne. » « Le soutien des collectivités est indéfectible », résumait la présidente Dufay.

La banque Crédit Agricole de Franche-Comté abondait en ce sens via sa directrice Elisabeth Eychenne : « Le Crédit Agricole va s’engager à vos côtés pendant trois années, on est la banque des bons et des mauvais jours.»

 

Transjurassienne, l’après 2020 ?

Cet hiver 2020 sans neige pourrait ouvrir une nouvelle ère dans les courses de ski de fond, en particulier La Transjurassienne : « Je veux rester sur des choses positives. Les difficultés liées à l’enneigement ne sont pas nouvelles, et à partir de là, nous nous sommes penchés sur la nécessité d’un parcours pérenne en lien avec les collectivités, l’Espace Nordique Jurassien, le commissariat de massif, pour une piste permanente de La Transju’ moyennant quelques aménagements doux. »

SKI DE FOND - L’hiver 2020 aura finalement eu raison de bien des courses, dont la plus grande épreuve de ski de fond en France, La Transjurassienne. Ce midi, responsables de Trans’organisation et élus ont annoncé la terrible nouvelle depuis l’hôtel de la région Bourgogne Franche-Comté à Besançon….

 

Cela s’appuiera aussi par le développement de la notoriété en intégrant le circuit Visma Ski Classics challengers dès cette année… et le Pro Tour l’an prochain, tels étaient en tous cas les plans de Trans’organisation avant cette annulation.

Malgré l’annulation, les principaux événements du week-end sont maintenues :

  • 7 février : la conférence “Comment assurer la pluri-activités en zone de montagne”
  • 8 février : le cycle de conférences prévues est également maintenu, suivi, à 19h, de la Nuit de la Transju, soirée caritative au profit des associations aidées par l’épreuve dont La Sapaudia.
  • Le salon du nordique sera maintenu vendredi 9h à 20h et samedi et 9h à 19h.

 

Photos : Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.