Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Que puis-je faire pour vous ?

Ski de fond

Ski de fond | Lahti : l’énorme craquage d’Alexander Bolshunov

SKI DE FOND – Quels gestes ! Gêné dans son sprint, le Russe Alexander Bolshunov a fulminé avant de donner un coup de bâton et de plaquer son adversaire finlandais une fois la ligne franchie. 

 

Ski de fond : Alexander Bolshunov, des gestes qui ne passent pas

L’univers du ski de fond a été surpris du comportement antisportif du Russe Alexander Bolshunov. Le leader du classement général de la coupe du monde bataillait dimanche pour la deuxième place du relais face au Finlandais Joni Mäki.

En fin de course, les premiers mètres du sprint se déroulaient bien. Quand soudain le Fennoscandien se décala quelque peu sur la droite de la piste où figurait son rival, le Russe, quelque peu serré, a vu ses skis toucher ceux de Mäki.

Le Finlandais a certes quelque peu serré, mais pas outre mesure comme dans un changement de ligne, ce qui est interdit. Gêné et freiné dans son élan, le natif de Podyvode a vu rouge. Très rouge, même. Dans un coup de sang, le Russe s’est muni de son bâton, l’a brandi en l’air tel Thor avec son marteau, et a asséné un violent coup dans le dos de Joni Mäki qui filait alors vers la deuxième place.

L'article continue sous la publicité
pub

 

 

Ceci étant acté, le Russe ne s’est pas pour autant arrêté en si bon chemin. Son adversaire n’avait même pas eu le temps de s’arrêter que Bolshunov venait le plaquer tel un ailier stoppé en filant vers l’en-but en rugby. Quelques-uns de ses compatriotes sont aussi venus dire ce qu’il pensait du finish au principal intéressé finlandais.

L'article continue sous la publicité
pub

 

 

Une disqualification quasi-inédite

La nouvelle n’a pas mis bien longtemps à être officialisée dans le bureau des jurys de la FIS, Pierre Mignerey à sa tête. Le geste d’Alexander Bolshunov, inadmissible, a été jugé antisportif. La Russie (1) emmenée par Alexey Chervotkin, Evgeniy Belov, Denis Spitsov et donc du bad boy du jour ont été disqualifiée.

L'article continue sous la publicité
pub

Alors que dans un premier temps les Russes auraient peut-être pu avoir raison du mouvement latéral de Mäki dans le sprint et être classé deuxième après décision du jury, le côté sanguin et la terrible réaction de Bolshunov auront eu raison de la sportivité.

Ce genre d’événement pourrait également nous ramener deux ans en arrière quand Sergey Ustiugov s’en prenait directement à Johannes Hoesflot Klæbo après la ligne d’arrivée de leur demi-finale du sprint des Mondiaux de Seefeld. Le prenant par le col et le menaçant.

Ce genre d’incident n’est pas inédit, mais la FIS reste intransigeante et précise que ce genre de comportement n’a rien à faire sur le circuit de ski de fond.

La victoire est revenue à la Norvège sans trop de débats devant la Finlande donc. La Russie 2 que Sergey Ustiugov emmenait jusqu’à la ligne, est troisième.

 

L'article continue sous la publicité
pub

Photo : capture d’écran NRK.

3 Comments

3 Comments

  1. Jean

    24/01/2021 at 15 h 32 min

    Le finlandais aura du etre aussi disqualifié
    Il fait l intérieur du virage (normal quoi) puis se decolle petit à petit sur la droite pour coincer le russe contre les panneaux
    Les deux auraient mérités… en plus le finlandais est connu pour courir de facon non réglo…

    • JF

      24/01/2021 at 17 h 15 min

      Non Jean, Mäki était devant et avait le droit de choisir sa ligne. Il n’a pas changé de ligne. Choix tactique certes, mais fait selon les règles et cela fait partie du sport. Le jury a d’ailleurs confirmé qu’il n’avait rien à reprocher à Mäki, et les russes n’ont pas fait de protestation. Bolshu n’est juste pas réputé être bon perdant.

  2. Nicolas

    25/01/2021 at 10 h 08 min

    Même s’il peut y avoir débat technique sur le sprint, voir discussion à l’arrivée… l’image de la raquette est insupportable. Dans d’autres sport plus les sponsors auraient immédiatement réagi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski nordique, saut à ski, Vu de Norge, Norvège, Biathlon, Ski de fond, Combiné nordique
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, vol à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Il était l'un des favoris du sprint des Mondiaux d'Oberstdorf. Mais la journée a été compliquée pour le Suédois Oskar Svensson.

Ski de fond

L'image de l'accrochage entre Lotta Udnes Weng avec sa sœur jumelle, Tiril, a marqué les demi-finales du sprint des championnats du monde de ski...

Ski de fond

Le Russe Sergey Ustiugovv a terminé cinquième du sprint d'Oberstdorf. Une prouesse compte tenu de ce qu'il vient de vivre depuis plusieurs mois.

Ski de fond

Johannes Hoesflot Klaebo est un géant. Le Norvégien devient, à 24 ans, le seul sprinteur à conserver son titre mondial sur deux éditions. Il...

Ski de fond

Le fondeur star de Suède, Oskar Svensson, a bien failli rater son entrée en piste à Oberstdorf.

Ski de fond

Et si, jeudi midi, la Suède décrochait le titre en sprint ? Ses fondeuses se sont en tout très bien comportées lors des qualifications.

Ski de fond

Jeudi matin, les qualifications du sprint classique ont vu Johannes Hoesflot Klaebo et Johanna Hagstroem signer les meilleurs temps. Trois Français participeront aux finales.

Ski de fond

Andrew Musgrave a bien cru qu'il avait eu le coronavirus sans le savoir. Mais le laboratoire chargé des tests à Oberstdorf a admis avoir...