Ski de fond : le club des sports de La Féclaz et le team E-liberty créent leur centre de formation

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – Le club des sports de La Féclaz et le team E-liberty se dotent d’une structure dédiée aux jeunes de 19 à 25 ans qui veulent performer sur le circuit national des courses populaires en France. Entretien avec Marc Desseux, directeur sportif du ski-club de La Féclaz, et Emilien Buisson, entraîneur de l’équipe Pro Tour Visma.

 

En ce début de printemps, le club des sports de La Féclaz et le team E-liberty s’unissent pour créer un centre de formation. Celui-ci s’adresse aux athlètes étudiants ou en insertion professionnelle. Cette initiative baptisée Féclaz Formation Longue Distance est ouverte aux autres équipes et aux ski-clubs. D’ailleurs, le Team Nordique Crédit Agricole Franche-Comté a déjà choisi de s’associer au projet.

 

  • Pour quelles raisons les teams E-Liberty et le CS Féclaz  ont-elles décidé de créer un centre de formation ?

Emilien Buisson : Pour nous, c’est très simple. La Visma Ski Classics dans laquelle nous nous investissons nous demande beaucoup d’énergie. C’est un circuit de haut niveau pour lequel les athlètes doivent avoir de l’expérience et de la maturité. Plus l’on va s’investir dans le Pro Tour, moins on pourra consacrer du temps à la formation de nos jeunes skieurs. Or ceux-ci sont vitaux pour notre avenir. Bref, nous arrivions à une limite.

Marc Desseux : Au club des sports de La Féclaz, nous avons de gros effectifs dans les petites catégories. On observe ensuite un étiolement. La question qui se pose dès lors est simple : comment conserver les jeunes ? Déjà, nous accompagnons les U17-U19 des sections lycées, ce qui représente 30 à 40 jeunes. Avec le centre de formation, nous voulons continuer ce travail avec les universités, avec les étudiants qui sont isolés. Il y a peu d’offres en France.
Il s’agit de créer un groupe, de leur offrir une dynamique. Nous voulons leur faire découvrir les longues distances. La Féclaz est assez central. Notre domaine est situé à proximité de trois agglomérations : Grenoble, Chambéry et Annecy. Dans le ski de fond, on croit beaucoup à la force du collectif, même si c’est un sport individuel.

Emilien Buisson : C’est tout un écosystème que l’on souhaite développer autour de l’athlète.

Marc Desseux : A moyen terme, nous visons bien le triptyque sport, travail scolaire et accompagnement à l’insertion professionnelle.

 

  • Présentez-nous Féclaz Formation Longue Distance…

Emilien Buisson : C’est donc une structure dédiée aux athlètes post bac de 19 à 25 ans pour découvrir et performer sur le circuit national longue distance en France (épreuves Marathon Ski Tour et Visma Ski Challengers).

Marc Desseux :  Nous nous sommes inspirés de Chambéry Cycliste Formation qui est la réserve d’AG2R La Mondiale. Ce modèle est notre référence. Le milieu du vélo est certes mieux structuré que le ski de fond.
Ces derniers mois, nous avons échangé, couru des longues distances en commun, vécu des temps de partage à La Féclaz. Cette année, nous comptons aller plus avec des stages en commun, des échanges d’athlètes internationaux…
Sont prévus un camp de base sur La Féclaz et sur le bassin chambérien, quatre entraînements par semaine encadré un coach dédié pour le suivi de la programmation et l’accompagnement des jeunes par rapport aux marques ainsi que des regroupements encadrés en période de vacances scolaires et en dehors des stages.
Ceux-ci seront au nombre de six ou sept, dont deux stages seront conjoints avec les athlètes du team pro E-liberty et de la team Elite Mapei.
La première brique de notre projet, c’est bien l’entraînement et les déplacements sur des courses du Marathon Ski Tour et des Visma en territoire français. Peut-être pourra-t-on aussi offrir la découverte d’une grande course européenne.

 

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

 

  • Qu’attendez-vous des athlètes qui s’engageront ?

Emilien Buisson : Ils doivent adhérer à un groupe d’entraînement. A nous de les motiver à aller le plus loin possible. Ce sera un peu leur « défi » : plus loin physiquement, plus loin scolairement et plus autonome dans leur projet de vie. Ils vont devoir absorber toutes ces nouvelles contraintes. Cette gestion sera centrale, même plus importante que les résultats en compétitions. On souhaite que ces athlètes sortent du centre de formation avec les compétences nécessaires au haut niveau. 

 

  • Que dois-je faire pour intégrer ce centre de formation ?

Marc Desseux : vous pouvez déjà lire le document de présentation complet (ci-dessous) et ensuite contacter Pierre Belingheri, le coach référent, pour obtenir des précisions et la fiche de candidature. Vous devez candidater avant le 20 avril. Nous voulons commencer la saison le plus tôt possible, début mai si le contexte lié à la crise sanitaire nous le permet. 

 

  • Pas de profil défini pour les candidats ?

Emilien Buisson : La structure Féclaz Formation Longue Distance est ouverte à tous les jeunes, licenciés ou non au CS Féclaz, qui ont la volonté de s’inscrire dans un objectif de découverte et de performance en longue distance et de se donner les moyens de s’entraîner pour progresser. Il y a autant de profils que de jeunes. C’est adhérer au tronc commun qui crée l’engagement.

 

  • Combien cela va-t-il coûter ?

Marc Desseux : L’engagement de base comprend deux stages (été et vacances de la Toussaint) où tout le groupe sera présent, les séances hebdomadaires, le suivi et la programmation individualisés, deux compétitions longue distance. Il en coûtera 1500 euros. Des aides sont possibles. Il faut que le jeune s’engage.
A côté, il y a toute une partie qui est flexible. Le jeune construit son parcours en fonction de ses contraintes. Les week-ends de compétions seront refacturés prix coutants (inscription longue distance, transport, hébergement, restauration, fartage…), tout comme les cinq stages complémentaires et les deux séances complémentaires de biathlon encadrées par semaine pour les biathlètes U21.

 

  • D’autres teams peuvent-ils faire appel à Féclaz Formation ?

Emilien Buisson : Nous sommes deux structures qui accouchent d’un projet. Oui, c’est logique que nous puissions travailler avec d’autres équipes privées. D’ailleurs, le Team Nordique Crédit-Agricole Franche-Comté a exprimé son intérêt. Nous avons pu longuement échanger avec leur président Pierre Tichit. Nous devons trouver ensemble des solutions communes pour performer sur le circuit Visma.

Marc Desseux : Nous n’avons aucune arrière-pensée. Beaucoup trop de jeunes quittent le ski nordique. Il est de notre responsabilité de leur offrir un cadre pour qu’ils n’abandonnent pas.

 

Contact pour une candidature 

 

Le document de présentation

Télécharger (PDF, 2.02Mo)

 

Photos : Emilien Buisson.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.