Ski de fond : le patron du ski de fond finlandais redevient policier

Krista Pärmäkoski, ski de fond
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – Nommé en début d’hiver chef d’équipe du ski de fond finlandais, Matti Haavisto a décidé de reprendre son poste civil dans la police. Eero Hietanen, directeur sportif, fait de même. La situation financière de la Fédération de ski est une des raisons de ses départs.

 

Matti Haavisto et Eero Hietanen ne seront plus dans l’organigramme de la Fédération finlandaise de ski (Suomen Hiihtoliitto) l’hiver prochain. Le chef d’équipe et le directeur sportif du ski de fond finlandais ont en effet décidé de reprendre leur poste dans le civil. Le premier, qui reste l’entraîneur personnel de Krista Pärmäkoski, retourne au département de la police intérieure. Le second reprend son poste au Santasport College de Rovaniemi.

Pour Ismo Hämäläinen, PDG de la Fédération finlandaise, c’est une mauvaise nouvelle : « Lorsque deux personnes occupant des postes aussi importants partent en même temps, c’est un moment difficile », a-t-il expliqué au micro d’Yle Sports. La situation financière compliquée de l’institution – qui doit trouver environ 450 000 euros – a joué dans la décision de Haavisto. « Lors d’une discussion avec le gérant des finances, j’ai dit que je m’en allais pour maintenir le travail des entraîneurs. Il est facile pour moi de retourner à mon ancien travail. Un grand merci à mon employeur qui m’a permis de travailler pour le ski finlandais pendant dix ans. Il est maintenant temps de rentrer », dit-il dans le communiqué de la Fédération.

 

Un nouveau fonctionnement

Depuis cette saison, Matti Haavisto était chef d’équipe du ski de fond finlandais. Ce qui permettait aux entraîneurs de se concentrer sur le coaching. Lui s’occupant de toute la partie administrative. Ce système, calqué sur ce qui se fait en Suède et Norvège, doit être, selon lui, poursuivi. « J’ai trouvé que ce système était bon et j’espère qu’il pourra être poursuivi pour que les entraîneurs puissent seulement entraîner. » Pour Haavisto, la combinaison entre entraînements avec un coach personnel puis avec ceux de l’équipe nationale est la bonne.

D’ailleurs, les fondeurs finlandais vont débuter leur entraînement estival de manière indépendante à cause de la pandémie de Covid-19. « Nos athlètes sont expérimentés et chacun a un entraîneur personnel. Une période de transition est toujours en cours et nous ne savons pas vraiment combien de temps durera l’urgence », conclut Haavisto.

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.