Ski de fond : le rendez-vous de Robin Duvillard #328

une, rendez-vous, Robin Duvillard, ski de fond, ski, montagne, nordique,
Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

RUBRIQUES – Chaque lundi, l’humour et l’humeur du skieur de fond du Vercors Robin Duvillard débarquent sur nordicmag.info.

 

American Birkie vs Gatineau Loppet

Ce trip nord-américain prend donc fin aujourd’hui, avec pas mal de kilomètres parcourus, dans des parcs ou rues, à pied, à skis, en pickup, en patin et en avion, des résultats très positifs, un bilan carbone très positif aussi, des plaisirs d’hiver, des plaisirs divers, du dépaysement, de belles rencontres, et une grosse envie d’y revenir un jour… Bref, il risque de survenir des souvenirs plutôt chouettes rien qu’à l’évocation de ces deux courses dans le futur.

Petit comparatif néanmoins :

  • niveau paysage, les deux sont proches, forêts clairsemées, neige partout, pas de montagnes, lacs et rivières gelés autour : très beau
  • niveau parcours, 51 kilomètres linéaires pour la Gatineau, en mode facile-difficile-facile avec pistes moyennes-étroites-très larges, la Birkie c’est 50 kilomètres linéaires en mode difficile-facile-facile avec pistes très larges-très larges-très larges
  • niveau vent, les deux sont livrées avec option vent de face : cadeau
  • niveau monde, la Birkie c’est trois personnes sur les pistes du lundi au vendredi (nous), puis 10-15000 le weekend, la Gatineau c’est plutôt 2800 personnes dans le parc la semaine et 2850 le weekend
  • niveau niveau, c’est plus relevé à la Birkie, donc à vous de définir votre stratégie…
  • niveau TV, pour les deux pays c’est de toute façon pas possible de regarder le ski en général à la télévision, d’un parce que ça passe pas, et deux parce que vu l’heure avec le décalage vous serez mieux dans votre lit !
  • niveau pickup, il y a un des deux pays où tu n’es pas en marge si tu n’en conduis pas un…
  • niveau gastronomie, faut repasser…
  • niveau bouffe, si les fromages du Wisconsin semblent loués, (perso j’ai surtout vu des briques colorées uniformes au supermarché), le Québec semble devant, mais dans les deux cas, faut pas y aller en faisant un régime…
  • niveau météo, pour les deux c’est très froid les jours avant, et beau et doux le jour de course…

Conclusion : le mieux c’est d’enchaîner les deux !!!

 

En vrac

J’aime bien ce titre parce qu’il résume bien ET mon état avec le jetlag et la fatigue du voyage, ET le fait que j’aime lancer des pensées en vrac par-ci par-là :

  • tu préfères partir avec un statut d’ultra favori et une énorme avance lors de la dernière étape du Tour de Scandinavie mais finalement ”sombrer” et terminer septième, ou bien aller jusqu’au Japon pour finalement voir ton slalom annulé ?
  • la Poutine ça porte plutôt bien son nom en fait (car oui j’ai finalement pu le tester, je parle cette fois du plat), ça a l’air bon, c’est même plutôt bon, mais tu t’aperçois assez vite que c’est pas le mieux pour ta santé…
  • quelqu’un m’explique comment on fait pour parler des résultats des biathlètes français, et accessoirement de Perrine Laffont, sans banaliser des exploits non banals ?
  • finalement j’ai réécouté, et France Gall c’est sympa comme musique…
  • la FIS avait innové sur ce Tour de Scandinavie en ski de fond, avec notamment un format de sprint en côte en bas de la piste de ski alpin d’Åre en Suède. Et c’est toujours plaisant de voir de la nouveauté, surtout quand celle-ci aboutit au premier podium en coupe du monde d’un copain : Renaud Jay ! Comme quoi, ça donnera de l’espoir à beaucoup de gens, parce qu’on peut avoir les plus grosses joues du circuit et faire un podium sur une course de côte… et je suis bien placé pour le savoir !

 

L’info très insolite du jour

« Dominique Larrey, un chirurgien de Napoléon, était capable d’amputer une jambe en moins d’une minute… » Chacun ses records.

 

À lundi prochain !!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.