Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

une, rendez-vous, Robin Duvillard, ski de fond, ski, montagne, nordique,

Ski de fond : le rendez-vous de Robin Duvillard #348

RUBRIQUES – Tous les quinze jours, l’humour et l’humeur du skieur de fond du Vercors Robin Duvillard débarquent sur nordicmag.info.

 

L’objet insolite du jour

Nouvelle rubrique, qui met à l’honneur (plutôt l’inverse…) un objet du quotidien, insolite, qui impacte ou régit la vie des sportifs de haut niveau et d’en comparer nos et vos utilisations…

 

> Aujourd’hui : les boules Quies !

Heureux qui n’a jamais eu besoin de dormir avec des boules Quies !! Moi, depuis 2008 où j’ai eu à tester ça pour la première fois, je pense que je n’ai dormi que 217 fois sans… ce qui fait une moyenne d’un  jour sur 20, qui dit mieux ? C’est parti de mes premiers Mondiaux militaires dans une caserne autrichienne, à 30 dans un dortoir avec des mecs qui sciaient plus de bois en une nuit que vous en une vie (je balancerai bien le nom, entre autres, de quelqu’un qui était à mes côtés mais ça casserait un mythe pour certain(e)s et je risquerais un procès…) !

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Ça démarre donc comme ça, de manière anodine, un collègue de chambre qui ronfle, l’hôtel au bord de la route, les coachs qui rentrent de bringue (légende urbaine bien évidemment…) ou l’évier de la salle de bain qui fuit à raison d’une goutte toutes les 6 secondes toute la nuit (le pire truc au monde), et ça ne finit hélas plus jamais… Le sommeil pour le sportif c’est sacré et anxiogène alors mieux vaut un petit bout de mousse dans un orifice qu’une nuit blanche sans artifice.

En gros, avec les boules Quies :

  • Tu n’entends plus ton collègue de chambre ronfler…
  • Tu peux ne jamais entendre ton réveil si tu as des boules Quies en cire ! (Expérience vécue malgré le réveil à 8 centimètres de mon oreille dans ce fameux dortoir militaire !)
  • Tu fais la joie du cambrioleur, ou de ta fille (fils ça marche aussi) qui fait le mur…
  • Tu respectes les normes Covid en te couvrant un orifice par où le virus peut entrer !

Sans les boules Quies:

  • Tu paniques direct quand tu t’aperçois que tu ne les as pas emporté dans ton sac pour 10 jours au fin fond de la Finlande !
  • Tu optes pour quelques verres d’alcool pour envisager l’endormissement…
  • Le frottement de tes draps peut faire trop de bruit… si, c’est vrai !!
  • Le silence fait même lui parfois clairement trop de bruit aussi, et tu n’arrives pas à t’endormir…
  • Tu es prêt à payer pour les boules Quies plein de cire de ton pote la veille d’une course importante (et l’avant veille aussi)
  • Tu es donc officiellement un névrosé du sommeil !!

Tout ça pour dire qu’avec mes 11 jours enchaînés sans boule Quies depuis le 16 juillet, j’ai établi un record personnel qui devrait rendre, selon, dubitatifs, moqueurs ou jaloux la plupart d’entre vous… Alors vous êtes dans quelle catégorie ? (promis, je suis pas seul dans mon cas, hein Marie Dorin-Habert !)

 

Vous faites quoi vous avec 940 euros ?

Pour ceux qui savent déjà qu’ils vont se payer un beau stage sportif en couple à Zecamp, ou ceux qui vont acheter les derniers farts fluorés du commerce, je ne peux plus rien pour vous ; par contre, pour ceux qui hésitent encore, c’est le prix (modique) à payer au tribunal, agrémenté de 15 mois de prison avec sursis (rien quoi…) pour organiser le dopage dans le nordique autrichien depuis une dizaine d’années… Alors tentés ?

Bon, on est sérieux là ? Messieurs, dames, le dopage a encore de beaux jours devant lui je vous dis !!

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Images à vendre

Durant mes « vacances », j’ai vécu une expérience incroyable (enfin il me semble…), deux libellules faisant l’amour sur mon genou au bord de la rivière : si quelqu’un parmi vous compte produire un reportage animalier sur les insectes, j’ai donc des images rares et insolites à vendre !!

 

L’info très insolite du jour

« D’après une étude de l’université de Northumbria en Angleterre, le jus de cerise augmenterait la qualité et la quantité de sommeil… »

Ahhhh !! On est sauvés !! Adios boulos quiesos !

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

À lundi prochain prochain !!

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Surprise en Suède où Linn Svahn fait le choix de sortir de l'équipe nationale de ski de fond pour préparer la prochaine saison.

Ski de fond

Après un long processus de sélection, l'entraîneur des fondeuses norvégiennes sera désigné dans les prochains jours.

Biathlon

Ce lundi matin, lors d'une conférence de presse très attendue, la Slovène Anamarija Lampic a expliqué les raisons de son passage du ski de...

Ski de fond

A 26 ans, Even Northug rejoint l'élite mondiale, après ses deux frères Petter et Tomas.

Ski de fond

La semaine dernière, la Haut-Savoyarde Julie Marciniak a été retenue au sein des collectifs de l'équipe de France de ski de fond. Pour Nordic...

Ski de fond

Le stage du groupe d'entraînement d'Yuri Borodavko débutera le 15 mai en Crimée. Alexander Bolshunov sera présent. Après son opération des dents, « tout...

Ski nordique

Le roi et la reine de Norvège ont reçu les athlètes norvégiens qui avaient participé aux derniers Jeux olympiques en Chine.

Biathlon

19:37. Ce vendredi soir, la Slovène Anamarija Lampic, 26 ans, a officialisé, sur Instagram, son changement de sport. Ainsi, celle qui a remporté le...