Ski de fond : l’éclosion de William Poromaa

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Il est celui qui pourrait porter le ski de fond suédois. Dimanche, William Poromaa a impressionné à Bruksvallarna. Qu’en sera-t-il à Ruka où il fait son retour en coupe du monde ?

 

Ski de fond : qui est le « sauveur » suédois ?

En ski de fond, comme dans n’importe quel sport, quand la porte s’entrouvre, il faut glisser son pied pour qu’elle ne se referme pas. Ce week-end, le Suédois William Poromaa participera à la coupe du monde où il est déjà apparu à Falun (Suède) en 2019 puis Nove Mesto (République Tchèque) en 2020. Il doit sa présence à Ruka au forfait de la star du royaume, Calle Halfvarsson, à l’absence de Jens Burman, blessé, et surtout à ce qu’il a réussi il y a quelques jours à Bruksvallarna.

William Poromaa a impressionné son monde en remportant le 15 km skate de dimanche.

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

William Poromaa (SWE) – Modica/NordicFocus

 

« Je me suis senti tellement fort », a-t-il commenté auprès de nos confrères de la SVT. « C’est le plus grand jour de ma vie », ajoute-t-il quand il répond aux questions de L’Expressen.

C’est comme si les étoiles s’étaient alignés dans le ciel de celui qui est aussi le petit ami de Frida Karlssonà retrouver dans le nouveau Nordic Magazine –, la pépite suédoise capable de faire tomber la grande Therese Johaug de son piédestal.

pub

À 20 ans, William Poromaa est un phénomène. Calle Halfvarssonl’a récemment appelé « Le Messie ». « C’est lui qui sauvera le ski de fond suédois », a-t-il affirmé. C’est dire l’espoir qui est mis en lui.

Le jeune homme qui court pour Åsarna IK a pour lui d’être tombé tout petit dans la marmite. Son père a été un skieur d’élite dans les années 80. Il a pris la tête de l’équipe nationale suédoise à deux reprises dans les années 2000, y compris pendant les Jeux olympiques de Vancouver. Sa mère, Anette Fanqvist, a aussi eu son heure de gloire. En relais, elle a décroché une médaille de bronze aux championnats du monde de 1995 à Thunder Bay au Canada.

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

William Poromaa (SWE) – Modica/NordicFocus

 

Dimanche, Larry Poromaa était présent à Bruksvallarna pour voir son fils gagner. De quoi ajouter de l’émotion à la joie du fondeur qui, à l’arrivée, a levé les bras au ciel et fermé les yeux pour mieux apprécier le moment.

Le moustachu est désormais sur les rails. Sa première année chez les seniors se présente sous les meilleurs auspices. Avec son entraîneur Anders Hoegberg, il a travaillé les points forts du compétiteurs. Le Scandinave est notamment réputé pour skier vite et longtemps, et plus seulement dans les montées.

Dimanche soir, le nom de William Poromaa pourrait être connu au-delà de la Suède. Il marchera alors sur les traces de son amoureuse qui, elle, a acquis une notoriété planétaire.

 

À lire aussi :

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.