Ski de fond : les 7 questions avant le jour J

1/ Quel est la spécificité de cette nouvelle saison qui débute ce week-end en Norvège ?

Le gibier sera rare, si l’on peut dire. En l’absence de championnats du monde et de Jeux olympiques, la Coupe du monde et le Tour de ski seront les deux seuls événements de l’hiver pour les fondeurs du circuit mondial désireux de se distinguer.  En vérité, on le sait, chacun préparera les JO de Sotchi de 2014.

 

2/ Quel est le programme ?

La première étape de la Coupe du monde débute le 19 novembre par un 10 km skating dames (11h30) et un 15 km skating hommes (13h15). Le lendemain, relais 4 x 5 km dames (11h30) et 4 x 10 km hommes (13h15).

 

3/ De quoi parle-t-on au sein des équipes ?

Du manque de neige ! La douceur automnale sur les lieux de course en Scandinavie a contraint les instances internationales à revoir le programme, voire d’annuler un certain nombre d’événements.  Les courses à Beitostolen des 11 au 13 novembre, ont d’abord été annulées après la tenue d’une réunion de la FIS.
C’est ainsi que l’ouverture de la Coupe du monde prévue à Beitostölen en Norvège a ensuite été déplacée à Susjöen, station proche de Lillehammer. Les organisateurs ont eu la possibilité d’y fabriquer des milliers de mètres cubes de neige artificielle pour mettre en place une boucle de 3,75 km, large de quelques mètres seulement.
Toutes ces modifications ont forcément perturbé les plans de voyage des équipes. 

  

4/ L’autre sujet du moment ?

Le contrôle positif de John Lallukka à une hormone de croissance interdite : elle a été confirmé par le skieur de fond lui-même, via son avocat. « Dans la mesure où l’affaire a été rendue publique (…) Juha Lallukka confirme que ses échantillons A et B se sont révélés positifs à une hormone de croissance et qu’il est soupçonné de dopage ». Huitième des 50 kilomètres lors des derniers Championnats du monde à Oslo, le Finlandais risque désormais une suspension de deux ans. 

 

5/ Qui portera les couleurs de la France ?

L’équipe de France sera composée d’Anouk Faivre-Picon, Coraline Hugue, Laure Bathélemy et Aurore Jean pour les filles, et de Robin Duvillard, Christophe Perrillat, Maurice Manificat et Jean Marc Gaillard pour les hommes. Il y aura donc neuf Français pour l’ouverture, suite aux courses de sélections du week end dernier à Bruksvallarna.

 

6/ Qui portera les couleurs de la Suisse ?

En plus des athlètes de l’équipe nationale Dario Cologna, Curdin Perl, Toni Livers, Remo Fischer, ainsi que Silvana Bucher pour les dames, l’athlète du cadre B Roman Furger participera lui-aussi à ces compétitions norvégiennes.

 

7/ Où regarder les épreuves ?

Les épreuves de Coupe du monde de ce week-end seront diffusées en direct par la télévision Suisse à partir de 13h10 sur TSR 2. On pourra également suivre les épreuves sur Eurosport, en live.