Ski de fond : les dernières décisions de la FIS

Ski nordique, saut à ski, combiné nordique, biathlon, tremplin, Hinzenbach, Grand Prix

SKI DE FOND – Un calendrier de la coupe du monde qui bouge, des règles du jeu qui évoluent, des coûts qui vont être analysés : la FIS s’est réunie à Zurich.

 

Lors de sa réunion du vendredi 28 septembre à Zurich, le bureau exécutif de la Fédération internationale de ski (FIS) a pris une série de décisions.

Coupe du monde de ski de fond

Une petite modification a été apportée au calendrier de la coupe du monde de ski de fond 2018/19. La distance des compétitions à Québec a été fixée à 10 km pour les femmes et à 15 km pour les hommes. Et cela lors des deux jours de compétition, les 23 et 24 mars 2019. Aucun autre changement n’a été fait.

La saison 2019/20 est déjà en préparation. La FIS l’arrêtera au printemps prochain.

L’Association du ski du Liechtenstein a demandé à accueillir des étapes du Tour de ski à Vaduz en 2019/20 et 2020/21. Le sous-comité et le conseil exécutif ont tous deux exprimé un avis positif.

Le programme du Mid Scandinavian Tour a été confirmé avec Östersund, Are, Storlien – Meraker et Trondheim comme lieux d’accueil.

 

Principales modifications des règles

À partir de la saison 2019/20, les compétitions populaires pourront attribuer des points FIS dès 30 km au lieu d’un minimum de 50 km.

 

Durabilité à long terme du ski de fond

Le comité directeur a débattu de la viabilité financière à long terme du ski de fond. Les budgets des comités d’organisation, des équipes nationales et autres acteurs ont considérablement augmenté au cours de ces vingt dernières années. La FIS voudrait être sûre que tout cet argent soit dépensé efficacement pour le bien de la discipline, a indiqué l’instance internationale dans un communiqué. En ligne de mire, les coûts de fartage. Un groupe de travail va être constitué pour se pencher sur la question.

 

Les organisateurs de coupe du monde en séminaire

Samedi 29 septembre s’est également tenu à Zurich un séminaire réunissant les organisateurs de coupe du monde de ski de fond et combiné nordique. Plus de 40 participants représentant 21 sites étaient présents.

Les discussions ont notamment porté sur le partage d’expérience en matière de motoneige. Elles ont aussi évoqué la simplification et l’unification du système d’accréditation de la coupe du monde pour 2019/20.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.