Ski de fond : les discussions entre Klaebo et la Fédération continuent

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SKI DE FOND – La fédération norvégienne de ski avait imposé une date limite, le 11 juin, à Johannes Hoesflot Klæbo afin qu’il signe son contrat. L’échéance est passée, mais la griffe n’est toujours pas apposée. 

 

Johannes Hoesflot Klæbo n’a toujours pas signé avec la Fédération norvégienne de ski. Les deux parties cherchent un accord. Elles avaient jusqu’au 11 juin pour cela. Il y a donc prolongation.

Le différend porte sur la marge de manœuvre qu’aura l’athlète dans le choix et la représentation de ses sponsors (Notre un précédent article). Autrement dit, quand incarne-t-il sa nation ? Quand évolue-t-il dans une sphère privée ? Des questions dont les réponses se sont complexifiées avec l’essor des réseaux sociaux.

Cette négociation peut faire penser aux bisbilles annuelles entre Petter Northug et les instances nationales. A l’époque, elle avait entraîné son retrait de l’équipe nationale pendant une période. Lui avait notamment pour partenaire la Coop quand la Fédération était soutenue par un concurrent, Spar.

Pour l’heure, côté Klæbo, on parle d’un dialogue « constructif ». « Le combat ne porte pas sur l’argent, mais sur des principes », a précisé le père de Klaebo à la presse. Il entend prendre son temps, mais espère un paraphe avant le début de la saison de ski.

Dans une interview à la NRK, la semaine dernière — comme nous l’avons évoqué dans Vu de Norge —, Klæbo a reçu le soutien de Martin Johnsrud Sundby, son coéquipier.

Le débat ne fait que commencer.

 

Photo : Nordic Focus Photo Agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.