Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Andrew Musgrave, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Andrew Musgrave (GBR) - Modica/NordicFocus

Ski de fond

Ski de fond : les Norvégiens et Britanniques voulaient que les finales aient lieu

Si la saison de coupe du monde de ski de fond s’est conclue ce dimanche à Falun (Suède), certains se sont montrés mécontents de ne pas avoir pu disputer les finales, prévues à Tyumen (Russie), mais finalement annulées.

Ski de fond : certains coureurs espéraient ne pas devoir se quitter à Falun

Ils espéraient que la saison n’allait pas se terminer si vite. Les fondeurs et entraîneurs britanniques et norvégiens voulaient que le calendrier soit rallongé d’au moins un week-end. Pour cause, l’étape de Tyumen (Russie), censée être les finales de cette coupe du monde de ski de fond, n’a pas pu être remplacée et a simplement été annulée, à cause de la guerre en Ukraine.

FIS, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Crédits : Modica/NordicFocus

Une décision qu’a du mal à comprendre Espen Bjervig, le responsable du ski de fond norvégien. « C’est une tristesse et une honte de ne pas pouvoir prendre part à une finale de coupe du monde », a-t-il déclaré à VG.

« Bien sûr, nous ne sommes pas contents de devoir annuler les finales de la coupe du monde cette année, a répondu Doris Kallen, la coordinatrice des médias à la FIS. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous n’avons pas trouvé de remplaçant à Tyumen. Nous étions en contact avec plusieurs organisateurs potentiels, mais la raison principale était que le financement n’a pas pu être obtenu en si peu de temps. D’autres endroits étaient occupés ou sans garantie de neige. »

« Je pense que c’est mauvais pour la FIS. Il était assez facile de prédire que nous n’irions pas en Russie, mais ils ont vraiment été lents pour décider d’annuler la compétition », a réagi, de son côté, le Britannique Andrew Musgrave à Nettavisen.

Andrew Musgrave, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Andrew Musgrave (GBR) – Modica/NordicFocus

Pour cause, comme le rappelle son entraîneur, Jostein Vinjerui, 8 courses sur 23 ont été annulées cette saison, dont notamment l’étape des Rousses (Jura) mi-janvier, qui comptait trois épreuves.

« En janvier, le coronavirus a recommencé à s’enflammer, et les différents pays étaient un peu inquiets et pas si enclins à prendre en charge des courses de ski de fond. Je peux comprendre que ce n’était pas si facile. Mais les dernières courses ont juste été misérablement gérées par la FIS selon moi », poursuit le fondeur de 32 ans.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Les Norvégiens Harald Oestberg Amundsen, Simen Hegstad Krueger et Hans Christer Holund, tour à tour, n’ont pas hésité à pointer du doigt la gestion de la Fédération internationale de ski. « Je ne sais pas à quel point il est difficile de dénicher de nouveaux lieux, mais en biathlon, ils ont réussi à trouver une solution. Il y a donc quelque chose qu’ils font mieux que ce que la FIS parvient à faire », a conclu ce dernier.

Hans Christer Holund, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Hans Christer Holund (NOR) – Modica/NordicFocus

En effet, l’étape de Minsk-Raubichi (Biélorussie), prévue les 5 et 6 mars derniers, a été remplacée par Kontiolahti (Finlande), à cause de la situation géopolitique. Pierre Mignerey, le directeur de course de la FIS, explique pourquoi la situation est différente en ce qui concerne le ski de fond : « Nous n’avons pas de système centralisé comme en biathlon. Ce système rend les choses très difficiles. L’IBU possède tout et ils peuvent déplacer de l’argent d’un endroit à un autre. Ils n’ont donc pas les mêmes problèmes que nous. C’est la raison principale. »

Comme le relate Nettavisen, le seul propriétaire de la FIS est les sponsors en titre, qui sont Coop et Audi. Tous les autres droits appartiennent aux différentes fédérations nationales qui accueillent les courses, tels que les droits de télévision et de marketing.

Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
COOP – Modica/NordicFocus

Dans l’affaire, Pierre Mignerey n’a donc pas réussi à trouver un remplaçant à Tyumen, même si les efforts ont été nombreux. « Nous étions en contact avec pas mal d’organisateurs possibles, mais nous avions deux défis majeurs. L’un était la production télévisée, et l’autre était que les finances n’étaient pas assez bonnes pour pouvoir accueillir des courses de coupe du monde. Nous étions très proches de faire quelque chose à propos d’Östersund, mais cela n’a pas fonctionné à la dernière minute. Tout le monde est perdant, donc personne n’est satisfait de la situation », conclut le Français.

Pierre Mignerey, FIS, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Pierre Mignerey – Modica/NordicFocus

Le directeur de course l’assure, Falun ne pouvait pas, non plus, tenir deux week-ends d’affilée la coupe du monde de ski de fond, car un grand événement était déjà prévu pour ces dates dans le stade.


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Saut à ski

Découvrez le calendrier complet de la coupe du monde 2022/2023 de saut à ski.

Combiné nordique

Découvrez le calendrier de la coupe du monde 2022/2023 de combiné nordique, avec notamment un week-end à Chaux-Neuve (Doubs) pour les hommes.

Biathlon

Par le biais de son compte Instagram, l'IBU pose cinq questions à ses fans sur Emilien Jacquelin. C'est désormais à vous de jouer pour...

Ski de fond

Le Lager 157 Ski Team a dévoilé ce jeudi son équipe pour la saison prochaine. Parmi les nouvelles têtes se trouve le jeune prodige...

Ski de fond

18:40. À 22 ans, la fondeuse du Team Nordic Panthers, Marie Saillet, a décidé de prendre sa retraite sportive ce jeudi. La jeune femme...

Ski nordique

Ce mercredi et ce jeudi a eu lieu le 53e Congrès de la FIS. Voici tout ce qu'il faut savoir sur ce qu'il s'est...

Ski nordique

Dans quelques jours, la brigade des sapeurs-pompiers de Paris va accueillir l'équipe de France militaire de ski.

Ski de fond

07:29. Mercredi, la Fédération internationale de ski a attribué l’organisation des championnats du monde de ski nordique de 2027 à Falun. La ville suédoise...