Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Lucas Chanavat, Tour de Ski, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Lucas Chanavat (FRA) - Modica/NordicFocus

Ski de fond

Ski de fond | Lucas Chanavat : « C’est vraiment un résultat d’équipe »

Lucas Chanavat, troisième du sprint skate de ski de fond à Lenzerheide (Suisse) ce mardi, pour la première étape du Tour de Ski, s’est confié à Nordic Magazine sur son deuxième podium d’affilée cette saison.

Ski de fond : Lucas Chanavat ne lâche plus le podium

Troisième du sprint skate de Lenzerheide (Suisse) à l’occasion de la première étape du Tour de Ski, le Bornandin Lucas Chanavat peut être très heureux. Le Français a récidivé après avoir déjà été sur la troisième marche du podium au dernier sprint individuel de ski de fond, à Dresde (Allemagne).

Le Bornandin, âgé de 27 ans, a franchi la ligne derrière le Norvégien Johannes Hoesflot Klæbo et son compatriote et ami Richard Jouve. Il s’est entretenu avec Nordic Magazine sur cette magnifique performance d’équipe.

  • Lucas Chanavat, racontez-nous cette journée complètement folle pour vous…

C’est vrai que j’ai super bien commencé la journée avec une très bonne qualification, on était très en forme avec Richard et c’est très plaisant de partager ce podium avec lui. On l’avait déjà fait une fois d’ailleurs lors d’une ouverture du Tour de Ski [c’était arrivé à Toblach (Italie), en 2018, où le podium était exactement identique, NDLR] donc c’était très plaisant de pouvoir le refaire à nouveau.

Richard Jouve, Lucas Chanavat, Tour de Ski, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Richard Jouve (FRA), Johannes Hoesflot Klaebo (NOR), Lucas Chanavat (FRA) – Modica/NordicFocus
  • On imagine que c’est important pour vous de le partager avec Richard Jouve ce podium, d’autant plus que c’est quelqu’un avec qui vous êtes très proche…

C’est clair qu’on a toujours eu un très bonne relation. Mais, de manière générale, on a une équipe de France vraiment soudée. Que ce soit en sprint ou en distance, le groupe vit très bien. C’est vraiment le collectif qui donne des très bonnes performances. C’est aussi pour cela que c’est bien de concrétiser avec deux personnes sur le podium, parce que cela montre vraiment le résultat d’équipe et non pas d’un seul individu.

« On a aujourd’hui une équipe de France qui est vraiment très soudée »Lucas Chanavat à Nordic Magazine

  • Vous aviez encore une fois un plateau très relevé, notamment en demi-finale où vous finissez troisième et repêché au temps. Comment expliquez-vous qu’il y ait une telle densité dans cette première demi-finale ?

On avait une demi-finale hyper relevée mais c’est de plus en plus le cas. Tout le monde se rend gentiment compte que pour être bien armé en finale, il faut être en première partie de tableau. Cela laisse plus de temps pour récupérer car on voit que ceux qui sortent de la deuxième demi sont plus entamés physiquement en finale. Donc c’est normal que la première demi soit plus relevée, cela fait partie du jeu.

« Je me suis tout de suite dit qu’on allait pouvoir contrôler la course ensemble »Lucas Chanavat à Nordic Magazine

  • En finale, vous avez adopté la même stratégie que Richard Jouve, de partir devant. Qu’est-ce que vous vous êtes dit quand vous l’avez vu à vos côtés en tout début de course ?

Je me suis tout de suite dit qu’on allait pouvoir contrôler la course ensemble. C’était une bonne chose. Ce n’était pas forcément la stratégie que je voulais employer pourtant. Mon idée, c’était de plus temporiser au départ et de basculer juste derrière Klæbo à la fin de la dernière bosse pour profiter de son aspiration dans la descente.

Lucas Chanavat, Johannes Hoesflot Klaebo, Tour de Ski, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Johannes Hoesflot Klaebo (NOR), Richard Jouve (FRA), Lucas Chanavat (FRA) – Modica/NordicFocus
  • Vous aviez la même stratégie que l’Italien Federico Pellegrino. Que s’est-il passé en finale avec lui ?

On s’est un peu chamaillés avec Federico Pellegrino pendant toute la journée pour prendre cette place-là. Il avait la même idée que moi et on s’était déjà bien battus en demi-finale pour prendre la trace du Norvégien. On a eu une grosse bataille sur la piste, je ne voulais pas lui laisser la place parce que c’était tout simplement la mienne. En finale, c’est d’ailleurs ce qui m’a coûté cher, puisque je n’ai pas réussi à être dans les skis de Klæbo. J’étais un mètre de trop derrière, ce qui a fait que j’ai pu rattraper Richard dans la descente mais pas lui malheureusement.

  • C’est la question que tout le monde se pose désormais. Quelle est la clé selon vous pour battre Johannes Hoesflot Klæbo, le vainqueur du jour ?

Franchement, il a un super matériel, mais ce n’est pas ce qui fait sa performance. Si on lui donne de moins bons skis, il sera peut-être moins fort mais il fera quand même une bonne prestation. À mon avis, ce qui fait sa force, c’est qu’il a beaucoup de cartes en mains et d’atouts dans son jeu qui lui permettent de passer devant à n’importe quel moment. À l’heure actuelle, il est un ton au-dessus des autres, c’est pour cela qu’il gagne à toutes les courses. Pour autant, je pense qu’il y a plein de manières de le battre. Cela dépend déjà des sites, mais il faut être dans une forme optimale, ne commettre aucune erreur en course et saisir les opportunités quand elles se présentent.

Lucas Chanavat, Johannes Hoesflot Klaebo, Tour de Ski, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Lucas Chanavat (FRA), Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) – Modica/NordicFocus
  • On dit souvent que les qualifications ne veulent pas forcément dire grand-chose. Pourtant, ce mardi, les trois premiers du matin ont terminé aux trois places sur le podium, et dans le même ordre…

Je ne suis pas d’accord avec cela. Je pense que les qualifications veulent toujours dire quelque chose, on voit tout de suite l’état de forme de chacun, cela vaut à chaque fois pour le reste de la compétition.

  • Quel va être votre programme pour la suite, Lucas Chanavat ?

Je serai présent pour l’individuel classique ce mercredi. Après cela, je n’irai pas à Oberstdorf (Allemagne), mais je vais me préparer et repartir en stage dans les prochains jours pour me remettre en jambes pour le reste de la saison. En attendant évidemment la compétition aux Rousses (Jura) dans deux semaines, qui me tient vraiment à cœur.

Le résumé vidéo de la finale

À lire aussi


Les cinq dernières infos

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

11:35. Une ancienne promesse du ski de fond suédois prend sa retraite. Hugo Jacobsson, champion de Suède du sprint, chez les juniors, en 2017,...

Combiné nordique

10:00. C’était une des dernières interrogations concernant le calendrier de la coupe du monde 2022/2023 de combiné nordique féminin. Alors que Léna Brocard et...

Saut à ski

Cette semaine, une proposition concernant l'augmentation des prize money dans le saut à ski faisait grand bruit, notamment en Norvège. Cette mesure ne respectait...

Biathlon

La triple championne olympique de biathlon, Marte Olsbu Roeiseland, explique pourquoi elle a décidé de rester encore un an en coupe du monde.

Saut à ski

Découvrez le calendrier complet de la coupe du monde 2022/2023 de saut à ski.

Combiné nordique

Découvrez le calendrier de la coupe du monde 2022/2023 de combiné nordique, avec notamment un week-end à Chaux-Neuve (Doubs) pour les hommes.

Biathlon

Par le biais de son compte Instagram, l'IBU pose cinq questions à ses fans sur Emilien Jacquelin. C'est désormais à vous de jouer pour...

Ski de fond

Le Lager 157 Ski Team a dévoilé ce jeudi son équipe pour la saison prochaine. Parmi les nouvelles têtes se trouve le jeune prodige...