Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Lucas Chanavat, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Lucas Chanavat (FRA) - Modica/NordicFocus

Ski de fond

Ski de fond | Lucas Chanavat : « Pour moi, Richard était le favori »

Si Richard Jouve a remporté sa toute première victoire en coupe du monde ce jeudi sur le sprint de Drammen (Norvège), un autre Français figurait sur le podium : Lucas Chanavat, troisième. Le Bornandin s’est confié à Nordic Magazine sur sa prestation, encore une fois de haut niveau.

Ski de fond : Lucas Chanavat enchaîne les résultats de haute volée

C’était la journée des premières ce jeudi, sur le sprint classique de Drammen (Norvège). Si Richard Jouve a obtenu sa première victoire en coupe du monde et le Chinois Qiang Wang le tout premier podium de son pays en ski de fond, Lucas Chanavat a, lui, signé son premier top 3 sur l’exercice du sprint classique en carrière en coupe du monde.

Deuxième à Lahti (Finlande) le week-end dernier, le Bornandin s’est confié à Nordic Magazine sur son nouveau podium, le premier en classique pour le fondeur de 27 ans.

  • Racontez-nous votre journée, comment avez-vous vécu ce sprint classique ?

Je ne me suis pas senti incroyablement bien au départ, du moins dans une forme normale. Je n’étais pas si mal en qualifications, je sentais que j’avais une bonne dernière ligne droite. Et puis, de fil en aiguille, ça s’est bien goupillé. Mais finir troisième, c’était sympa. Ça faisait pas mal de première pour tout le monde. C’est un peu les circonstances des absences mais c’est toujours chouette de pouvoir aussi montrer qu’on est là.

  • Jusqu’à présent, vous aviez beaucoup de mal à vous illustrer à Drammen. Comment avez-vous réussi à briser cette sorte de malédiction ?

J’ai juste fait ma course, je n’ai pas pensé aux autres années. C’était surtout très différent des dernières éditions, car il y avait beaucoup d’absents ce jeudi. C’était très particulier pour être honnête.

  • Il manquait en effet des athlètes comme Johannes Hoesflot Klæbo, Alexander Terentev ou encore Alexander Bolshunov. Comment avez-vous géré cela ?

J’ai dû un peu lutter avec moi-même pour arriver à me motiver. J’ai vraiment du mal à courir quand il manque du monde, et force est de constater qu’il y avait beaucoup de concurrents en moins sur ce sprint. J’ai tenté de faire outre et de me concentrer sur ma performance. Je pense que ça a plutôt bien fonctionné.

Lucas Chanavat, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Sivert Wiig (NOR), Lucas Chanavat (FRA) – Modica/NordicFocus
  • De monter une nouvelle fois sur le podium, avec la victoire de Richard Jouve qui plus est, vous deviez être très heureux on imagine…

Je savais que Richard avait une très bonne dernière ligne droite. Je l’ai surtout félicité quand on était dans l’aire d’arrivée. Pour moi, comme pour beaucoup, c’était lui le favori et c’est chouette qu’il ait réussi à tenir sa première victoire. C’est la deuxième fois qu’on est tous les deux sur le podium, cet hiver, en plus de cela. C’est vraiment génial pour lui.

  • Que vous a-t-il manqué pour aller chercher cette deuxième place et ce doublé tricolore ?

Avec le Chinois Qiang Wang, on s’est chamaillés tout au long de la finale. Malheureusement, il a pris l’intérieur en haut dans la bosse et je n’ai pas trop voulu jouer car il y avait des chances qu’on s’accroche. Il a ainsi réussi à prendre l’aspiration de Richard dans la descente. J’ai dû faire beaucoup d’efforts pour rentrer sur lui et le passer. Mais dans la dernière ligne droite, je n’avais pas assez d’énergie pour bien finir.

Lucas Chanavat, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Qiang Wang (CHN), Richard Jouve (FRA), Lucas Chanavat (FRA) – Modica/NordicFocus
  • Vous n’étiez jamais parvenu à passer les quarts de finale à Drammen. Cette troisième place et ce premier podium en classique vous a-t-il permis de trouver le déclic ?

Le déclic, je l’avais plutôt déjà senti à Falun, l’année dernière, où j’avais fini cinquième et où il y avait tout le monde. Là, à Drammen, je connaissais déjà bien le circuit, la victoire revient plus à celui qui a le meilleur final. C’est moins du classique pur. Mais c’est toujours sympa, surtout sur cette piste de Drammen tout particulièrement, de monter sur le podium. C’est un beau site de course, un bel événement.

  • Ce podium est aussi dû à un grand travail d’équipe encore une fois…

Comme à Lahti et comme souvent, on a vraiment eu des super skis. Le staff et les techniciens ont fait un boulot de dingue, c’est vraiment top. On peut avoir confiance en nos skis et on peut monter dessus sans trop se poser de questions sur savoir si ça va ou pas. Globalement, on sait que le travail est fait de ce côté-là et que c’est à notre tour de les faire briller.

Lucas Chanavat, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Lucas Chanavat (FRA) – Modica/NordicFocus
  • Renaud Jay et Théo Schely ont aussi été en grande forme. Cela doit encore plus vous satisfaire dans le clan français ces beaux résultats…

Cela fait une super performance d’équipe. Ils ont fait de superbes qualifications et un très beau parcours. Les résultats le montrent avec un nouveau top 15 pour nous quatre. Je pense aujourd’hui qu’on n’a plus de complexes désormais à skier pour faire de belles places en classique, ça a beaucoup évolué dans nos mentalités.

  • Qu’y aura-t-il à aller chercher pour vous à Falun le week-end prochain ?

Il y a toujours des belles performances à aller chercher sur chaque course. En plus, j’aime beaucoup le site de Falun, je le trouve vraiment chouette. C’est un beau stade avec une belle ambiance. Ça va être sympa de courir là-bas.

À lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Saut à ski

Après être montée sur son premier podium en Grand Prix d'été de saut à ski, la Vosgienne Julia Clair, 28 ans, se confie longuement...

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse dauphinoise Lou Reynaud de se...

Biathlon

Cette semaine, le Blink Festival, rendez-vous estival incontournable dans le monde du nordique, a tenu en haleine les fans de rollerski et de biathlon....

Biathlon

Pour Nordic Magazine, Claire Breton, un de quatre entraîneurs de l'équipe de France B de biathlon, fait le bilan du long stage de Font-Romeu...

Biathlon

Antonin Guigonnat termine deuxième de la mass-start de biathlon du Blink Festival derrière un Vetle Sjaastad Christiansen intouchable.

Biathlon

Jolie performance de Lou Jeanmonnot qui se classe deuxième de la mass-start de biathlon du Blink Festival remportée par la Suédoise Linn Persson.

Rollerski

Pas de podium pour le Haut-Savoyard Lucas Chanavat en finale du sprint skating de rollerski du Blink Festival. C'est James Clugnet qui s'impose.

Rollerski

19:21. Au lendemain des mass-starts, qui avaient vu Linn Soemskar et Arnaud Chautemps l’emporter, c’est un sprint skating qui est proposé, ce samedi, aux...