Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Markus Cramer, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Markus Cramer (GER) - Modica/NordicFocus

Ski nordique

Ski de fond : Markus Cramer espère le retour des Russes en coupe du monde

Aujourd’hui entraîneur des Italiens, l’Allemand Markus Cramer milite, dans un entretien à la NRK, pour un retour des athlètes russes. Sans eux, il redoute une domination norvégienne.

Markus Cramer : « Ce sont des sportifs, pas des soldats »

Markus Cramer n’entraîne plus l’équipe de ski de fond russe. La guerre en Ukraine ne lui a pas permis de prolonger son contrat. Il s’occupe désormais des Italiens. Dans un entretien à la NRK, le coach a néanmoins défendu ses anciens protégés. Il s’est notamment positionné pour une participation l’hiver prochain d’Alexandre Bolshunov et ses coéquipiers aux compétitions de la Fédération internationale de ski. Pour lui, « ce sont des sportifs, pas des soldats ». « Sans eux, une seule nation fera le spectacle. Ce n’est pas bon pour notre sport », a-t-il indiqué. Autrement dit, l’Allemand redoute une domination sans partage de la Norvège.

« Mon opinion est qu’ils doivent être autorisés à concourir. Le sport et la politique doivent être séparés, mais comme on l’a vu déjà de nombreuses fois, cela ne fonctionne pas ainsi », ajoute-t-il. Il pointe également du doigt une différence de traitement entre les différents sports, entre les tennismen et les skieurs. A Roland-Garros, les Russes ont en effet pu jouer, à l’exemple de Daria Kasatkina, Veronika Kumerdetova, Andrey Rublev et bien sûr Daniil Medvedev.

Dans l’entretien accordé à la chaîne publique norvégienne, Markus Cramer s’est clairement déclaré « contre la guerre en Ukraine ». Il a également fait état des très nombreux messages haineux qu’ils a reçus parce qu’il collaborait avec l’équipe russe. Un flot d’injures qui s’est arrêté au moment où il a quitté ses fonctions. « Je travaille pour le sport, pas pour l’armée russe ou Poutine. Je travaille pour les compétiteurs », condamne-t-il. 


A lire aussi


Les cinq dernières infos

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Christophe Perrillat, le coach du Haute-Savoie Nordic Team, revient pour Nordic Magazine sur le stage passé ces derniers jours aux Plans d'Hotonnes (Ain).

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse Anouk Faivre-Picon, devenue Wibault, de...

Biathlon

A moins de trois semaines du début de son festival, Martin Fourcade se réjouit de l'ampleur que son événement, lancé en 2019, a pris.

Ski de fond

La fondeuse slovène Hana Mazi Jamnik, 19 ans, a perdu la vie, ce jeudi, en Norvège alors qu'elle était sur les ski-roues.

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse dauphinoise Manon Locatelli de se...

Ski nordique

Finalement, les farts fluorés seront toujours de la partie l'année prochaine sur les circuits internationaux de biathlon et de ski nordique.

Ski de fond

10:23. Dimanche, en rentrant du Blink Festival lors duquel il a notamment terminé troisième de la montée du Lysebotn, le fondeur andorran Irineu Esteve...

Ski de fond

Blessé à la cheville l'été dernier, Jules Chappaz passe, cette fois-ci, une préparation sans pépins physiques. L'occasion pour le Cluse de se construire avant...