Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Martin Collet, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Martin Collet (FRA) - Léo Authamayou/NordicFocus

Ski de fond

Ski de fond | Martin Collet : « Je me suis beaucoup investi sans juste retour des choses »

Martin Collet a décidé d’arrêter sa carrière de fondeur à 25 ans. Il s’en explique à Nordic Magazine.

Ski de fond : les explications de Martin Collet

Mercredi soir, le Chamoniard Martin Collet a annoncé, à 25 ans, mettre un terme à sa carrière de fondeur. Membre, la saison passée, du Haute-Savoie Nordic Team, il était parvenu à monter en coupe du monde lors du Tour de Ski. Non retenu pour les Jeux olympiques de Pékin 2022, il n’avait, ensuite, pas décroché sa place, au printemps, dans les collectifs fédéraux.

« Cela fait un petit moment que je mûris cette décision, indique-t-il. Je voulais seulement le dire de vive voix à mes partenaires et à mes proches avant de l’annoncer publiquement. » Pour Nordic Magazine, Martin Collet revient sur les raisons de sa retraite, tout en se projetant largement sur l’avenir. Entretien.

  • Pourquoi avez-vous décidé de mettre un terme à votre carrière de sportif de haut niveau ?

Ce qui a fait basculer la décision, c’est une envie de tenter de nouvelles expériences. Je considère avoir beaucoup donné et m’être beaucoup investi sans juste retour des choses. Je n’ai pas le sentiment, après un certain nombre de décisions prises ces derniers mois, d’être évalué à ma juste valeur. Je ne voulais donc pas repartir sur une nouvelle saison parce que, en l’état actuel des choses, je n’en avais pas l’énergie.

  • Si on comprend bien, c’est votre non-sélection en équipe de France, ce printemps, qui a lancé votre réflexion…

Il y a de cela, mais pas que ! Cette non-sélection a été dure à vivre, mais c’est un tout. J’ai 25 ans. Financièrement, je n’ai pas une stabilité qui me permette de me projeter à long terme. En réalité, il y a toujours eu des éléments pour continuer et d’autres contre. Je me dis simplement que je n’ai plus envie de continuer et que je veux aller me frotter à de nouveaux défis.

« Ces années ont été belles avec des émotions très fortes dans le bon comme dans le mauvais sens »Martin Collet à Nordic Magazine

  • Vous auriez pu repartir un an avec le Haute-Savoie Nordic Team. Pourquoi avoir, tout de même, décidé d’arrêter ?

Cela s’était hyper bien passé avec le team, avec le groupe et avec Christophe [Perrillat], le coach, qui m’a permis de me préparer un peu à ma sauce. Il m’a laissé construire mon plan d’entraînement avec Alexandre Pouyé [aujourd’hui entraîneur du groupe féminin de l’équipe de France de ski de fond, NDLR]. Je savais que ce système aurait pu continuer de fonctionner malgré son nouveau poste, mais, moi, l’objectif, en entrant dans le team, était de me qualifier pour les Jeux et d’ensuite réintégrer les groupes fédéraux. Cela n’a pas été le cas, mais j’ai le sentiment que si je ne mérite pas ma sélection, avec tout ce que j’ai mis en place, c’est qu’il est temps de passer à autre chose de moins compliqué à vivre humainement.

Martin Collet, Tour de Ski, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Martin Collet (FRA), Gustaf Berglund (SWE) – Modica/NordicFocus
  • Avez-vous des regrets sur votre carrière ?

Non ! Je suis hyper content d’avoir pu rencontrer tous les gens que j’ai pu croiser, comme les coéquipiers, les coachs, les partenaires ou les sponsors. Je n’ai aucun regret. Ces années ont été belles avec des émotions très fortes dans le bon comme dans le mauvais sens.

« J’ai plusieurs projets en tête dont celui de reprendre mes études débutées après le baccalauréat à Sciences Po Paris »Martin Collet à Nordic Magazine

  • Vous avez remporté des médailles aux Mondiaux juniors. Retenez-vous cela en premier ou plutôt les rencontres réalisées ?

Je suis très fier de ce que j’ai fait sportivement, mais c’est derrière moi. Les relations nouées, elles, restent et perdureront pour toujours. Cela prime clairement sur le reste !

Martin Collet, Bessans, Samse National Tour, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Martin Collet (FRA) – Photo : Mathurin Vauthier
  • Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vos projets ?

Je n’ai encore rien de clairement défini, mais je suis en contact avec l’Université de Denver, aux Etats-Unis, pour peut-être aller y faire une année sur le circuit nord-américain. Sinon, à moyen terme, j’ai plusieurs projets en tête, dont celui de reprendre mes études débutées après le baccalauréat à Sciences Po Paris.


A lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Début 2023, les sapeurs-pompiers disputeront leurs championnats de France aux Plans d'Hotonnes après deux années d'annulation.

Ski nordique

Etienne Gouy explique à Nordic Magazine en quoi consiste son nouveau rôle de coordinateur des circuits nationaux de saut à ski et de combiné...

Vu de Norge

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Ski de fond

6:27. A la fin du mois de mars, à quelques jours de la Reistadløpet et de l’Ylläs-Levi, dernière course de la saison, Théo Deswazière...

Ski de fond

Ce lundi, les fondeurs suédois ont débuté leur tout premier stage collectif de l'été à Sollefteå (Suède).

Ski de fond

Depuis maintenant près de deux semaines, les membres de l'équipe de France de ski de fond sont en stage à Tignes (Savoie). Album photo.

Ski de fond

L'équipe de Finlande de ski de fond sera habillée, à partir de l'hiver prochain, par Swix.

Ski de fond

Vendredi, Iivo Niskanen a participé à la toute première course équestre de sa naissante carrière de jockey.