Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Maxime Grenard, Visma Ski Classics, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Maxime Grenard - Visma Ski Classics

Ski de fond

Ski de fond | Maxime Grenard : « On démarre l’été avec un état d’esprit différent »

L’entraîneur du TNE Coste – Fromageries Marcel Petite, Maxime Grenard, évoque, pour Nordic Magazine, les nouvelles recrues de l’équipe et la préparation de son groupe pour la saison prochaine en Ski Classics.

Ski Classics : Maxime Grenard compte beaucoup sur ses nouveaux protégés

Maxime Grenard entraîne la seule équipe française en lice en Ski Classics, le Team Nordic Expérience Coste – Fromageries Marcel Petite. Il se confie à Nordic Magazine sur ses attentes envers les nouveaux venus et sur l’été à venir pour son groupe.

  • Comment va se dérouler votre période estivale en vue de la prochaine saison de Ski Classics ?

Nous allons nous retrouver très bientôt pour un premier rassemblement. Il n’y aura pas tout le monde, mais on va faire une première mise en marche même si les athlètes ont repris il y a un moment l’entraînement. On repart sur les mêmes bases que les derniers étés. On a noté que les courses de ski-roues apportaient vraiment aux athlètes. Cela fait beaucoup progresser donc on sera sur les courses du World Classic Tour, au Blink Festival et à l’Alliansloppet. On ira aussi aux championnats de France de ski-roues. On a eu des années difficiles avec la crise sanitaire où il n’y avait pas beaucoup de compétitions. Remettre le dossard et faire des kilomètres dans les pelotons, c’est hyper important.

Team Nordic Expérience, biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine
Le Team Nordic Expérience en Suède – Visma Ski Classics
  • On imagine que le renouvellement des sponsors vous fait beaucoup de bien pour préparer l’hiver plus sereinement, Maxime Grenard…

Cela nous donne un bon bol d’air, c’est hyper plaisant. On voit la suite avec plus de sérénité. Il y a un peu plus d’un an, Décathlon nous avait quittés. Cette année, personne a décidé de s’en aller, donc on démarre l’été avec un état d’esprit différent. Après, nous sommes conscients que ce n’est pas suffisant pour se savoir tranquille concernant le budget. Mais on est actifs pour en trouver d’autres.

  • Vous avez dans vos rangs deux nouveaux visages : Jérémy Royer et Hedda Baangman. Est-ce que vous pensez à recruter un troisième membre pour la prochaine édition de la Ski Classics ?

Dans un premier temps, non. On travaille en ce moment-même à renforcer notre synergie avec le centre de formation. On veut poursuivre ce qu’on a entamé l’année dernière avec des athlètes comme Solène Faivre ou Brice Milici du Féclaz Formation Longue Distance. On aimerait bien faire perdurer ce partenariat.

Solène Faivre, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Solène Faivre (FRA) – Jolypics
  • Parmi ces athlètes capables de jouer devant, vous avez pu compter sur Thomas Joly, qui a réalisé quelques bonnes prestations cette saison. Pensez-vous qu’avec le départ de Bastien Poirrier il peut devenir le leader de l’équipe ?

Il commence à prendre de l’expérience, de l’assurance. Quant tout s’aligne, il est performant. Maintenant, il faut parvenir à gommer ces petits détails qui font qu’il va arriver à être plus régulier et jouer devant tous les week-ends. On est sur la bonne voie. Une saison comme cela lui donne de la confiance et ça le met dans de bonnes dispositions pour attaquer les courses. Il va encore, je l’espère, passer un cap l’hiver prochain niveau régularité. Il commence aussi à prendre ce rôle de leader par ses résultats mais aussi par sa passion de la discipline. Il est très ouvert, intéressé par tout ce qui tourne autour de cela. Bastien était plus un papa qu’un dynamiteur. Lui, c’est l’inverse.

Visma Ski Classics, Thomas Joly, Ski de fond
Thomas Joly – Team Nordic Expérience
  • En ce qui concerne les nouveaux arrivants, il y a notamment Jérémy Royer, qui a déjà concouru en Ski Classics l’hiver dernier avec vous. Qu’attendez-vous de lui pour sa première saison au sein du team ?

Jérémy a un gros potentiel. Il est un peu dans le même profil que Thomas. Il est jeune, il va falloir qu’il s’adapte à toutes ces nouveautés. Il n’a jamais encore fait de saison 100% poussée et 100% longue distance. Mais je pense que c’est quelqu’un qui va renforcer l’équipe. Je pense qu’il peut aller jouer des tops 30 régulièrement et pourquoi pas des tops 15 ou 20 si ça va bien. Il était déjà avec nous sur la Diagonela et il était dans le groupe de tête jusque dans les 20 derniers kilomètres, pareil sur la Venosta Open ou sur la Transju’. C’était prometteur. Ce sera un très bon atout pour Thomas aussi dans la gestion de course.

  • Hedda Baangman prend, elle, la relève de Kati Roivas, partie au printemps en direction du Team Næringsbanken. Comment êtes-vous parvenu à la recruter ?

C’est allé assez vite en ce qui concerne le départ de Kati. Ce n’est pas un choix financier, mais sportif. Elle avait envie de voir ce que pouvait lui apporter la culture norvégienne et un groupe complet de filles. C’était un coup dur de la voir partir, mais on est super contents d’avoir trouvé Hedda, qui a à peu près le même niveau. Le projet lui plaisait bien, elle avait une bonne image de notre groupe. On aurait aimé avoir une troisième fille du niveau de Hedda pour compléter l’équipe. La décision politique et sportive a finalement été de conserver Jennifer [Lambert, NDLR] et Solène [Faivre, NDLR] pour la saison. Il y a d’autres profils après comme Claire Moyse qui se remet à la Ski Classics, ou encore les filles du FFLD, qui pourront aussi prétendre à intégrer l’équipe à l’avenir.


À lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Christophe Perrillat, le coach du Haute-Savoie Nordic Team, revient pour Nordic Magazine sur le stage passé ces derniers jours aux Plans d'Hotonnes (Ain).

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse Anouk Faivre-Picon, devenue Wibault, de...

Biathlon

A moins de trois semaines du début de son festival, Martin Fourcade se réjouit de l'ampleur que son événement, lancé en 2019, a pris.

Ski de fond

La fondeuse slovène Hana Mazi Jamnik, 19 ans, a perdu la vie, ce jeudi, en Norvège alors qu'elle était sur les ski-roues.

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse dauphinoise Manon Locatelli de se...

Ski nordique

Finalement, les farts fluorés seront toujours de la partie l'année prochaine sur les circuits internationaux de biathlon et de ski nordique.

Ski de fond

10:23. Dimanche, en rentrant du Blink Festival lors duquel il a notamment terminé troisième de la montée du Lysebotn, le fondeur andorran Irineu Esteve...

Ski de fond

Blessé à la cheville l'été dernier, Jules Chappaz passe, cette fois-ci, une préparation sans pépins physiques. L'occasion pour le Cluse de se construire avant...