Ski de fond : Northug est de retour

SKI DE FOND - Petter Northug devrait participer aux championnats norvégiens du 4 au avril à Alta.

SKI DE FOND – Petter Northug est actuellement en stage à Molde (Norvège), avec l’équipe nationale. Lors d’une conférence de presse, il a dit espérer disputer le sprint des Mondiaux de Seefeld.

 

L’équipe norvégienne de ski de fond est à Molde où elle s’entraîne. Petter Northug, qui a été victime d’un méchant virus ces dernières semaines, est de retour dans l’effectif.

C’est la nouveauté de l’année. A 32 ans, le skieur de Mosvik fait son retour dans le groupe fédéral, après plusieurs années financées par des fonds privés. Dès lors, il a dû participer à la traditionnelle conférence de presse.

Qu’a dit celui qui a remporté quatre médailles olympiques, dont deux titres en 2010 ? Cet hiver, Son objectif principal sont les Mondiaux de Seefeld, et Northug pense que c’est sur le sprint qu’il a ses meilleures chances.

 

Une saison pleine d’interrogations

Auparavant, l’homme choisissait lui-même les courses de ski de fond auxquelles il allait participer. Ce temps est révolu. « Il est très important d’être bien avant Noël pour s’aligner lors des championnats du monde, et ce sera difficile pour moi d’aller bien avant la nouvelle année. Ce sera peut-être un peu tard », a-t-il expliqué. Lors du stage à Tenerife en juillet, Northug avait déjà dû appuyer sur le frein. C’était avant son méchant rhume.

Conséquence, il a manqué beaucoup de séances d’entraînement. Il sort aussi de deux saisons catastrophiques. N’a-t-il été privé de Jeux olympiques de Pyeongchang ? «  Il faut un peu de temps pour se reconstruire et retrouver un bon niveau d’entraînement, dit-il, mais je suis de retour ».

Toutefois, il ne se voit pas finir sa carrière avec autant de brio que Marit Bjoergen. « Marit est une superwoman invincible. Je ferai de mon mieux, mais je ne pense pas pouvoir faire comme elle et prétendre, à la trentaine, à la fois disputer le sprint et la distance ».

On l’a compris, sa préférence va au sprint. Face à Johannes Thinghnes Klaebo. « Avec autant de sprinters en Norvège, il sera peut-être difficile de m’intégrer dans l’équipe. »

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.