Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

SKI DE FOND - Triple championne de France cet hiver, la fondeuse de Pontarlier Anouk Faivre-Picon dresse un bilan positif de ses championnats. Et se projette sur la dernière bataille programmée aux Saisies. 

Ski de fond | Prémanon : Le bilan d’Anouk Faivre-Picon

SKI DE FOND – Triple championne de France cet hiver, la fondeuse de Pontarlier Anouk Faivre-Picon dresse un bilan positif de ses championnats. Et se projette sur la dernière bataille programmée aux Saisies.

 

La fondeuse pontissalienne, Anouk Faivre-Picon, revient sur ses trois jours de Championnats de France à Prémanon, marqués par un titre et une deuxième place. Et elle évoque ses prochaines courses

  • Anouk Faivre-Picon, comment s’est passé votre relais ce dimanche avec le comité du Jura ?

Je suis partie un peu plus loin que prévu, quand me suis élancée comme dernière et troisième relayeuse, nous étions la quatrième équipe du Jura. Après, ce qui était intéressant, c’est qu’il y avait du monde pour me faire la trace et des places à reprendre devant moi.

Donc, je me suis fait plaisir en remontant et en essayant de faire le mieux possible. Même si sur la fin, avec la neige qui tombait, nous ne pouvions pas du tout doubler et puis je n’ai pas fait un très beau sprint d’arrivée.

  • Les conditions de neige étaient difficiles ?

Oui, elles étaient assez dures. Après, d’habitude j’aime bien courir à la râpe, pas tout le temps quand c’est difficile comme ça que ça me réussit pas. Entre samedi et dimanche, ce sont un peu des conditions de guerrières !

SKI DE FOND - Triple championne de France cet hiver, la fondeuse de Pontarlier Anouk Faivre-Picon dresse un bilan positif de ses championnats. Et se projette sur la dernière bataille programmée aux Saisies. 

Après deux titres en individuel classique et avec son club du CSRP, Anouk Faivre-Picon s’empare de l’or en mass-start.

  • Avec beaucoup d’émotion aussi sur la dernière ligne droite compte-tenu de l’arrêt de votre amie Aurore Jean ?

Oui, que ce soit hier ou aujourd’hui, j’ai la tête au départ d’Aurore Jean, ce qui ne m’empêche pas d’être bien dedans et de faire de belles courses. Mais c’est vrai qu’il y a beaucoup d’émotion de vivre ces dernières courses avec Aurore.

  • Et la saison n’est pas finie pour vous…

Il me reste encore plusieurs courses. Je pars le week end prochain aux Saisies pour clôturer les championnats de France, avec un 42 kilomètres pour lequel il va falloir se remettre dedans.

Et quinze jours après, je pars en Islande pour disputer deux courses, une en skating, une en classique.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Ski de fond : « Je ne voulais pas me retirer en étant dégoûté du ski de fond », avoue Théo Deswazière Il y a...

Ski de fond

Dès la rentrée scolaire d'août, Alexis Jeannerod, 31 ans, prendra la responsabilité de l'équipe de ski de fond du Giron Jurassien des moins de...

Ski nordique

14:00. Après l’élection de Fabien Saguez à la tête de la Fédération française de ski, le comité directeur du comité de ski du Mont-Blanc...

Ski de fond

Les deux fondeuses suédoises se rendront, le mois prochain, au col de Lavazè (Italie) pour un stage d'altitude.

Ski de fond

Début 2023, les sapeurs-pompiers disputeront leurs championnats de France aux Plans d'Hotonnes après deux années d'annulation.

Vu de Norge

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Ski de fond

6:27. A la fin du mois de mars, à quelques jours de la Reistadløpet et de l’Ylläs-Levi, dernière course de la saison, Théo Deswazière...

Biathlon

Ce lundi, c'était tir de précision sur les cibles électroniques du stade des Tuffes de Prémanon (Jura) pour l'équipe de France de biathlon.