Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Richard Jouve, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Richard Jouve (FRA) - Modica/NordicFocus

Ski de fond

Ski de fond | Richard Jouve : « Cette course me laisse un goût d’amertume »

Richard Jouve, troisième du sprint skate de ski de fond à Davos (Suisse) ce samedi, s’est confié à Nordic Magazine sur sa magnifique prestation.

Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

Ski de fond : Richard Jouve récidive à la troisième place, mais espérait mieux

Troisième du sprint skate de ski de fond à Davos (Suisse) ce samedi, Richard Jouve a signé son deuxième podium consécutif dans cet exercice. Quatrième à Ruka (Finlande) en novembre et troisième à Lillehammer (Norvège) le week-end dernier, le médaillé olympique a cette fois été devancé par le Norvégien Johannes Hoesflot Klæbo et le Russe Sergey Ustiugov. Après sa course, le Français de 27 ans s’est confié à Nordic Magazine.

  • Comment analysez-vous le fait que vous parveniez à enchaîner de telles performances ?

Honnêtement, je n’en sais rien. Je pense que c’est le travail de ces dernières années qui paye, j’arrive à être plus régulier et surtout à être plus fort dans la tête.

Richard Jouve, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Richard Jouve (FRA) – Modica/NordicFocus
  • On commence à s’habituer à vivre le même scénario avec vous. Comment arrivez-vous à gérer ce stress lorsque vous finissez une nouvelle fois troisième, et donc dans l’attente d’être repêché ou non, en demi-finale ?

Croyez-moi, ce n’est jamais fait exprès, j’aimerais vraiment pouvoir me qualifier directement en finale ! Quand j’ai passé la ligne et que j’étais lucky loser, l’objectif, c’était de faire la récupération pour la finale de toute manière, car on ne sait jamais ce que va donner la deuxième demi-finale. J’étais donc sur mon vélo, je faisais ma récupération et je regardais d’un coin de l’œil la course pour voir les temps. Et puis une fois que tout le monde était arrivé, j’étais déjà focalisé sur la finale donc je n’étais pas spécialement perturbé. J’étais déjà pleinement concentré pour aller chercher un beau résultat.

  • Cette fois-ci, vous étiez deux Français, avec Lucas Chanavat, à participer à la grande finale. Est-ce que vous vous avez discuté tous les deux avant le début de la course ?

C’est vrai que ce coup-ci, on ne s’est pas échangés de mots en particulier avant le départ. On était chacun focalisé sur sa course. Mais cela ne nous changeait rien, on savait ce qu’il en était des enjeux et on ne pensait qu’à faire un résultat. On s’est seulement vus après et on a échangé une fois qu’on a franchi la ligne d’arrivée.

« Si j’avais été mieux placé, j’aurais pu, à mon avis, être plus fort dans la dernière bosse »Richard Jouve, à Nordic Magazine

Richard Jouve, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Richard Jouve (FRA) – Modica/NordicFocus
  • Comment avez-vous abordé cette finale ?

La stratégie que je voulais déployer pour la finale n’a absolument pas été celle que j’ai adopté ici. Je voulais faire la course devant, être un peu mieux placé qu’à Ruka ou à Lillehammer. Je n’ai pas fait un très bon départ, je me suis donc fait très vite enfermer derrière. Il a fallu que je fasse un gros effort sur le plat pour bien me replacer avant la dernière bosse. Si j’avais été mieux placé, j’aurais pu, à mon avis, être bien mieux dans la montée. C’est frustrant mais c’est comme cela. Je savais que je n’étais pas si mal dans les derniers mètres. Mais sur une finale, on est tous un peu fatigués, on veut tous la même chose et cela s’est finalement bien passé pour moi, c’est très satisfaisant.

  • Quelque part, vous auriez voulu avoir la même stratégie que Lucas Chanavat, qui était lui parti en tête dès le début de la course…

Oui, j’aurais préféré courir devant, ce qu’il a bien réussi à faire au départ. C’est vrai que c’est un peu frustrant car cela me laisse un goût d’amertume sur, au moins, la deuxième place. Depuis le début de l’hiver, il y a toujours eu un point tactique ou une erreur de placement qui fait que je termine la course en étant un peu déçu. C’est surtout parce que j’avais le sentiment que j’aurais pu mieux faire. À Ruka, je n’ai pas pris la bonne trace. À Lillehammer, j’ai eu des soucis de placement. Il aurait fallu que je fasse une ou deux choses différemment pour pouvoir bloquer les autres et être devant. Ce sont des petites erreurs qui coûtent cher car il y a moyen de faire mieux. Mais je prends tout de même de la confiance et cela me fait du bien.

« J’arrive bien à prendre depuis le début de la saison les courses les unes après les autres »Richard Jouve, à Nordic Magazine

Richard Jouve, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Sergey Ustiugov (RUS), Johannes Hoesflot Klaebo (NOR), Richard Jouve (FRA), Erik Valnes (NOR) – Modica/NordicFocus
  • Davos est un site en altitude, comme celui de Pékin. Pour vous, est-ce déjà une bonne indication de réaliser ce type de performance ici avant les Jeux en février ?

Honnêtement, je ne prenais pas vraiment cette course comme un premier test pour Pékin 2022. Je m’entraîne régulièrement en altitude. Quand je rentre à la maison, je suis tout de suite à 1 400 mètres voire même à 1 700 mètres d’altitude. Ce sont plutôt toutes les courses en skate que je prends comme des repères pour ne pas reproduire les mêmes erreurs là-bas. J’arrive bien à prendre depuis le début de la saison les courses les unes après les autres. Après, c’est toujours plaisant de sentir qu’en altitude, cela fonctionne aussi. Mais, pour moi, les courses sont une meilleure préparation pour les Jeux, donc je vais continuer comme cela.

  • Allez-vous participer à l’individuel de Davos ce dimanche ?

Non. Je vais rentrer à la maison et je vais me préparer pour Dresde (Allemagne) le week-end prochain.

Le résumé vidéo de la finale

À lire aussi


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

nordic mag, biathlon, biathlon programme, nordic magazine, nordicmag, programme biathlon, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon, ski nordique, biathlon 2024, biathlon championnats du monde, émilien Jacquelin, nordic mag biathlon, dorothea Wierer, ibu cup, nordic biathlon, nordique mag, Nordic Magazine, ski de fond, saut à ski, saut, combiné, combiné nordique, première cible, biathlon magazine, dico du biathlon, vu de norge, planète nordic, Ski-nordique, Ski nordic, ski nordique
Biathlon, biathlon programme, programme biathlon, nordic mag, biathlon 2024, ibu, ski nordique, ski de fond, ski, combiné, combiné nordique, saut, saut à ski, ibu cup, biathlon aujourd'hui, calendrier biathlon 2024, nordic mag biathlon, championnat du monde biathlon 2024, nove mesto, biathlon calendrier, coupe du monde biathlon 2024, ski nordique, julia simon, justine braisaz-bouchet, ski-nordique, émilien jacquelin, biathlon championnat du monde, biathlon programme aujourd'hui, coupe du monde de biathlon 2024, ski nordique net, nordic magazine, nordic

A LIRE AUSSI

Ski de fond

En hiver le ski de fond, en été la course à pied, Sophia Laukli a trouvé son fonctionnement et elle ne compte pas le...

Ski de fond

Après une carrière plus que réussie dans la ski de fond, Dario Cologna s'occupe désormais de la nouvelle génération suisse.

Biathlon

La préparation de la prochaine saison de biathlon de l'Italien a fait étape dans les montagnes transalpines pour une course en duo.

Ski de fond

En pleine préparation pour la prochaine saison de ski de fond, le Finlandais a été percuté par un vélo.

Biathlon

En pleine préparation pour la prochaine saison de biathlon, Franziska Preuss a évoqué son quotidien, pas toujours simple, de sportive professionnelle.

Ski de fond

Le feuilleton continue autour de Therese Johaug. Les dernières nouvelles semblent favorables à son retour dans le monde du ski de fond.

Ski de fond

Après avoir terminé sixième de la Montée du Nid d'Aigle à Saint-Gervais Mont-Blanc (Haute-Savoie), Delphine Claudel revient sur sa performance au micro de Nordic...

Ski de fond

La statue de la star du ski de fond suscite quelques critiques en Norvège.