Ski de fond | Ruka : Erik Valnes, le tombeur de Klæbo

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Début de saison sensationnel en Finlande, à Ruka, pour l’ouverture de la coupe du monde. Erik Valnes, jeune Norvégien de 24 ans, s’est offert son premier succès en carrière devant… Johannes Hoesflot Klæbo, pourtant invincible depuis deux ans.

 

Ski de fond : la belle promesse d’Erik Valnes

Si l’humidité sévit au-dessus du stade nordique de Ruka, en Finlande, c’est bien un vent surprenant de fraîcheur qui souffle sur l’univers coupe du monde de ski de fond. Erik Valnes, 24 ans, vient de mettre fin à l’hégémonie de son compatriote Johannes Hoesflot Klæbo, invaincu depuis deux ans et seize sprints.

Mais le grand et puissant Norvégien n’est pas vient pas de nulle part. Grand spécialiste de la discipline, il est double champion du monde U23 de l’exercice, en libre d’abord, à Goms en 2017, puis en classique, à Lahti, en 2019. Prometteur, bosseur et rêveur, il ajoute à ce palmarès une première victoire sur le circuit coupe du monde.

 

Ce vendredi 27 novembre 2020, Erik Valnes a mis fin à deux ans de suprématie de Klaebo – Modica/Nordic Focus

 

« Il n’y a pas si longtemps, j’étais un petit garçon qui regardait la télé et sortait pour pratiquer un peu de ski juste après. C’est un rêve, c’est tout simplement énorme », s’émeut Erik Valnesau micro de la NRK. Il poursuit : « J’ai vraiment eu la certitude que je pouvais l’accrocher et avoir, après, une fin comme celle-ci. Aujourd’hui, j’ai vraiment compris que j’en étais capable. Cette victoire a un goût fantastique ! »

 

Chez les jeunes, Erik Valnes a tout gagné

Deux ans en arrière, Nordic Magazine écrivait déjà : “Erik Valnes, le futur Klæbo ?”. Une chose est sûre, c’est que le nouveau prodige du sprint norvégien prend pas de départ d’une course pour enfiler des perles. En janvier 2019, le Scandinave hausse déjà le ton et monte en coupe du monde sur le sprint urbain de Dresde où il signe son premier podium dans l’élite. Le lendemain, il lève les bras avec Sindre Bjoernestad Skar.

pub

À Planica, l’hiver dernier, il réédite cette performance avec le même scénario. Une troisième place en individuel d’abord, derrière Lucas Chanavat et Federico Pellegrino, et le dimanche, un succès glané en équipe, encore une fois, avec Skar.

Depuis lors, il signe trois podiums avec une troisième place à Oberstdorf, une deuxième à Falun et une autre troisième place à Trondheim. Erik Valnes tournait donc autour d’un succès depuis longtemps et même en ce début de saison à Beitostølen, avec une deuxième place derrière Klaebo en classique. Battu largement, il a vite tiré la leçon pour devancer le patron.

 

>> Revivez ce sprint dantesque dans les conditions du direct <<

 

Ruka théâtre de désillusion(s) pour Johannes Hoesflot Klæbo

Rappelez-vous, il y a deux ans, l’un des moments les plus dingues de la décennie de ski de fond. À Ruka, Johannes Hoesflot Klæbo, sûr de sa victoire, lève les bras trop tôt, savoure sa victoire, mais se fait sauter sur la ligne par Alexander Bolshunov. Deux ans plus tard, la piste finlandaise lui joue un autre tour, en mettant fin à une série affolante de victoires.

 

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski

Alexander Bolshunov (RUS) passe devant Johannes Hoesflot Klæbo (NOR) sur la ligne sur le sprint classique de Ruka en 2018 – Modica/NordicFocus

 

Voilà seize courses et deux ans quasiment jour pour jour que le prodige norvégien du sprint n’avait pas perdu dans son exercice de prédilection. Johannes Hoesflot Klæbo a été battu. C’est donc possible.

Vendredi, le quadruple détenteur du petit globe de la spécialité n’a pas pu saluer en franchissant la ligne. Il n’a pu que regarder l’un de ses compatriotes le battre.

 

 

« Valnes était fort. Il a montré tout l’automne qu’il était bon, nous nous sommes préparés ensemble. Je suppose que la victoire et moi, il fallait que ça se termine un jour. Mais être numéro deux ici n’est pas si mal », réagit Klæbo chez nos confrères de la NRK. Et d’ajouter : « Erik n’est pas un coureur du dimanche ! ».

Pour Emil Iversen, bon troisième d’un triplé norvégien, la victoire de Valnes est un événement. « Je suis impressionné, c’était super. Valnes est rapide (…). C’est un talent brut, c’est fort de battre Johannes. Ça fait longtemps que personne n’avait fait ça ! »

 

Les résultats complets du sprint classique de Ruka

Télécharger (PDF, 806KB)

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.