Ski de fond | Seefeld : Klaebo « n’y croyait pas »

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SKI DE FOND – Encore titrés sur le relais, les Norvégiens sont ravis de l’or aux mondiaux. Pourtant, Klaebo est surpris. Leurs réactions.

 

Une nouvelle fois, le relais de ski de fond des Mondiaux est remporté par la Norvège. Pourtant, s’il est ravis, le quatuor scandinave ne semble pas avoir eu une course si facile, face aux Russes, deuxièmes.

« C’était difficile, confie Emil Iversen. Surtout dans le dernier sprint avant le passage de relais. Heureusement, j’ai pu suivre et je me suis dit, en tapant dans le dos de Martin, que j’avais fait ma part du travail. Cela me rend heureux. »

 

Sundby : « Je voulais avoir encore du jus »

Deuxième relayeur – une position toujours difficile, comme le confiait Maurice Manificat après le relais – Martin Johnsrud Sundby ne démérite pas. « Emil a fait un travail fantastique, raconte le médaillé d’or du 15 km classique. Ensuite, j’ai essayé de skier vite sans trop me griller parce que je savais bien que quelqu’un placerait une attaque. Je voulais avoir encore du jus pour ce moment. Quand c’est arrivé, j’ai pu garder le contrôle. J’ai fait un bon relais et j’en suis heureux. J’ai pu donner un bon départ à Sjur et c’est ce dont je suis le plus satisfait. »

 

Sjur Roethe : « Parfait d’être derrière Bolshunov »

Sjur Roethe est d’ailleurs très reconnaissant du travail qu’a fourni son coéquipier. « Pour moi, c’était parfait d’être juste derrière Bolshunov. Il poussait et j’avais juste à le suivre. C’était très bien et je suis heureux de repartir avec une nouvelle médaille d’or. »

 

Johannes Klaebo : « Je pensais qu’Ustiugov attaquerait »

Dernier relayeur, Johannes Hoesflot Klaebo n’aura pu faire parler ses qualités de sprinteur. « Ustiugov dit que j’ai joué avec lui comme avec un enfant, mais c’est faux, commence le Norvégien. Au départ, je voulais m’assurer de ma forme et de mes skis. Il se trouve que les deux étaient très bien. Alors j’ai accéléré un peu mais je pensais qu’il suivrait. Et puis je me suis retourné et j’ai vu un écart de quelques mètres puis de quelques secondes. J’ai été très surpris, affirme-t-il. Je n’y croyais pas, je pensais qu’il attaquerait, mais non. C’est une bonne surprise mais totalement incroyable. Et ensuite, passer la ligne d’arrivée en tête, voir ces trois garçons m’attendre, c’était génial. »

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.