Ski de fond | Seefeld : la paire Jouve/Chanavat en finale

SKI DE FOND | SEEFELD 2019 – La qualification du team sprint s’est déroulée ce matin sur les pistes de Seefeld, en style classique. Les Russes, chez les dames, et la Norvège, chez les hommes, ont été les plus rapides. Les Français Lucas Chanavat et Richard Jouve se qualifient.

 

Hier, le skiathlon a sacré ses champions du monde norvégiens – Sjur Roethe et l’inévitable, l’imbattable Therese Johaug -, aujourd’hui, c’est le sprint par équipes, classique comme à Lahti il y a deux ans, qui va consacrer deux duos. Les qualifications de ce matin n’ont pas réservé de grande surprise. Effectivement, à la différence de la coupe du monde, le règlement impose aux nations de n’engager qu’une seule paire. Dans ces conditions, les dix places pour la finale reviennent sans surprises aux pays de ski nordique.

 

La Norvège devant, la France qualifiée

Si ce sont les Norvégiens Johannes Hoesflot Klaebo et Emil Iversen, immenses favoris de la compétition, qui ont signé le meilleur temps de la matinée, les Français se sont qualifiés pour la grande finale.

Richard Jouve, médaillé olympique de la spécialité l’année dernière, et Lucas Chanavattous deux en finale de l’individuel jeudi dernier – ont pris la deuxième place de la seconde demi-finale, synonyme de précieux sésame pour l’affrontement final, vers 12 heures.

Les Russes (Gleb Retivykh, Alexander Bolshunov), les Suédois (Oskar Svensson, Calle Halfvarsson), les Américains (Simeon Hamilton, Erik Bjornsen), les Finlandais (Iivo Niskanen, Ristomatti Hakola) vainqueurs de la demie des Bleus, les Italiens (Federico Pellegrino, Francesco de Fabiani), les Slovènes (Miha Simenc, Janez Lampic), les Canadiens (Evan Palmer-Charrette, Len Valjas) et les Autrichiens (Max Hauke, Dominik Baldauf), à domicile, passent aussi.

Notons l’élimination du duo suisse Jovian Hediger/Ueli Schnider.

 

La Russie meilleur temps scratch féminin

Du côté des femmes, ce sont les Russes Yulia Belorukova et Natalia Nepryaeva qui ont signé le meilleur chrono des demi-finales. Issues de la seconde série – la plus rapide, comme souvent -, les femmes venues de l’Oural devancent les Suissesses (Nadine Fähndrich, Laurien van der Graaff), les Slovènes (Katja Visnar, Anamarija Lampic) et les Américaines (Sadie Bjornsen, Jessica Diggins). Ces quatre nations sont qualifiées pour la finale.

Si quatre pays finalistes viennent de la seconde demie, les six autres sortent de la première, où la hiérarchie a été respectée. Quatre paires sont arrivées au sprint, sur la même ligne. Les Suédoises (Stina Nilsson, Maja Dahlqvist) précédent d’un souffle la Norvège (Maiken Caspersen Falla, Ingvild Flugstad Oestberg), la Finlande (Anne Kyllönen, Krista Pärmäkoski) et l’Allemagne (Victoria Carl, Sandra Ringwald).

Derrière, la Pologne de Justyna Kowalczyk, qui dispute ses neuvièmes Mondiaux à 36 ans avec Monika Skinder, vice-championne du monde juniors à Lahti il y a quelques semaines, a réalisé un belle course. Ce duo composé d’une vétérane, médaillée de bronze en team sprint à Falun en 2015, et d’une jeune fondeuse a craqué dans les derniers hectomètres, termine 5e et sera de la grande finale. Enfin, les Biélorusses Anastasia Kirillova et Polina Seronosova sont également qualifiées.

 

Les résultats complets

Télécharger (PDF, 201KB)

Télécharger (PDF, 216KB)

 

Les finales sont à suivre à partir de 11h30 sur Eurosport 2 et Francetvsport.

 

 

Photos : Nordic Focus Photo Agency

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.