Ski de fond | Seefeld : un skiathlon de panache pour Parisse

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

SKI DE FOND – Sjur Roethe a remporté le skiathlon des Mondiaux de Seefeld. Mais l’on retiendra surtout l’exceptionnelle course toute en maîtrise du Français Clément Parisse, 5e du jour.

 

 

C’est en présence du champion du monde en titre, le Russe Sergey Ustiugov, mais sans le champion olympique, le Norvégien Simen Hegstad Krüger que s’est disputé le skiathlon des Mondiaux de Seefeld.

Samedi, l’or mondial est revenu au Norvégien Sjur Roethe qui remporta la course au sprint face à Alexander Bolshunov et son coéquipier Martin Johnsrud Sundby.

 

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Alexander Bolshunov (NOR), Sjur Roethe (NOR), Martin Johnsrud Sundby (NOR) – Nordic Focus Photo Agency

La course en classique a logiquement démarré avec le spécialiste finlandais Livo Niskanen aux commandes. Mais celui-ci a chuté lors du ravitaillement qui clôturait le premier tour. De quoi l’éjecter à la queue d’un premier groupe d’une cinquantaine de concurrents.

Aux Norvégiens — Sjur Roethe, Emil Iversen et Martin Johnsrud Sundby – et aux Russes — Alexander Bolshunov et Sergey Ustiugov – de prendre le relais, avec l’objectif de se débarrasser des sprinteurs, en particulier Johannes Hoesflot Klaebo.

 

Trois Français aux avant-postes

Cela ne déplut pas au Français Clément Parisse qui, avec son dossard 13, skiait avec cette échappée où figuraient aussi  le Vosgien Adrien Backscheider et Jean-Marc Gaillard.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Adrien Backscheider (FRA) – Modica/NordicFocus.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Jean-Marc Gaillard (FRA) – Modica/NordicFocus.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Jules Lapierre (FRA), Irineu Esteve Altimiras (AND) – Modica/NordicFocus.

Au retour dans le stade où la foule des grands jours avait pris place, Livo Niskanen était de de retour aux affaires, avec vingt-un fondeurs à ses trousses. Dont le Russe Alexander Bolshunov qui lançait une attaque.

 

Clément Parisse aux avant-postes

Sept hommes  répondaient. Parmi eux, le Mégevan Clément Parisse qui avait déjà brillé lors du Tour de Ski et Sundby en mal de réussite depuis le début de l’hiver. D’autres étaient lâchés : Ustiugov, Spitsov, Lapierre, Klaebo, Iversen, Gaillard…

Nous étions alors à mi-course. Le premier à s’engager sur la partie skate fut le Haut-Savoyard. Et c’est le Norvégien Sjur Roethe, très en verve au début de la saison à Beitostølen et Lillehammer, qui tenta de s’échapper, porté par une glisse parfaite.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Alexander Bolshunov (RUS), Clement Parisse (FRA), Sjur Roethe (NOR) – Modica/NordicFocus.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Clément Parisse (FRA) – Modica/NordicFocus.

On ne le laissa pas faire. Le Britannique Andrew Musgrave, et surtout Bolshunov lui rendirent la monnaie de sa pièce alors qu’il restait trois tours à effectuer.

 

Le moment de vérité

Six hommes, dont un Français. La tête  — à une quarantaine de secondes des poursuivants où l’on retrouvait Backscheider –  captait désormais tous les regards.

Au moment de s’engager dans la toute dernière partie (3,75 km), ils n’étaient plus que cinq. C’est en effet sans Musgrave que l’explication finale se produisit.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Iivo Niskanen (FIN) –  Modica/NordicFocus. 

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Sjur Roethe (NOR) – Modica/NordicFocus.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Martin Johnsrud Sundby (NOR) – Modica/NordicFocus.

Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski

Sjur Roethe et Martin Johnsrud Sundby – Nordic Focus Photo Agency

Sundby appuya sur l’accélérateur à l’entrée du stade. Mais le Norvégien, qui n’a encore rien gagné lors d’un grand rendez-vous mondial, a été battu par un autre Norvégien, Sjur Roethe, nouveau champion du monde.

Clément Parisse n’eut pas le réserve nécessaire pour se mêler à cette joute. Le Français terminait malgré tout en cinquième position, derrière Bolshunov, 2e, Sundby, 3e et Niskanen, 4e. Une performance qui enthousiasma le camp tricolore.

 

 

Surtout qu’une 8e place, celle d’Adrien Backscheider, remplaçant de Maurice Manificat, s’ajoutait aux bons résultats du jour. « J’ai pas laissé ma place pour rien », félicitait le Haut-Savoyard sur Tweeter.

On retiendra enfin la 14e position du Suisse Dario Cologna et le 19e rang de Jules Lapierre.

Jonas Baumann est 26e, Jean-Marc Gaillard 35e et Beda Klee 43e.

Quant au numéro un mondial, Johannes Hoesflot Klaebo, il s’est contenté d’une 30e place, juste devant Iversen.?

 

Télécharger (PDF, 214KB)

 

Photo : Nordic Focus Photo Agency

1 Comment

  1. Hervé

    24/02/2019 à 10 h 27 min

    Bizarre quand même la saison de Dario Cologna.
    Deux mauvaises saisons entre 2015/17 et immense retour la saison dernière.
    Puis arrive sa plus mauvaise saison de sa carrière.
    Difficile à comprendre pour un tel champion.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.