Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

photo : Facebook Visma Ski Classics

Ski de fond : Simen Östensen raccroche les spatules

SKI DE FOND – Le fondeur Norvégien Simen Östensen a décidé de prendre sa retraite. Sans employeur depuis le printemps et en manque de motivation, il met à terme à sa carrière après plus de 15 ans de service. Retour sur son parcours.

Une belle et longue carrière de ski de fond

2005, c’est l’année où le Norvégien Simen Östensen montre le bout de son nez sur la scène internationale du ski de fond, mais c’est en 2007 qu’il commence à marquer les esprits. En effet, il finit troisième du Tour de ski derrière deux grands noms du ski de fond mondial, Tobias Angerer et Alexander Legkov.

Un an plus tard, il remonte sur un podium en coupe du monde sur le sprint de Prague avant d’osciller pendant trois ans entre l’équipe A et B norvégienne. En 2010, il signe son troisième et dernier podium en coupe du monde sur ce même sprint, à Prague.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Simen Östensen retires, thank you Simen for many great years together in the tour. Read the full article on www.vismaskiclassics.com #vismaskiclassics #visma #polarvantage #hertz #dahlie #langrenn #wintersport #proskier

Une publication partagée par Visma Ski Classics (@vismaskiclassics) le


 

Puis, la concurrence en équipe nationale devient de plus en plus rude et ses apparitions en coupe du monde sont de plus en plus rares. Aussi va-t-il commencer à faire ses armes sur les courses longues distances.

La Marcialonga, point d’orgue de sa carrière

Simen Östensen arrive donc sur le circuit Visma Ski Classics en 2013 et se place d’entrée parmi les meilleurs skieurs du circuit.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Mais c’est en 2014 que le fondeur va signer la meilleure performance de sa carrière en remportant la mythique Marcialonga.

En 2015 et 2016, l’hiver est plus difficile, mais il revient en force l’hiver suivant avec deux podiums (Birkebeinerrennet et Reistadlopet) et un top 5 sur la Diagonela.

Avec son équipe, le Team BN Bank, il brille encore sur l’année 2018 avec une troisième place sur la Birkebeinerrennet et une deuxième place sur la Kaiser Maximilian Lauf. Il ne lui manque qu’une belle place sur la Vasaloppet, mais le Norvégien a réussi à briller sur toutes les épreuves du circuit.

La fin d’une belle histoire

En 2019, le Team BN Bank met la clé sous la porte car leur principal sponsor se retire et tous les athlètes de l’équipe, dont Simen Östensen, se retrouve au chômage. Après un gros coup au moral, il va tout de même retourner à l’entraînement.

Le Team Français Jobstation lui propose un contrat cet été, avant lui aussi, quelques semaines plus tard, devoir fermer ses portes, le laissant encore une fois sans équipe.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Cela en est trop pour lui, il décide de s’en aller vers de nouveaux horizons.

Le skieur se livre ce mardi dans une interview publiée sur le site Visma Ski Classics. Il confie qu’il n’avait plus de plaisir à pratiquer son sport et que c’était temps pour lui de s’arrêter.

 

Photo : Facebook Visma Ski Classic

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

A compter de ce 1er juillet, le constructeur Ford devient partenaire automobile de l'équipe nationale suédoise de ski de fond.

Ski de fond

Ski de fond : « Je ne voulais pas me retirer en étant dégoûté du ski de fond », avoue Théo Deswazière Il y a...

Ski de fond

Dès la rentrée scolaire d'août, Alexis Jeannerod, 31 ans, prendra la responsabilité de l'équipe de ski de fond du Giron Jurassien des moins de...

Rollerski

Cette semaine, Linköping accueille les championnats de Suède de rollerski. Une mass-start et un sprint boudés par les stars.

Ski de fond

Les deux fondeuses suédoises se rendront, le mois prochain, au col de Lavazè (Italie) pour un stage d'altitude.

Ski de fond

Début 2023, les sapeurs-pompiers disputeront leurs championnats de France aux Plans d'Hotonnes après deux années d'annulation.

Vu de Norge

Avec Vu de Norge et nulle part ailleurs, retrouvez toute l’actualité nordique norvégienne.

Ski de fond

6:27. A la fin du mois de mars, à quelques jours de la Reistadløpet et de l’Ylläs-Levi, dernière course de la saison, Théo Deswazière...