Ski de fond | Ski Tour : les Bleues, satisfaites, visent les points sur le Tour

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

SKI DE FOND – 15e et 33e, Delphine Claudel et Coralie Bentz reviennent sur leur course pour Nordic Magazine.

 

Therese Johaug vient à peine de franchir la ligne et de s’installer confortablement dans le siège du leader lorsque Coralie Bentz et Delphine Claudel arrivent dans la zone des interviews.

“Je ne sais pas si je vais tenir dans le top 30, commence Bentz, finalement 33e. J’étais bien mais j’ai eu du mal à finir sur la longue montée, j’en ai un peu bavé à la relance. J’avais des bons skis, ça répondait plutôt bien au niveau des jambes.”

 

“Le but c’est d’acquérir un maximum d’expérience.” – Coralie Bentz

 

Un constat de course positif même si la Française ne marque finalement pas de points. “J’espère être dans les 30 pour rester dans le top 30 demain, m’accrocher un maximum en classique. L’objectif c’est d’être dans les 30 sur tout ce Tour. Après, il y a peut-être des jours où je prendrais des bâches et d’autres où ce sera mieux. Le but est d’acquérir un maximum d’expérience et d’entrer dans les points.”

 

 

Pour Delphine Claudel, en revanche, les points sont acquis aujourd’hui. Avant le passage des Norvégiennes, elle pointait même dans le top 5. “C’était une course avec des sensations pas énormes, j’avais pas des jambes de feu, commence la tricolore. Je suis partie assez prudemment puisque j’avais pas mal de secondes de retard au début. Mais j’aime bien les parties montantes où il fallait bien relancer, il y avait des plats difficiles là-haut et je savais que c’était là que se ferait la différence. Au deuxième tour, j’ai eu la chance d’être doublée par Østberg là-haut donc j’ai vu le rythme qu’elle emmenait. Je n’ai pas réussi à la suivre mais j’ai tenté de garder l’écart. C’était intéressant comme course, il fallait être forte mentalement. Après, des fois, on n’a pas d’énormes sensations mais on est bien au résultat. En course, il faut faire avec ce qu’on a et se battre. Les coachs avaient l’air contents au bord de la piste même si on ne sait pas trop comment se placer quand on a un petit dossard. ”

 

Une piste qui fait sensation

Les deux représentantes des Bleues s’accordent en revanche sur un point : la piste d’Östersund leur plaît et le format du Ski Tour est un plus dans la coupe du monde.

“J’ai trouvé que c’était vraiment une belle piste, c’est assez joueur, on peut vite perdre des secondes sur toutes les relances, les  virages, commence Coralie Bentz. J’aime bien ces parties donc je me suis vraiment amusée. Et puis, le Ski Tour, c’est un Tour qui change du Tour de Ski avec la longue distance, le sprint en montée mardi, ça va être bien”, conclut-elle.

 

“Ces Tours sont hyper motivants !” – Delphine Claudel

 

On a découvert la piste hier, tout de suite elle m’a plu, continue sa coéquipière. Ca m’a mis en confiance, même si j’étais un peu stressée. J’avais beaucoup d’envie. Le Ski Tour c’est super, on n’a pas de gros évènements cette année. J’ai aussi fait le Tour de Ski pour la première fois cette année donc je sais comment ça se déroule, j’arrive un peu mieux préparée. On va essayer de faire plus attention à la récupération, l’alimentation, tous ces à-cotés qui peuvent parfois nous fatiguer un peu plus. Ces Tours sont hyper motivants, je suis super contente d’être là, c’était un de mes objectifs et on va essayer de faire mieux qu’au Tour de Ski !

 

 

Photos : Nordic Focus Photo Agency / Nordic Magazine 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.