Ski de fond | SkiTour : Delphine Claudel se tourne vers la longue distance

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

SKI DE FOND – Delphine Claudel termine en quart sur le sprint d’Åre. Ses confidences au micro de Nordic Magazine.

 

Après avoir annoncé qu’elle était en plutôt bonne forme sur ce format très particulier, Delphine Claudel a continué son chemin en quart de finale. Elle a finalement dû s’arrêter là mais elle prend quelques points pour la coupe du monde.

« C’était beaucoup plus dur que la qualification, confie la Française après la course. J’ai les jambes tout de suite dures. J’ai eu du mal à me mettre dans le rythme des filles. C’est parti comme un sprint alors je me crispe et je ne suis pas aussi bien que quand je fais mon ski à moi. L’acide est venu beaucoup plus vite que lors de la qualification. Je me suis battue, j’ai cherché à prendre la 5e place pour le classement général du Tour mais j’ai pris beaucoup moins de plaisir sur ce quart que sur la qualification. »

 

« De l’ambition et de l’envie » pour jeudi

Un peu déçue, la tricolore n’en est pas moins motivée pour le reste du SkiTour. « Maintenant, on va bien récupérer, avec demain une séance de ski, raconte Delphine Claudel. Les longues distances, je n’ai pas l’habitude d’en faire beaucoup. J’ai dû en faire 2/3 dans ma carrière. Je ne sais pas trop ce que ça va donner, c’est assez vallonné, assez facile comme profil, je crois. Comme l’Engadine, j’imagine. Il va falloir accrocher le peloton ou des groupes s’il y en a qui se forment. Le but sera de perdre le moins de places possible. Tout peut se passer. Pour l’instant, je suis bien et j’ai de plus en plus la caisse alors j’y vais avec beaucoup d’ambition et d’envie. »

Si elle a dû s’arrêter en quart, la représentante des Bleues est tout de même très positive sur ce nouveau format : « Je pense que c’est bien, mais peut-être pas tous les week-ends, plaisante-t-elle. On voit des distanceurs rivaliser avec des sprinteurs. On voit de tout, finalement ça fait un beau spectacle aussi pour le public. C’est bien de renouveler les profils de course, même pour nous c’est plus ludique. Ça nous met des petits défis. »

 

Photo : Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.