Ski de fond | Suisse : une médaille aux Mondiaux pour objectif

Ski de fond | Suisse : une médaille aux Mondiaux pour objectif

SKI DE FOND – Jusqu’ici, la préparation de l’équipe suisse de ski de fond dirigée par Hippolyt Kempf s’est déroulée comme prévu. Les résultats des tests de performance permettent aux responsables de Swiss-Ski d’envisager la saison avec sérénité. Le camp suisse entend remporter une médaille aux Mondiaux cette année, ce qui n’avait pas été le cas il y a deux ans à Lahti.

 

 

Contrairement aux années précédentes, l’équipe de ski de fond de Swiss-Ski a entamé sa préparation pour l’hiver à venir sur la neige, et ce, dès la fin de la saison passée.

Des tests de skis et de matériel ont ainsi pu être réalisés très tôt déjà sur l’Engstligenalp, près d’Adelboden. Ce n’est qu’ensuite que les athlètes se sont rendus dans le sud pour l’entraînement de base. Roman Furger a signé le temps fort des entraînements estivaux à la mi-août. L’Uranais a en effet remporté le très bien doté skiathlon sur ski-roues à Orkdal (NOR), dans le cadre de la « Toppidrettsveka 2018 ».

En ce qui concerne le staff, Swiss-Ski mise sur la continuité. Les entraîneurs responsables des équipes de coupe du monde, Ivan Hudac et Peter von Allmen, seront désormais assistés par l’ancien professionnel estonien Kein Einaste.

De son côté, Reto Burgermeister rejoint Marco Isenschmid comme entraîneur au niveau de la Coupe Continentale.

 

Peu de blessures

Le Centre national de performance (CNP) de Davos a été considérablement développé cette année. « Nous pouvons désormais assurer la qualité des entraînements et la gestion des efforts physiques en dehors des cours aussi », explique Hippolyt Kempf.

Pour l’heure, le patron du ski de fond suisse n’a que peu de soucis à se faire en matière de blessures. Cette année, Jason Rüesch, qui avait manqué pratiquement l’entier de la saison dernière en raison de problèmes de santé, pourra à nouveau s’investir pleinement dans les épreuves de Coupe du monde.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Last tanning before the winterseason ☀️🏖🇮🇹 #teamroland #sardegna #tanwhenyoucan

Une publication partagée par Jason Rüesch 🇨🇭🇨🇦 (@jasonrueesch) le

Les championnats du monde à Seefeld (du 19 février au 3 mars 2019) représenteront le temps fort de la nouvelle saison.

En janvier dernier, la répétition générale avait été une belle réussite du point de vue suisse. Sur le plateau de Seefeld, Laurien van der Graaff avait d’abord célébré sa deuxième victoire en xoupe du monde lors du sprint en style libre et le lendemain, Dario Cologna était monté sur la plus haute marche du podium sur le 15 km libre. « Nous avons d’excellentes cartes à jouer chez les femmes et chez les hommes. Après être restés sur notre faim lors des Mondiaux de 2017, l’objectif est de décrocher une médaille ».

SKI DE FOND - La saison de coupe du monde de ski de fond s’est achevée en apothéose à Falun. Quels enseignements en tirer ? Qui ont été les principaux animateurs de l'hiver ? Les surprises ? Nordic Magazine fait le point...

Dario Cologna (SUI) –  Thibaut/NordicFocus.

Trois courses en Suisse pour les femmes et pour les hommes

Avant les compétitions dans le Tyrol, deux grands rendez-vous attendent les athlètes en Suisse : les épreuves de coupe du monde à Davos mi-décembre et l’étape de sprint du Tour de Ski au Val Müstair le jour de l’An.

Une approche plus individualisée sera requise cette saison, un week-end de compétition supplémentaire ayant été ajouté au calendrier, avec les épreuves de Beitostølen (NOR).

Les responsables de Swiss-Ski souhaitent si possible éviter de trop longs séjours dans le Grand Nord.

Photo : NordicFocus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.