Ski de fond | Therese Johaug : des exploits qui dérangent

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

SKI DE FOND – Therese Johaug est la meilleure fondeuse du monde. Samedi, elle a encore battu deux records. Une réussite qui ne fait pas que des heureux. Bien au contraire.

 

Ski de fond : elle bat des records

Therese Johaug continue d’écrire l’histoire du ski de fond. Samedi, elle a dépassé Marit Bjoergen au nombre de victoires de courses de distance en coupe du monde. Le Norvégienne a désormais 63 succès à son actif. Les deux femmes étaient à égalité.

En remportant l’individuel de Lahti, elle a aussi enlevé sa vingtième course de la saison, ce que personne n’avait accompli auparavant.

Une domination qui suscite de nombreuses critiques. Déjà Therese Johaug est accusée de tuer son sport en gagnant (presque) toutes les compétitions dans lesquelles elles est engagée. En février, elle s’est offerte la première édition du Ski Tour avec 3 minutes et 40 secondes d’avance sur la numéro deux, Heidi Weng. Elle a même eu le culot de gagner un sprint.

« C’est le fruit d’un énorme travail qu’elle effectue tous les jours depuis de nombreuses années. Les autres doivent mieux faire s’ils veulent pouvoir la battre », l’a défendue Marit Bjoergen dans les colonnes de VG.

Ceux qui s’en prennent à la star scandinave en viennent vite à rappeler qu’elle a été contrôlée positive au clostebol (Therese Johaug s’est défendue en expliquant qu’elle avait utilisé un baume à lèvres qui en contenait), qu’elle a ensuite été exclue dix-huit mois. Une peine qui s’est achevée il y a presque deux ans mais qui ne cesse de lui être jetée à la figure. Comme une suspicion permanente.

 

Des photos de baumes à lèvres et de seringues

Quand elle publie une photo sur son compte Instagram qui compte 395 000 abonnés, il n’est pas rare de lire des messages haineux. Dans les nombreux commentaires, on peut aussi y voir des photos de baumes à lèvres et de seringues. Elle est régulièrement qualifiée de tricheuse. Des injures proférées dans différentes langues.

« Je sais qu’il y a beaucoup de gens qui ne m’aiment pas  », commente la fondeuse à nos confrères de Dagbladet. Elle admet être « choquée ». Mais, pour elle, c’est l’inconvénient d’être exposée médiatiquement et de réussir sportivement.

Heureusement pour la Norvégienne, les marques d’affection ne manquent pas non plus.

 

Photo : Nordic Focus

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.