Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Thibaut Chêne (FRA), Delphine Claudel (FRA) - Modica/NordicFocus

Ski de fond

Ski de fond | Thibaut Chêne : « On a gagné en souplesse dans l’entraînement »

Entraîneur des fondeuses de l’équipe de France, Thibaut Chêne se confie ce vendredi à Nordic Magazine à quelques jours de s’envoler pour la Norvège et le stage préparatoire au Blink Festival.

L’enthousiasme de Thibaut Chêne

L’hiver dernier, l’équipe de France féminine de ski de fond, portée par une immense Delphine Claudel, notamment sur le podium de l’Alpe Cermis (Italie) et dans le top 10 du skiathlon des Mondiaux d’Oberstdorf (Allemagne), a réalisé une grande saison. Un succès rendu possible par Thibaut Chêne, entraîneur du groupe.

Pour Nordic Magazine, et alors qu’il se trouvait jusqu’à hier à Prémanon (Jura) avec ses athlètes et les fondeuses managées du groupe B et jeunes/juniors managé par le duo Samuel Régé-Gianasso/Julien Bouchet pour un rassemblement, il revient sur le début de la préparation de ses protégées : Delphine Claudel, Flora Dolci, Léna Quintin et Juliette Ducordeau. Entretien.

  • Comment s’est déroulé le début de la préparation de l’équipe de France féminine de ski de fond ?

On a fait trois stages pour le moment. Le premier aux Saisies, où on a pu reprendre dans notre sport de prédilection, le ski de fond, dans des conditions totalement hivernales dès le début du mois de mai. On a partagé cela avec le groupe distance masculin, un peu en mode colocation où on se faisait à manger. Ensuite on a effectué un autre stage dans le sud, en partant d’une des maisons de Flora Dolci. On a ensuite remonté à vélo par le mont Ventoux avant d’aller dans les Hautes-Alpes chez moi. C’était une approche différente par rapport aux reprises habituelles. J’ai trouvé cela très intéressant.

Delphine Claudel, ski de fond, Val di Fiemme
Delphine Claudel (FRA) – Modica/NordicFocus
  • Et le mois dernier, vous étiez sur le glacier de la Grande Motte de Tignes…

Oui ! On a fait un gros bloc de travail de trois semaines de volume jusqu’au début du mois de juillet. On a passé seize jours à Tignes où on avait trois objectifs essentiels : travailler en altitude dans la continuité des dernières années, toucher la neige en faisant du ski, ce qui est notre priorité et faire des séances de qualité.

« Quand Léna Quintin fait la montée de la Rosière avec Jonna Sundling et Maja Dahlqvist, ça ne peut que lui donner confiance »Thibaut Chêne à Nordic Magazine

  • Les filles ont notamment pu partager une séance d’intensité avec l’équipe nationale de Suède ! C’était une belle expérience pour elles ?

Cela s’est passé dans la montée de la Rosière, en skating. Cela nous a bousculés et changés dans nos habitudes de travail. C’était vraiment super parce qu’on a fait toute la montée avec la meilleure équipe féminine du monde. Chacune a pu s’étalonner et voir que c’était possible de faire le même genre de séances qu’elles. Quand une Léna Quintin fait toute la montée avec Jonna Sundling et Maja Dahlqvist, ses alter egos chez les sprinteuses, ça ne peut que lui donner confiance. C’était un grand moment pour Léna de faire quasiment 50 minutes de seuil avec elles.

Biathlon, Ski de fond, Ski nordique, Saut à ski, Saut spécial, Combiné nordique, Nordic Magazine, Sports d'hiver, Oberstdorf 2021
Léna Quintin (FRA), Flora Dolci (FRA) – Modica/NordicFocus
  • Cet été, le groupe dames est moins fourni que les autres années : c’était une vraie volonté de votre part de travailler la qualité plus que la quantité…

Depuis plusieurs années, on a amorcé un gros travail pour avoir un vrai groupe coupe du monde. Au sortir de l’hiver 2021, la ligne directrice était d’avoir ce niveau coupe du monde et on a resserré l’effectif.

« J’ai bien en tête qu’on aura de nouvelles filles en équipe de France l’hiver prochain. »Thibaut Chêne à Nordic Magazine

  • Tout en restant ouvert pour les athlètes recalées ou membres du groupe B…

Il y a deux choses intéressantes dans notre choix. D’abord, en interne, on peut travailler plus individuellement et spécifiquement sur chaque athlète. On a gagné en souplesse dans l’entraînement et le management pour que ces quatre filles puissent s’entraîner dans les meilleures dispositions possibles. La deuxième chose, c’était de donner un cap pour hausser le niveau, mais celles qui n’ont pas été retenues peuvent aussi avoir ce niveau et faire parties de ce groupe. Une athlète qui gagne sur le circuit inférieur a sa chance au niveau au-dessus, c’est une ouverture qui est là et qui reste bien présente pour les filles. J’ai bien en tête qu’on aura de nouvelles filles, de nouvelles têtes en équipe de France l’hiver prochain.

  • Blessée en tout début l’hiver passé, Juliette Ducordeau n’avait pas pu rechausser les skis avant la fin de la saison : comment va-t-elle ?

Elle va bien après avoir dû faire face à une grosse blessure. Elle a dû se faire opérer, réapprendre à marcher, à skier puis à s’entraîner. Il a aussi fallu qu’elle réapprenne à son genou à supporter les charges de travail. Elle fait preuve de résilience et est plutôt dans un bon rythme pour reprendre. Elle est dans une sorte de progressivité et, j’espère que d’ici à la fin de l’été, on soit dans des conditions optimales. On a du temps et on a confiance.


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, Saut à ski, combiné nordique, Sports d'hiver, Nordic Magazine, Ski, nordique, vol à ski
Biathlon, Combiné nordique, Saut à ski, Ski nordique, Nordic Mag, Nordic Magazine
Sport Passion, Ski nordique, Biathlon, Ski de fond

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Per Strand Hagenes est devenu champion du monde juniors de cyclisme. Pourtant, il y a moins de deux ans, c'est sur les pistes norvégiennes...

Ski de fond

Pas dans le coup ce jeudi soir entre Sørkedalen et Tryvann, Marit Bjoergen va devoir travailler dur pour espérer remplir ses objectifs hivernaux.

Ski de fond

Toujours présente dans les groupes nationaux norvégiens malgré deux hivers quasiment blancs, Ingvild Flugstad Oestberg, dont l'été de santé n'avait pas été jugé compatible...

Ski de fond

De juin à septembre, les membres de l'équipe de France masculine B de ski de fond étaient à Prémanon (Jura) pour préparer le prochain...

Ski de fond

19:11. Ce jeudi en fin d’après-midi, le fondeur norvégien Johannes Hoesflot Klæbo, qui avait déclaré forfait pour le sprint de Trysil mardi, participait à...

Ski de fond

Quatre fondeuses suédoises ont été renvoyées au pays après être tombées malades à Font-Romeu (Pyrénées-Orientales). Le staff veut savoir de quoi elles souffrent exactement...

Ski de fond

Du 10 au 16 septembre, le Team Nordic Panthers était en stage de préparation estival dans le Vercors. Retour sur une semaine riche en...

Ski nordique

12:23. En février prochain, les Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022 auront lieu en Chine entre la capitale et les régions de Zhangjiakou et...