Ski de fond : Thomas Maloney Westgaard, l’Irlandais qui a fini devant Manificat

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Vendredi, Thomas Maloney Westgaard s’est invité dans le top 10 de la mass-start classique de Val di Fiemme. Un exploit pour cet Irlandais qui a grandi et vit en Norvège.

 

Ski de fond : un Irlandais né en Norvège et farté par les Suédois

Vendredi, Maurice Manificat a terminé 10e de la mass-start classique de Val di Fiemme. Il a franchi la ligne d’arrivée juste après Thomas Maloney Westgaard, un Irlandais. Ce dernier enregistrait son meilleur résultat en carrière. Il faisait également mieux que le Suisse Dario Cologna, le Suédois Oskar Svensson et tous les fondeurs finlandais.

« C’est comme si Saint-Marin se qualifiait pour la coupe du monde de football. C’est un jour inoubliable », a-t-il commenté après la course pour qualifier l’exploit qu’il venait de réaliser.

En vérité, si Thomas Maloney Westgaard porte les couleurs irlandaises, le jeune homme de 25 ans. a surtout de solides racines en Norvège (il a la double nationalité).

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Maurice Manificat (FRA), Thomas Maloney Westgaard (IRL) – Modica/NordicFocus

 

Né à Leka, une île du centre du royaume scandinave, il vit à Meråker, représente le ski-club Steinkjer SK. Il est également entraîné par Frode Estil, ancien skieur de fond norvégien, double champion olympique qui a quitte le circuit de la coupe du monde à la fin de la saison 2006-2007.

pub

Après la course, ce sont pourtant des Suédois que Thomas Maloney Westgaard a tenu à remercier. « Ils m’ont aidé de manière exemplaire pour mes skis », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Aftonbladet. Avec humour, il a finalement reconnu que son top 10 était à 50 % irlandais, 25 % norvégien et 25 % suédois.

Thomas Maloney Westgaard évolue en coupe du monde depuis 2016. Jusqu’alors, il n’est rentré dans les points qu’à trois reprises. Il a représenté l’Irlande aux Jeux olympiques de PyeongChang et aux championnats du monde de Lahti et Seefeld.

C’est d’ailleurs avant les Mondiaux en Finlande qu’il avait choisi de ne pas courir pour la Norvège, mais pour l’Irlande, pays natal de sa maman. Pour lui qui a débuté le ski de fond sur le tard, à l’âge de 16-17 ans, « le niveau en Norvège [était] trop élevé », confiait-il alors à Aftonposten,

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.