Ski de fond | Toenseth : crossman ou fondeur ?

SKI DE FOND – À l’instar de Therese Johaug, le fondeur norvégien Didrik Toenseth a pris le départ des championnats nationaux de cross-country où il s’est illustré en faisant jeux égal avec l’un des meilleurs coureur mondial : Henrik Ingebrigtsen

De l’argent qui vaut de l’or

Après avoir participé aux championnats du monde d’athlétisme, et avoir servi de lièvre de luxe pour Eliud Kipchoge à Vienne, lors du marathon historique où ce dernier est passé sous la barre mythique des deux heures, Henrik Ingebrigsten est venu chercher l’or dimanche à Oslo. Mais il a dû puiser dans ses réserves pour décrocher ce titre.

En effet, c’est à 500 mètres de l’arrivée qu’il a réussi à décrocher le fondeur Didrik Toenseth de sa foulée, qui a encore une fois impressionné avec ses talents de coureur à pied, en finissant à seulement six secondes du vainqueur.

Sa performance lui permet d’obtenir un ticket pour les championnats d’Europe de la discipline, le 8 décembre à Lisbonne, au Portugal.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🍁

Une publication partagée par Didrik Tønseth (@toenseth) le

Un choix à faire

Le 8 décembre, une date qui pose problème : c’est le jour de la coupe du monde d’Oslo. Son entraîneur, Eirik Myhr Nossum, l’a déjà annoncé : il veut voir son athlète sur les skis.

L’an dernier, il avait aussi obtenu sa sélection, mais n’avait pas eu l’autorisation de son coach. Nous avons donc peu de chances de le voir à Lisbonne.

Des discussions sont à suivre entre les deux parties durant les prochaines semaines.

 

Photo : Nordic Focus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.