Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Tom Mancini, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Tom Mancini (FRA) - Modica/NordicFocus

Ski de fond

Ski de fond | Tom Mancini : « Ne jamais avoir lâché, c’est ça ma victoire personnelle »

À 23 ans, Tom Mancini vit la plus belle saison de sa carrière. Troisième de l’Engadine ce dimanche, il s’est confié à Nordic Magazine sur son hiver, marqué de hauts mais aussi de bas.

Ski de fond : Tom Mancini a encore des ambitions pour la fin de saison

À bientôt 24 ans (il les aura ce vendredi), Tom Mancini est insatiable. Le Savoyard a signé un nouveau podium cet hiver, cette fois-ci sur l’Engadine, course populaire de ski de fond en Suisse, ce dimanche. Après sa retentissante troisième place, il fait un bilan, pour Nordic Magazine, de sa saison.

  • Racontez-nous votre course sur l’Engadine, comment cela s’est passé pour vous ?

C’était dur. Je suis vraiment content, c’était une super course. J’ai bien serré les dents, j’ai essayé de tenir jusqu’au bout. Il m’en a manqué un tout petit peu pour basculer avec les deux de devant pour jouer la gagne. Je suis content de comment ça s’est déroulé en tout cas. Cette année, il y avait un très beau plateau sur l’Engadine. Dario Cologna, Roman Furger… partager un podium avec des gros noms comme ça, ça a une saveur particulière.

Dario Cologna, Roman Furger, Tom Mancini
Dario Cologna, Roman Furger et Tom Mancini – swiss-image.ch/Photo Philipp Schmidli
  • Être sur le podium avec une légende du ski de fond telle que Dario Cologna, chez lui, en Suisse, on imagine que c’est quelque chose de très spécial…

On sent que c’est une vraie star. Tout le long de la course, on n’entendait que son nom. Il y avait trois Suisses dans le groupe de tête, mais les supporters encourageaient seulement Dario. C’est d’autant plus satisfaisant d’être sur ce podium-là, puisque c’était son dernier podium sur une course internationale.

  • Comment analysez-vous votre saison jusqu’à présent par rapport à vos attentes ?

Ça a pas été une saison facile, loin de là. Je suis content du travail que j’ai fourni avec mon staff et de la manière dont j’ai géré ma saison. Je suis satisfait de mon engagement, il y a eu de beaux résultats comme sur la Transju’ [où il a fini deuxième, NDLR] des victoires en coupe d’Europe, l’Engadine… mais ça n’a pas été facile non plus. J’ai joué de malchance à certains moments, ce qui a fait que je n’ai pas pu jouer mes cartes comme je voulais par rapport à mes objectifs qui étaient plus élevés.

  • Vous parlez de certains moments qui ont joué en votre défaveur. Quels sont-ils ?

L’annulation de la coupe du monde des Rousses m’a empêché de jouer les Jeux jusqu’au bout. J’ai eu la Covid à Planica alors que je me battais pour le général de la coupe d’Europe. C’est pour cela que je suis allé à l’Engadine d’ailleurs, c’est parce que je ne pouvais plus me battre pour le dossard jaune. Ce sont des petits détails qui paient, des murs que j’ai pris en pleine face. C’est d’autant plus pour cela que je suis content de la manière dont j’ai abordé ma saison. J’ai toujours regardé de l’avant, essayer de chercher de nouveaux objectifs et toujours donner le meilleur de moi-même.

« Je suis content de ne jamais avoir baissé les bras et de m’être toujours battu pour aller chercher la suite. C’est ça ma victoire personnelle »Tom Mancini, à Nordic Magazine

  • Pourtant, sportivement, vous avez réussi une saison tout de même intéressante, avec de beaux résultats…

Je visais gros, ce qui était frustrant c’est que je n’ai pas pu défendre mes chances. C’était plus l’environnement qui a joué, ce n’est pas un échec personnel et pas spécialement de ma faute dans le même temps. Par contre, je fais ma meilleure saison, je n’ai jamais été aussi polyvalent, mon travail physique et mental payent. Je suis bien content. Pour la fin de saison, ça donne envie de bien performer pour les courses qui restent. Pour ce qui est de la suite, on verra.

Tom Mancini, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Tom Mancini (FRA) – Thibaut/NordicFocus
  • Vous dites que vous êtes devenu plus polyvalent, notamment grâce aux dernières performances sur longue distance. Se pourrait-il que vous retourniez plus souvent sur ces courses ?

La Transju’, l’Engadine… ce sont des courses de renom. Je me suis toujours dit que je voulais les faire un jour. J’ai donc saisi les opportunités. Ce sont des formats qui changent un peu, mais ça me plaît bien. Après, je ne pense pas que je ferai une saison que sur ça. Mais c’était une belle occasion et j’ai voulu m’y rendre. Je me sentais en forme en plus, donc j’ai bien de m’y préparer. Je suis super content de ce podium, c’est ma meilleure course sur cette fin de saison.

Tom Mancini, Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique
Tom Mancini sur l’Engadine – Photo : Andy Mettler
  • En parlant de fin de saison, on imagine que vous avez hâte de prendre part aux championnats de France, où vous aviez brillé en 2021…

Les championnats de France, ça va être fou. L’année dernière, j’avais fait podium sur le sprint. C’était hyper satisfaisant. Ça va être le dernier gros objectif de cette fin de saison, ça va être palpitant.

  • Quelles vont être vos ambitions pour les dernières courses de la saison ?

Je vais aller aux championnats de France des clubs ce week-end [avec son équipe du Revard], je pense qu’on a vraiment les moyens pour aller chercher la première division. J’irai peut-être à la coupe de France de Champagny-Le-Haut [Savoie, NDLR], avant d’aller aux championnats de France. J’ai l’ambition d’aller claquer une belle grosse course sur un des deux formats, profiter. Bien sûr, j’ai envie d’aller chercher un titre mais ça passe d’abord par fournir une grosse prestation et prendre du plaisir.


Les cinq dernières infos

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Biathlon, ski de fond, combiné nordique, saut à ski, saut spécial, nordicmag, Nordic Mag, nordic mag biathlon, biathlon 2022, ski nordique, biathlon magazine, Nordic Magazine, ski nordique

Facebook

A LIRE AUSSI

Saut à ski

Désormais retraitée, Océane Avocat-Gros a bien des projets en tête pour la suite. La Haut-Savoyarde est revenue, pour Nordic Magazine, sur les motifs de...

Ski nordique

Alors que les calendriers définitifs de la FIS sont en train d'être officialisés, Prémanon et Chaux-Neuve ont tenté d'organiser une semaine nordique début 2023....

Ski de fond

Alors qu'elle revient petit à petit à la compétition après une lourde blessure à l'épaule subie l'hiver dernier, Linn Svahn n'exclut pas quelques apparitions...

Ski nordique

17:45. Pour la première fois de son histoire, la Norvège pour avoir une femme à la tête de sa fédération de ski. Tove Moe...

Ski de fond

Sélectionné dans l'équipe de France A de ski de fond la semaine dernière, Maurice Manificat n'a jamais douté sur l'arrêt ou non de sa...

Ski de fond

Voici le calendrier de la prochaine saison de coupe du monde de ski de fond.

Ski de fond

Découvrez la composition de l'équipe nationale de Finlande de ski de fond pour la saison 2022/2023.

Ski de fond

Sjur Ole Svarstad est le nouvel entraîneur principal des fondeuses norvégienne.