Ski de fond | Tour de Ski : Klaebo en maître de cérémonie

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique
Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski, saut à ski,

SKI DE FOND | TOUR DE SKI – Le plus fort dans la mass-start disputée en classique dans la Val di Fiemme a été Johannes Hoesflot Klaebo. Son rival Sergei Ustiugov n’a pas pu suivre.

 

Samedi après-midi, Johannes Hoesflot Klaebo a remporté le 15 km classique sur la piste de la Val di Fiemme. Il a devancé Francesco de Fabiani. C’est le Russe Alexander Bolshunov qui a franchi, en troisième position, la ligne d’arrivée.

A un jour de la fin du Tour de Ski, la caravane arrivée en Italie avaient les yeux rivés sur le duel  Johannes Hoesflot Klaebo / Sergei Ustiugov.

Le jeune homme de 22 ans bénéficiait avant le départ de la mass-start classique de  5,4 secondes d’avance sur son rival de 26 ans.

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) –  Modica/NordicFocus. La stratégie de l’équipe de Russie était dès lors connue. La consigne était de ne pas laisser le triple médaillé olympique empocher des bonifications lors des deux sprints. Ustiugov et Bolshunov devait passer devant. 

« Vous pouvez être sûr que tous les Russes feront tout ce qu’ils pourront pour garder Klæbo à distance. On se doute que les Norvégiens feront de même », avait déclaré Marcus Cramer, l’entraîneur allemand des Russes.

 

La chasse aux secondes

La course a donc véritablement démarré à l’approche du premier intermédiaire. Si Sergei Ustiugov a appuyé sur l’accélérateur, laissant supposer qu’il n’allait rien laisser passer, c’est le Norvégien qui a terminé vainqueur de cette explication. En fait, le ton était donné.

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Johannes Hoesflot Klaebo (NOR) devant Jean-Marc Gaillard (FRA) –  Modica/NordicFocus.

Après une demi-heure de course, le Scandinave continuait en effet de conduire le train des fondeurs, tandis que son adversaire semblait à la peine.

Personne n’a ensuite été capable de priver le leader d’empocher le bonus du second sprint. Il réussissait une opération parfaite, accélérant quand c’était utile, se mettant à l’abri quand nécessaire.

La Russie voulait encore croire ne pas avoir dit son dernier mot. La victoire du jour pouvait encore lui revenir, pensait-elle. Elle avait d’autres cartes en mains. Dans le dernier tour, Alexander Bolshunov et trois coéquipiers prenaient en embuscade Johannes Hoesflot Klaebo. Hans Christer Holund et l’Italien Francesco, de Fabiani se mêlaient à cette escarmouche.

Le Norvégien, cerné de toute part, a laissé un temps croire à ses rivaux qu’il avait épuisé ses ressources et qu’il baissait les armes. Mais la victoire était pour lui. C’est le Transalpin qui a constitué le plus grand danger, seuls six centièmes séparent les deux hommes.

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Francesco De Fabiani (ITA) –  Modica/NordicFocus.

Derrière, Sergei Ustiugov franchissait la ligne d’arrivée 42 secondes plus tard, se contentant d’une pâle 16e position.

La facture est salée : il accuse désormais un retard de 1‘20.

 

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

De Fabiani, Klaebo, Bolshunov : le podium du 15 km classique de la Val di Fiemme – Nordic Focus Photo Agency

Arrivée tardive d’Ustiugov

La fatigue l’a-t-elle gagné  ? Pourtant, il est arrivé sur la coupe du monde seulement à Davos, en même temps que Maurice Manificat. Le vainqueur du Tour de Ski 2016-2017 s’était blessé à ski-roues lors d’un stage à Val Senales, en Italie. Il avait heurté une pierre et s’est retrouvé au sol. Fin octobre, il était opéré.

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Sergey Ustiugov (RUS) –  Modica/NordicFocus. 

A Toblach, après sa victoire sur le 15 km skate, il n’avait pas voulu répondre aux questions des journalistes. Une décision qui n’avait pas manqué de créer une polémiqueMarkus Cramer avait expliqué que le mutisme de l’athlète n’était aucunement dû au contexte tendu entre l’AMA (Agence Mondiale antidopage) et la Russie, mais reposait sur des considérations sportives. « Ce n’est pas parce qu’il n’aime pas les médias, mais parce qu’il est très concentré sur ce qu’il fait », avait confirmé l’attaché de presse.

 

Deux Français bien placés

Dans le premier tour, les Français Adrien BackscheiderJules Lapierre et Jean-Marc Gaillard progressaient aux avant-postes d’un peloton déjà étiré.

Le rythme imprimé par les deux leaders du classement général ont ensuite beaucoup coûté aux tricolores. A mi-course, ils n’étaient plus que deux à se situer dans le premier groupe de poursuivants.

Jules Lapierre a une nouvelle fois chuté. C’est dommage car il finit au 18e rang, devant le doyen des tricolores.

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Jules Lapierre (FRA) –  Modica/NordicFocus.

Ski de fond, Ski, Fond, Nordique, Ski Nordique

Maurice Manificat (FRA) –  Modica/NordicFocus.

Clément Parisse a, lui, perdu beaucoup de temps… et treize places au général. Après Oberstdorf, il occupait la 10e position du classement général provisoire, il est maintenant 23e. Il abordera donc, dimanche, la poursuite de 9 km dans une position moins favorable. Le meilleur tricolore sera Jean-Marc Gaillard : 17e à 4‘51.

Le Tour de Ski s’achèvera avec la mythique montée de l’Alpe Cermis.

 

Les Français :

  • 18e – Jules Lapierre
  • 19e – Jean-Marc Gaillard
  • 26e – Maurice Manificat
  • 31e – Adrien Backscheider
  • 35e – Clément Parisse

 

Télécharger (PDF, 277KB)

Télécharger (PDF, 199KB)

 

Photo : Nordic Focus Photo Agency

Ski de fond, ski nordique, biathlon

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.