Ski de fond | Tour de Ski : la colère de Belov, la punition de Chervotkin

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, Dresde
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du moSki de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

SKI DE FOND – Hier, les Russes auraient pu placer trois de leurs hommes sur le podium de la mass-start de Val Müstair. Mais la concurrence entre eux leur a coûté cher.

 

Ski de fond : « Ils se sont relevés et se sont disputés »

Samedi, ceux qui ont suivi en direct la mass-start classique de Val Müstair ont vu leur cœur s’accélérer quand, dans l’avant-dernier virage, au même endroit où Anamarija Lampic avait provoqué la chute de Nadine Faehndrich ce vendredi lors du sprint, les Russes Alexey Chervotkin, Evgeniy Belov et Ivan Yakimushkin ont goûté la neige.

Le Suédois Oskar Svensson est arrivé peu de temps après l’incident. « Ils se sont relevés et se sont disputés », a-t-il raconté. Après l’arrivée, le jury a montré les images aux trois protagonistes. Chervotkin leur a déclaré que c’était sa faute. Il a été sanctionné.

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, Dresde

Capture Match TV

 

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, Dresde

Capture Match TV

 

« Belov était très en colère, il attendait des excuses », a confié Markus Cramer, son coach, à la NRK. Les deux hommes appartiennent à des groupes d’entraînement différents. Une précision qui a son importance. Pour le champion olympique, ce qu’il venait de se passer sur la piste grisonne était tout simplement « un cauchemar ».

Yuri Borodavko, entraîneur de Chervotkin, a décrypté ce qui était arrivé : « La chute s’explique par la concurrence en interne. L’un voulait avancer et l’autre ne l’a pas laissé faire. Au final, les deux se sont retrouvés loin du podium. » De quoi s’en mordre les doigts.

pub

Chervotkin a écopé de trois minutes de pénalité. Il a terminé septième, à 42 sec 6 du vainqueur, Alexander Bolshunov. Son résultat est maintenant une 61e place.

« Je pense qu’il a été puni trop durement », a réagi Markus Cramer. La Fédération russe de ski de fond a d’ailleurs déposé un recours. « Il y a eu obstruction. La situation est claire, il n’y a donc pas eu de débat au sein du jury », a déclaré pour sa part Pierre Mignerey, le patron du circuit à la FIS. Yuri Borodavko a estimé qu’un carton jaune aurait été plus juste.

À l’antenne de Match TV, Belov a appelé à tourner la page. « Il reste encore de nombreuses courses à venir », a-t-il affirmé. Avec une si forte densité russe à l’avant du peloton, pas sûr que la sérénité soit de mise ce dimanche dans la poursuite.

 

À lire aussi :

 

Photos : Nordic Focus et captures Match TV.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.