Ski de fond | Tour de Ski : l’année de Klaebo ?

Ski nordique, Ski, Nordique, compétition, ski de fond
Rollerski, trail, ski de fond, Ski nordique, Ski-roues

SKI DE FOND – Le jeune Norvégien Johannes Hoesflot Klaebo va attaquer le Tour de Ski avec de l’ambition. Il ne vise pas seulement des victoires dans les sprints, mais rêve d’un succès au sommet de l’Alpe Cermis.

 

La nouvelle star du ski de fond mondial, Johannes Hoesflot Klaebo, ne la connaît qu’à travers la télévision. Pour la première fois, le Norvégien va gravir la mythique montée de l’Alpe Cermis, ultime épreuve du Tour de ski qui débute demain à Toblach (Italie).

Il y a encore peu, la participation du jeune prodige de 22 ans à cette compétition par étapes n’était pas assurée. Son début de saison n’a pas été un long fleuve tranquille. Personne n’a oublié son « erreur de junior » à Ruka, ni sa vingt-troisième place dans le 15 km libre de Lillehammer. Décevant pour celui qui devait, disait-on, de nouveau tout casser. Du coup, Beitostølen s’est couru sans lui. Retour à l’entraînement. Heureusement, son come-back à Davos a redoré l’étoile montante. Il a décroché une nouvelle victoire, avant de rejoindre son pays natal pour fêter Noël.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Le 18 décembre, donc, Johannes Hoesflot Klaebo figurait bien dans la liste des engagés.

 

Un programme pour allié

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, skiSki nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski

A Lillehammer, Klaebo (NOR) – Tumashov/NordicFocus.

Bien sûr, il espère de nouveau être le meilleur lors des sprints de Toblach et Val Müstair. Mais ses ambitions sont plus grandes encore. « Je ferai tout mon possible pour me battre au sommet », a-t-il déclaré à nos confrères de la NRK. Le dernier jour, c’est avec gourmandise qu’il partira donc du stade de Lago di Tesero pour s’attaquer à la fameuse rampe longue de 3,6 km dont le pourcentage maximal atteint 28 %. 20 000 spectateurs seront présents pour l’encourager.

« Cela a semblé brutal à la télévision. Ce n’est pas quelque chose que je suis pressé de vivre », a-t-il admis.

Quand il regarde le programme du Tour de Ski version 2018-2019, Martin Johnsrud Sundby, qui a lui-même remporté le classement général en 2014 et 2016, estime que celui-ci conviendra parfaitement à son jeune coéquipier.

 

 

Photo : Nordic Focus Photo Agency

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.