Ski de fond | Tour de Ski : Manificat a de l’ambition

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski

SKI DE FOND – Absent de la coupe du monde au début de l’hiver à cause d’un dos capricieux, Maurice Manificat attaque le Tour de Ski avec ambition.

 

« Le Tour de Ski me tient à cœur ». Maurice Manificat s’est confié au site Fondoitalia.it. Le Français prendra le départ, aujourd’hui, de la course par étapes à Toblach (Dobbiaco pour les Transalpins), en Italie. Avec un état d’esprit que doivent lui envier bon nombre de ses adversaires.

 

Retour à la maison

Pourtant, la saison n’a pas vraiment bien débuté pour le chef de file de l’équipe de France. La faute à des douleurs dorsales qui, en persistant, ébranle le Haut-Savoyard. Il ressent de la fatigue musculaire et articulaire latente. « Pire, la souffrance s’installait à chaque séance ; je me sentais fatigué et las », complète-t-il dans l’entretien accordé à Nordic Magazine (et publié dans le numéro 29). Le moral en prend un coup.

Fin novembre, à Rovaniemi, en Finlande où se déroule le stage d’avant le coup d’envoi de la coupe du monde, le staff décide donc de protéger son champion. Retour à la maison.

En France, Maurice Manificat doit subir des examens médicaux (qui ne décèleront rien de grave) et, surtout, observer une période de repos « indéterminée », annonce son coach François Faivre dans le journal L’Equipe. « Quand on a été comme lui dans le top 5 mondial, on ne vient pas sur les courses pour faire cinquantième. On lui a forcé la main car il voulait essayer mais il a compris qu’il fallait réagir », ajoute-t-il.

 

Retour gagnant à Davos

« Momo » va manquer les étapes de Ruka, Lillehammer et Beitostølen. Son retour, il l’effectue sur un terrain de jeu qu’il apprécie : Davos, en Suisse. Dans le 15 km skate, le fondeur se hisse parmi les meilleurs, au point de ne rater la victoire que pour neuf petits dixièmes seulement. «  Si on m’avait dit avant la course que je reviendrais tout de suite à ce niveau et que je ferais podium, j’aurais signé immédiatement, confie-t-il au reporter de Nordic Magazine présent dans les Grisons. Bien sûr, être battu d’aussi peu laisse forcément quelques regrets. Mais le ski de fond est ainsi fait et je ne vais pas bouder mon plaisir. Je n’imaginais pas être immédiatement aussi compétitif.

Ski nordique, ski de fond, saut à ski, combiné nordique, biathlon, coupe du monde, FIS, Ski, hiver, Nordic Magazine, vainqueur, ski

Maurice Manificat retrouve le podium à Davos (FRA) -Modica/NordicFocus

Voilà donc le triple médaillé olympique remis sur les rails. C’est en Italie, dans la petite station de Valdidentro qu’il ne connaît pas, qu’il va se rassurer complètement. Maurice Manificat gagne la mass-start classique (un format qu’il va retrouver dans le Tour de Ski). Il voulait parfaire sa préparation, il décroche une victoire avec une avance qui lui permet de faire le plein de confiance : « Je suis parti vite et même quand j’ai pris de l’avance sur Rastelli, je n’ai pas ralenti parce que je voulais me tester. Évidemment, je me serais comporté différemment si cela avait été une course de coupe du monde », raconte-t-il au site Fondoitalia.it.

SKI DE FOND - Absent de la coupe du monde au début de l'hiver à cause d'un dos capricieux, Maurice Manificat attaque le Tour de Ski avec ambition.

A Toblach, ses adversaires — ici, Emil Iversen — ont eux aussi de l’ambition –  Modica/NordicFocus. 

C’est donc gonflé à bloc, la fraîcheur en prime, qu’il aborde le Tour de Ski. « Je pense que ça peut le faire si j’arrive à tout empiler comme il faut », déclare-t-il, samedi matin, dans L’Equipe. L’homme vise donc le classement général qui est aussi dans le collimateur des Bolshunov, Klaebo, Sundby, Iversen, Cologna ou encore Roethe.

 


 

Photo : Nordic Focus Photo Agency et Nordic Magazine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.