Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Que puis-je faire pour vous ?

SKI DE FOND - « Nous étions optimistes la semaine dernière car on avait de bonnes conditions sur le parcours de repli n°1 », expliquait ce midi le président de Trans’organisation, Pierre-Albert Vandel. Retour sur les dernières heures avant l’annonce de l’annulation de La Transjurassienne.

Ski de fond | Transjurassienne : Avant le déluge, tout était validé

SKI DE FOND – « Nous étions optimistes la semaine dernière car on avait de bonnes conditions sur le parcours de repli retenu », expliquait ce midi le président de Trans’organisation, Pierre-Albert Vandel. Retour sur les dernières heures avant l’annonce de l’annulation de La Transjurassienne.

 

Transjurassienne : Les dernières heures avant l’annulation

La Transjurassienne 2020, programmée ces 8 et 9 février, n’aura donc pas lieu, la faute aux précipitations pluvieuses du week-end qui ont considérablement altéré le manteau neigeux sur le haut-Jura. Pourtant avant ces pluies diluviennes, l’organisation était plutôt optimiste pour une course de repli…

Ce matin, les responsables de Trans’organisation en visite sur le terrain n’ont pu que constater les dégâts. Entretien avec le coordinateur de La Transjurassienne, Quentin Lebas.

 

L'article continue sous la publicité
pub

Lire aussi : La Transjurassienne 2020 annulée

 

  • Quentin Lebas, qu’est ce qui s’est passé entre la semaine dernière où tout semblait jouable pour une Transjurassienne sur le parcours repli et ce matin, où a été prononcée l’annulation de l’épreuve ?

La semaine passée, on était très optimistes sur le maintien de l’épreuve d’où l’envoi d’un communiqué en ce sens. Les bénévoles en charge du damage ont fait un énorme travail sur la piste du parcours de repli que nous avions retenu. Celui-ci proposait un départ de la Combe du lac de Lamoura, une montée vers La Frasse, qui part dans le Massacre, monte à la combe à la Chèvre, descent vers La Darbella, puis part en direction de Lamoura avant de revenir à Prémanon par le chalet double. Avant ce week-end, ce parcours était sécurisé !

Nous avons pris en compte les prévisions météo qui prévoyaient peu de pluie ce week-end et pas mal de neige mardi et mercredi. Dans ces conditions là, on aurait pu maintenir l’épreuve… Mais l’épisode pluvieux de ce week-end a été bien au-delà des prévisions, nous devions réagir rapidement. On s’est rendu sur nos sites de départ et d’arrivée : la combe du Lac est inondée, La Darbella est un champ d’eau et de glace… Ce matin s’est posée la question d’attendre les précipitations de demain, mais le risque était trop grand.

 

  • Surtout qu’il fait doux ce début de semaine !

Oui, d’abord les prévisions ont évolué vers moins de neige que prévu et les températures du moment vont rester positives. On ne pouvait pas miser sur la chance. C’était un pari calculé la semaine dernière, aujourd’hui, on doit être raisonnable et prendre la décision d’annuler La Transjurassienne.

 

  • Il n’en a pas été question ce matin lors de la conférence de presse mais au final, c’était aussi une question de sécurité qui n’était pas garantie pour les participants… ?

Tout à fait. Depuis ce matin, le téléphone sonne sans cesse et lors d’un échange avec Pierrot Vandel, il annonçait cette annulation en disant « Il n’y a pas mort d’homme ». On sait que ce sera dur financièrement pour nous en remettre mais la maintenir à tout prix aurait peut-être conduit à mort d’homme !

SKI DE FOND - L’hiver 2020 aura finalement eu raison de bien des courses, dont la plus grande épreuve de ski de fond en France, La Transjurassienne. Ce midi, responsables de Trans’organisation et élus ont annoncé la terrible nouvelle depuis l’hôtel de la région Bourgogne Franche-Comté à Besançon….

Pierre-Albert Vandel, président, et Quentin Lebas, coordinateur de Trans’organisation ce midi à Besançon.

 

Peut-être qu’on aura de la neige et que ce sera possible de faire Lamoura – Prémanon ce week-end mais à l’heure actuelle, les conditions de sécurité ne sont pas présentes. Maintenir l’épreuve et proposer une Transju au rabais, ce n’est pas non plus une image qu’on souhaite valoriser ni pour notre épreuve, ni pour le territoire.

L'article continue sous la publicité
pub

Disputer une Transju sur un parcours est déjà arrivé mais toujours dans le respect des participants. Même si on change notre fusil d’épaule en annonçant cette annulation, cela nous paraît toutefois la meilleure décision à prendre.

 

  • Est-ce à dire qu’annuler la Transju 2020 c’est conforter la Transju de demain ?

Probablement. Le maintien des animations était important pour que les gens se rendent compte que La Transju n’est plus seulement qu’une course de ski. D’où notre volonté de monter le salon du nordique au centre sportif des Rousses.

On va communiquer en ce sens ce week-end pour inviter les gens à y participer ces vendredi et samedi comme prévu, à venir y découvrir les nouveautés de nos partenaires. Les épreuves sur ski de La Transju n’auront pas lieu mais La Transju aura lieu quand même !

 

Photo : Nordic Magazine

L'article continue sous la publicité
pub

Cliquez pour commenter cet article

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski nordique, saut à ski, Vu de Norge, Norvège, Biathlon, Ski de fond, Combiné nordique
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine, vol à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine
Ski de fond, biathlon, combiné nordique, saut à ski
Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

A LIRE AUSSI

Ski de fond

La star norvégienne Johannes Hoesflot Klaebo est devenue, ce mercredi, le premier fondeur de l'histoire à conserver son titre mondial du sprint. Une deuxième...

Ski de fond

Il était l'un des favoris du sprint des Mondiaux d'Oberstdorf. Mais la journée a été compliquée pour le Suédois Oskar Svensson.

Ski de fond

L'image de l'accrochage entre Lotta Udnes Weng avec sa sœur jumelle, Tiril, a marqué les demi-finales du sprint des championnats du monde de ski...

Ski de fond

Le Russe Sergey Ustiugovv a terminé cinquième du sprint d'Oberstdorf. Une prouesse compte tenu de ce qu'il vient de vivre depuis plusieurs mois.

Ski de fond

Johannes Hoesflot Klaebo est un géant. Le Norvégien devient, à 24 ans, le seul sprinteur à conserver son titre mondial sur deux éditions. Il...

Ski de fond

Le fondeur star de Suède, Oskar Svensson, a bien failli rater son entrée en piste à Oberstdorf.

Ski de fond

Et si, jeudi midi, la Suède décrochait le titre en sprint ? Ses fondeuses se sont en tout très bien comportées lors des qualifications.

Ski de fond

Jeudi matin, les qualifications du sprint classique ont vu Johannes Hoesflot Klaebo et Johanna Hagstroem signer les meilleurs temps. Trois Français participeront aux finales.