Ski de fond : Ulricehamn à la place de Prémanon

Ski de fond, biathlon , combiné nordique, saut à ski

SKI DE FOND – La Fédération internationale de ski pourrait rapprocher les étapes suédoises d’Ulricehamn et Falun. 

 

Ski de fond : une semaine pour souffler après le Tour de Ski ?

La FIS n’a pas encore validé le calendrier de la prochaine coupe du monde de ski de fond. La crise du coronavirus complique fortement le travail de la Fédération internationale de ski. Nous évoquions notamment l’épée de Damoclès qui pèse sur la possibilité pour les coureurs étrangers de participer aux compétitions de Lillehammer des les 5 et 6 décembre.

En fait, la FIS doit tenir compte des décisions que prendront chaque pays pour lutter contre la Covid-19. Or, celles-ci dépendent de l’évolution de la situation sanitaire locale. Bref, c’est le flou complet.

Selon les médias norvégiens, l’étape d’Ulricehamn, en Suède, pourrait toutefois remplacer celle de Prémanon. Les 5, 6 et 7 février, la station des Rousses devait en effet accueillir Klæbo, Bolshunov et les autres. Mais, en accord avec la FIS qui envisage notamment d’alléger le calendrier des épreuves de ski de fond de la saison prochaine, décision a été prise début mai de reporter d’une année l’organisation de l’étape de coupe du monde au stade nordique des Tuffes.

Une place était libérée. Dès lors, pourquoi ne pas décaler Ulricehamn (initialement programmée les 16 et 17 janvier) et ainsi la rapprocher de Falun (30 et 31 janvier). Les courses suédoises seraient ainsi réunies.

Cette solution aurait un autre avantage : la caravane des fondeurs pourrait souffler une semaine après le Tour de Ski. De quoi encourager les skieurs à ne pas s’en aller avant la fin.

Une décision officielle devrait être prise d’ici le 15 juin.

 

Photo : Nordic Focus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.