Restez en contact avec Nordic

Qu'est-ce que Nordic peut faire pour vous ?

Ski de fond | Ulricehamn : doublé russe, tops 10 pour la France

SKI DE FOND – Un duel Norvège/Russie arbitré par la France, la Finlande et la Suède était annoncé ? Les Russes se sont chargés, d’entrée, d’éteindre toute once de suspense en cadenassant la course. Ils réalisent le doublé à Ulricehamn, les Bleus sont 6es et 9es. 

 

Lors d’un relais disputé sans neige tombante puis sous une tempête d’or blanc, comme les dames un peu plus tôt, les Russes ont placé leur deux équipes aux deux première places. La Norvège complète le podium. La France est 6e et 9e. Récit détaillé du dernier relais avant les Mondiaux de Seefeld.

 

Start of the race – Modica/NordicFocus

 

Erik Bjornsen (USA), Bjoern Sandstroem (SWE), Valentin Chauvin (FRA), (l-r) – Modica/NordicFocus

 

Le gros start des Russes

Le tout début de course est plutôt tranquille, comme souvent (et presque toujours) en relais. C’est lors de la fin du premier quart de la course que celle-ci s’est décantée… sous l’impulsion des deux équipes russes, la première avec Andrey Larkov et la seconde par Evgeniy Belov. En imprimant un rythme soutenu, ils ont fait craquer une à une les nations concurrentes : d’abord les équipes de France où Jean-Marc Gaillard et Valentin Chauvin étaient partis en éclaireurs, et la Norvège de Hans Christer Holund ; ensuite, la Finlande de Perttu Hyvarinen et, surtout, la Suède représentée dans cette première boucle par Calle Halfvarsson.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Denis Spitsov (RUS) – Modica/NordicFocus

 

Le duo de tête, 100% russe, passe le relais avec 4 secondes d’avance sur la Suède. La France, avec ses deux relais, est à 24 secondes et la Norvège, vainqueur du premier relais de l’hiver, à… 35 secondes, déjà.

Le début du second relais classique est marqué par le retour du Suédois Daniel Rickardsson et du Finlandais spécialiste de cette technique de pas Iivo Niskanen aux avants-postes, avec les Alexander russes : Bolshunov, de l’équipe 1, et Bessmertnykh. Pas les derniers pour mettre les watts. Justement, ils font très vite, et logiquement, craquer le Suédois. Derrière, Maurice Manificat fait l’effort pour revenir le plus près possible du groupe de tête.

 

Maurice Manificat (FRA) – Modica/NordicFocus

 

Le vainqueur du 15km skate d’hier a effectivement fait son show en classique lors de ce relais masculin d’Ulricehamn. Le fondeur d’Agy a fait quasiment jeu égal avec le trio de tête – qui s’est scindé dans les derniers hectomètres, Bessemertnykh ayant pris le meilleur sur Niskanen et Bolshunov – pendant les 7.5 km de son effort. Mieux, il est revenu sur le Suédois Rickardsson, mal en point, avant que le Norvégien Didrik Toenseth, auteur d’une grosse performance, ne fonde sur eux.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

La France 5e après le classique

A mi-course, la seconde équipe russe, grâce à Bessmertnykh, est en tête 10 secondes devant le duo Russie 1/Finlande. La Norvège est 4e à 32 secondes tandis que la France, par le passage de témoin entre Manificat et Clément Parisse, est 5e à 36 secondes, accompagnée de la Suède. La seconde équipe française, avec Jules Lapierre à peine remis de ces Mondiaux U23, est 8e à 1 minute 12 secondes lorsqu’Adrien Backscheider s’élance.

 

Valentin Chauvin (FRA) – Modica/NordicFocus

 

Comme un relais n’est qu’un éternel recommencement à chaque tape sur le corps de son copain, un duo de tête russe, avec Andrey Melnichenko et Denis Spitsov, se forme à l’entame de la première boucle de skating. La Finlandais Lari Lehtonen n’a pu suivre. A environ 30 secondes, viennent la Norvège de Sjur Roethe, la France et Jens Burman pour la Suède. Cependant, ce trio s’est vite disloqué avec la brutale accélération du Norvégien que ni le Français ni le Suédois n’a pu suivre. Avec Roethe, c’est le podium qui s’envole pour les Bleus. 

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Didrik Toenseth (NOR), Maurice Manificat (FRA), (l-r) – Modica/NordicFocus

 

Le Norvégien ne se pose pas de questions et revient progressivement mais rapidement sur la Finlande. Il revient sur Lehtonen à moins de 2 kilomètres de la fin de son relais. Mais c’est déjà trop tard pour la victoire…

 

La démonstration de force russe

Les deux équipes russes ont réalisé une course parfaite. Elles ont fait toute la course ensemble avant de s’écharper pour savoir laquelle des deux allait s’adjuger la victoire lors de cette coupe du monde de ski de fond d’Ulricehamn.

 

Viktor Thorn (SWE) – Modica/NordicFocus

 

Baptiste Gros (FRA) – Modica/NordicFocus

 

Sergey Ustiugov et Artem Maltsev prennent les commandes une trentaine de seconde devant le Norvégien Simen Hegstad Krueger, la Finlande, avec Matti Heikkinen, est à 34 secondes tandis que Richard Jouve, pour la France 1, est à une minute, accompagné du Suédois Viktor Thorn. Enfin, l’équipe 2 tricolore, avec la prise de relais de Baptiste Gros, est 7e à 1 minute 47 secondes.

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Richard Jouve (FRA) – Modica/NordicFocus

 

Viktor Thorn (SWE), Richard Jouve (FRA), (l-r) – Modica/NordicFocus

 

La bataille pour la victoire n’a pas tourné à l’avantage de la première équipe, comme on pouvait s’y attendre, dans laquelle Ustiugov faisait office de finisseur. Maltsev a donc pris le meilleur et offre la victoire aux siens pour 21 secondes. La troisième place est Norvégienne à 35 secondes, soit le débours à la fin du premier relais de classique. La Finlande termine 4e à presque une minute alors que Jouve s’incline au sprint contre le Suédois Thorn pour la 5e position finale. La deuxième équipe tricolore, avec Gros en finisseur, est 9e.

 

Sergey Ustiugov (RUS) – Modica/NordicFocus

 

Richard Jouve (FRA), Viktor Thorn (SWE), (l-r) – Modica/NordicFocus

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

 

Baptiste Gros (FRA) – Modica/NordicFocus

 

Le Suisses (Jason RüeschDario Cologna, Toni LiversRoman Furger) terminent à la 7e place à 2 minutes 34 secondes des vainqueurs.

 

Richard Jouve (FRA), Viktor Thorn (SWE), (l-r) – Modica/NordicFocus

 

 

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Maurice Manificat (FRA) – Modica/NordicFocus

 

Les résultats complets

[gview file= »https://www.nordicmag.info/wp-content/uploads/2019/01/2019CC4172RL.pdf »]

 

Photos : Nordic Focus Photo Agency

L'article continue sous la publicité

 

 

pub

 

pub

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ski de fond, Biathlon, Saut à ski, combiné nordique, ski nordique, rollerski, coupe du monde, Nordic Magazine

Facebook

A LIRE AUSSI

Ski de fond

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancienne fondeuse dauphinoise Lou Reynaud de se...

Biathlon

Cette semaine, le Blink Festival, rendez-vous estival incontournable dans le monde du nordique, a tenu en haleine les fans de rollerski et de biathlon....

Combiné nordique

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est au tour de l'ancien combiné Samuel Guy de se prêter...

Rollerski

Pas de podium pour le Haut-Savoyard Lucas Chanavat en finale du sprint skating de rollerski du Blink Festival. C'est James Clugnet qui s'impose.

Rollerski

19:21. Au lendemain des mass-starts, qui avaient vu Linn Soemskar et Arnaud Chautemps l’emporter, c’est un sprint skating qui est proposé, ce samedi, aux...

Ski de fond

Swiss-Ski vient de nommer Lars Broennimann comme chef du ski de fond. Scientifique du sport âgé de 38 ans, il succédera cet automne à...

Ski de fond

Pour Nordic Magazine, James Clugnet a accepté de revenir en longueur sur la situation du ski de fond britannique, lâché par UK Sport et...

Biathlon

Durant l'été, Nordic Magazine donne la parole, chaque jour, à un nordique retraité. C'est maintenant au tour de la Jurassienne Léna Arnaud de se...